LA PURGE
EVENT INDIVIDUELS La guerre est aux portes de Londres, voici venir l’ère de la violence…
Autrement dit : Ca va chier les gars !

L'event démarre aujourd'hui, marquant le début d'une intrigue. Les info sont ici **
N'hésite pas à contacter le staff en cas de doute :keur:
FERMETURE HOSTINGPICS
C'est imminent - L’hébergeur ferme bientôt ses portes, c'est moche !
Pensez à ré-heberger les images de vos fiches et profils pour ne pas les perdre.
Normalement les images du forum on toutes été ré-hébergées,
mais si vous en trouvez des brisées, contactez Zohra.
Merci les pains d'épices ! :keur:
GUIDE DU FORUM
Pour ne jamais te perdre - Tu peux utiliser ce guide, qui pourra te diriger parmi les sujets.

Et si tu as besoin, n'oublie pas que les staffeux sont les meilleurs
des bergers, toujours présents si besoin.

Partagez | 

 FB - La rencontre des contraires [pv Thomas]



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère

Identity Card
Arrivée à Londres : 14/03/2018 Missives : 65 Points : 509 Traits empruntés : Alycia Debnam-Carey Petite schizophrénie : Callum Couleur RPs : #AF8989 Crédits : avatar : Lux Aeterna ; gifs : tumblr + sunrise Je suis né(e) le : 04 Août 1997 et j'ai donc : 20 ans J'appartiens aux : Chimères je me change en : panthère nébuleuse Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : serveuse dans un restaurant chic de Londres je suis de la caste : modeste j'offre mon allégeance : à moi-même
Tell Me More
Got It !

Sam 7 Avr - 2:25



LA RENCONTRE DES CONTRAIRES.

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Sa fine silhouette se frayait un chemin dans les rues londoniennes à la recherche d'un endroit où se cacher. Ses longs cheveux flottaient un peu sous le vent frais de ce jour. Les écouteurs dans les oreilles, Calypso n'écoutait pourtant plus aucune mélodie. La musique qui l'avait bercé quelques instants plus tôt alors qu'elle s'était accordé une petite balade en dehors du refuge ce samedi ne vivait plus qu'à travers sa mémoire auditive. Elle était suivie. Elle se sentait épiée par quelques regards malveillants et était certaine d'être entourée de carrures imposantes prêtes à lui bondir dessus à tout moment. La chimère tentait pourtant de garder l'allure tranquille pour ne pas alerter ses poursuivants, mais la peur était là, présente, poignante. Elle sentait son cœur battre à vive allure dans sa poitrine, tandis que sa respiration se faisait irrégulière. Elle faisait de son mieux pour essayer de se fondre dans la foule importante en ce premier jour de week-end, mais le seul fait d'être effleurée par un passant l'insupportait, lui faisait peur. Calypso voulait semer ses opposants, mais elle avait l'impression que même en bifurquant dans n'importe quelle direction, les ombres des sionistes seraient toujours là à la suivre jusqu'à l'attraper.

Etait-ce Cobalt qui tentait de la retrouver pour lui faire revivre le même calvaire qu'elle avait vécu dans le cirque de paris ? Les souvenirs, bien qu'ayant traversé les années depuis les malheureux événements, étaient encore frais dans sa tête. Cauchemardesques, horribles, terrifiants. La jeune femme se réveillait parfois en sursaut la nuit, lorsqu'elle revoyait encore le corps inerte de sa mère collé contre elle, et le cadavre de son petit frère étalé sur le sol sale des coulisses du cirque. Hermione ne voulait pas revivre ça. Elle en avait trop souffert, et sous l'effroi et la crainte, son instinct de survie la poussait irrévocablement à aller plus vite. Elle commença ainsi à marcher d'un pas pressé, trottinant presque. Son visage était fermé, ses sourcils froncés. Seuls ses yeux dévoilaient toute la crainte qui vivait en elle. Il fallait qu'elle trouve un endroit où se terrer pour un instant, histoire que les chevaliers de Sion perdent sa trace et que par la suite, elle puisse revenir dans les bras de sa figure maternelle, là où elle se sentait désormais le plus en sécurité.

De ses yeux attentifs, Calypso balayait son environnement du regard en quête de trouver enfin un lieu où elle pourrait échapper à ses bourreaux. Et après avoir traversé plusieurs rues, elle finit par voir, au-delà d'une petite place, un immeuble dont une fenêtre était restée ouverte. D'habitude, loin de là l'idée de rentrer chez des inconnus, mais là, la chimère n'avait pas le choix. Se cacher derrière les poubelles ou se terrer dans des coins de rue ne la sauverait pas, et qui plus est, l'appartement qu'elle visait semblait être au premier étage, lui promettant alors un peu de hauteur qui pourrait lui permettre de surveiller les alentours. Elle espérait maintenant que le logement soit inoccupé, et fonça le plus discrètement possible vers le bâtiment. Passant derrière celui-ci pour que personne ne la remarque, elle usa ensuite de son agilité innée pour grimper au premier étage en prenant appui sur tous les supports qu'elle pouvait avoir à sa portée. Mais alors qu'elle se dirigeait prudemment vers la fenêtre ouverte, une autre qu'elle n'avait pas vu n'était pas fermée non plus, et manquant un appui, Calypso trébucha et tomba sur le sol de cet autre logement. Le souffle coupé, elle se releva vivement mais n'eut pas le temps d'explorer les lieux que son regard apeuré croisa celui d'un autre individu à la chevelure ondulée et ébouriffée. Un autre individu ?.. son cœur bondit dans sa cage thoracique, et sans attendre la chimère recula avant de se retrouver dans le coin du mur. Sa poitrine se soulevait si vite au rythme de sa respiration saccagée, tandis que son visage et ses prunelles dévoilèrent une méfiance et une agressivité grandissante. « Ne t'approche pas de moi ! » dit-elle d'une voix qui se voulait préventive et agressive aussi. Elle avait si peur qu'on réduise les mètres qui la séparaient d'une autre personne. Si peur qu'on tente de la toucher. Elle voulait fuir, mais elle ne le pouvait pas maintenant sous peine de se faire remarquer par ses ennemis.


love.disaster

_________________

   
Hear me roar
Savage & Mysterious

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix

Identity Card
Arrivée à Londres : 18/12/2017 Missives : 70 Points : 378 Traits empruntés : Timothée Chalamet Pseudonyme : Lore Crédits : ISHTAR (avatar) Je suis né(e) le : 20 novembre 1998 et j'ai donc : 19 ans J'appartiens aux : phoenix Actuellement, je suis : célibataire et je travaille comme : étudiant en fac de lettres modernes le jour et serveur le soir je suis de la caste : moyenne je vis à : Newington j'offre mon allégeance : à ma famille puis aux phoenix/nephilims et mes valeurs sont que : les humains comme les créatures ont le droit à la liberté... Tant que cette liberté n'impacte pas celle des autres.

Tell Me More
Got It !

Dim 8 Avr - 18:12

Thomas poussa un soupir de satisfaction en se laissant tomber sur son canapé. Il regarda d'un air satisfait le salon et la cuisine ouverte qu'il pouvait voir sans peine d'ici. Il était rentré de chez ses parents la veille et sa première idée avait été de faire le ménage et de défaire le carton qu'il avait trimballé tout l'été. Il était de retour chez lui et c'était une sensation plaisante. Il retrouvait ses murs dont on ne voyait presque plus la couleur tellement les affiches s'y entassaient. Ses piles de livres qui s'étalaient dans tout l'appartement en attendant de retrouver les rayonnages d'une bibliothèque que Thomas ne pouvait installer par manque de place. Son canapé couvert de plaids et de coussins pour les soirées télé. Oui Thomas aimait son appartement. Néanmoins , il aimait infiniment plus sa famille et devoir revenir à Londres était un crève-cœur. La campagne, la fratrie, ses parents, leurs bêtises qui ne cessaient pas malgré le fait qu'ils n'étaient plus des enfants... Tout ça lui manquait déjà et il ne le retrouverait pas avant Noël, puis Pâques, puis les prochaines vacances d'été. Décembre lui semblait tout à coup très lointain et inaccessible.

Le jeune homme s'obligea à se secouer. Il venait de rentrer, il n'allait pas déjà commencer à déprimer quand même ? Il n'était pas comme ça allons ! Il était temps de se reprendre. Il avisa la fenêtre et se redressa. Dehors, le ciel était lourd, l'air chaud et chargé d'humidité. Thomas avait toujours adoré ce genre de conditions météorologiques. Il ouvrit la fenêtre pour s'y installer, observant le ciel menaçant et gris, laissant cette atmosphère pénétrer dans son appartement. Il ferma les yeux, savourant le temps lourd et chaud qui lui donnait envie de sortir et d'attendre la pluie. Il se souvenait sans aucune peine des longues heures passées à parcourir les champs autour de la ferme, le ciel hanté par les nuages sombres et chargés d'eau. Et lorsque la pluie arrivait enfin, les cinq enfants courraient vers la maison familiale, le rire aux lèvres et la joie au cœur. Détrempés mais heureux. Un doux sourire prit place sur les lèvres du jeune homme lorsque ce souvenir lui revint en mémoire. Il rabattit les parois de verre sans fermer la fenêtre, désireux d'entendre la pluie lorsque celle-ci arriverait – car sans nul doute, elle n'allait pas tarder à s'abattre sur Londres. Pour profiter pleinement de la mélodie des gouttes contre les vitres, le jeune homme alla farfouiller dans une de ses piles de livres pour trouver une lecture satisfaisante. Il avait tellement d'ouvrages qui n'attendaient que d'être ouverts qu'il ne savait même plus lequel choisir. Il finit par se rabattre sur l’œuvre de Thomas Harris. Du fait de ses études et de ses goûts personnels, le jeune phoenix lisait des œuvres très variées et il pouvait sans aucune peine passer d'un roman policier à un récit fantastique.

Il revint dans le salon, s'apprêtant à se plonger dans la jeunesse d'Hannibal Lecter lorsqu'un vacarme provenant d'une source inconnue lui fit relever les yeux de la quatrième de couverture. Au milieu de son salon se tenait une jeune femme d'une vingtaine d'années, les cheveux blonds et quelque peu échevelée. Thomas avisa la fenêtre grande ouverte et comprit rapidement que c'était par là qu'elle avait fait son entrée fracassante. Néanmoins, ça n'expliquait pas le pourquoi qui intriguait réellement le jeune homme. Elle recula visiblement paniquée. Thomas posa rapidement son roman sur le bar et voulut s'avancer vers elle, néanmoins sa voix l'en dissuada immédiatement. Comme un réflexe, Thomas releva les mains en signe d'apaisement et demanda d'une voix douce pour tenter de la calmer "-D'accord d'accord mademoiselle dont je ne connais pas le nom. J'aimerais juste savoir pourquoi vous êtes chez moi ?". Le jeune homme, assez inconscient, ne se souciait même pas de se méfier des intentions de la personne qui venait de débarquer chez lui. La blonde aurait pu vouloir le tuer, Thomas ne s'en serait même pas aperçu. Il voyait le bien partout et lui-même n'aurait jamais pu faire du mal à qui que ce soit. Ainsi, il pensait qu'il en était de même pour tout le monde. Il continua avec un sourire avenant "-Moi je m'appelle Thomas.".
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère

Identity Card
Arrivée à Londres : 14/03/2018 Missives : 65 Points : 509 Traits empruntés : Alycia Debnam-Carey Petite schizophrénie : Callum Couleur RPs : #AF8989 Crédits : avatar : Lux Aeterna ; gifs : tumblr + sunrise Je suis né(e) le : 04 Août 1997 et j'ai donc : 20 ans J'appartiens aux : Chimères je me change en : panthère nébuleuse Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : serveuse dans un restaurant chic de Londres je suis de la caste : modeste j'offre mon allégeance : à moi-même
Tell Me More
Got It !

Sam 14 Avr - 20:08



LA RENCONTRE DES CONTRAIRES.

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Calypso était un animal apeuré, craintif, à qui l'on avait tenté tant de fois de faire du mal. Elle ne vivait plus sans la peur comme compagne quotidienne. Jour et nuit, dès qu'elle se réveillait, elle était effrayée à l'idée que sa journée vire au cauchemar comme ce jour où Cobalt était venu trancher la gorge à son père en train de faire de l'essence. Qu'ils paraissent gentils sans vraiment l'être ou qu'ils le soient vraiment, la chimère n'arrivait plus à faire la différence. Elle se méfiait de tout, se montrait agressive avec tous ceux qui l'approchaient et qu'elle ne connaissait pas. Peu nombreux étaient ceux qui avaient le droit de recevoir son affection et sa douceur, et elle ne se doutait pas un seul instant que cette rencontre inattendue allait la mener à tisser une nouvelle amitié avec ce garçon qu'elle avait mit en garde. S'il tentait quoique ce soit, Calypso saurait se défendre, mais la situation était présentement délicate et la jeune femme ne voulait aucunement attirer l'attention sur elle. Son cœur ne cessait de s'emballer dans sa poitrine, tandis qu'elle entendait son sang battre dans ses tempes. Son poitrail se soulevait aussi vite que ses poumons s'imprégnaient d'air. Elle avait peur qu'il ne soit pas bienveillant et qu'il essaye de la chasser d'ici et pourtant, ses yeux clairs observèrent l'inconnu élever ses mains en signe de paix.

Sa voix raisonnait douce. Il n'avait pas l'air méchant, et son air un peu enfantin et innocent confortait la chimère dans cette impression. Pourtant, elle se rappelait ces hommes et ces femmes qui pouvaient jouer un double-jeu pour arriver à leur fin. Calypso scrutait le jeune garçon, comme si elle tentait de lire en lui ses véritables pensées. Le pauvre ne savait sûrement pas ce qu'elle faisait ici alors qu'ils ne s'étaient jamais vu auparavant, et finalement, c'est lorsque le phoenix se présenta à elle que Hermione se décida à parler, se recroquevillant davantage sur elle-même. Son regard perçant continuait cependant de le surveiller avec attention. Elle ne lui donnerait pas son nom pour l'instant. Sa méfiance était grande. « Je me fais embêter. J'ai voulu me réfugier quelque part, mais je suis tombée ici. » dit-elle d'une voix qui raisonnait réservée et moins agressive. Elle tentait de calmer sa respiration et son rythme cardiaque, mais elle avait peur qu'en relâchant sa prudence le jeunot en profite pour lui faire un mauvais coup. Après tout, s'il était un sioniste, il devait sûrement être au courant de qui elle était. Se rapprochant simplement de la fenêtre par laquelle elle était rentrée, elle souhaita observer les alentours sans pour autant oublier de garder un œil sur le phoenix.

Aux aguets, elle balayait l'environnement du regard et écoutait avec attention les bruits environnants. Il n'y avait plus personne. Elle n'entendait rien, sauf la respiration de l'inconnu qu'elle venait de rencontrer. Alors, elle jeta un dernier regard à Thomas avant de tenter de s'enfuir de nouveau. Au même moment, alors que ses pieds étaient positionnés sur le rebord de la sortie par laquelle elle était entré et que ses mains se tenaient sur les côtés de la fenêtre, elle grogna et recula brusquement, revenant dans la chambre qu'elle avait souhaité quitté. Se rasseyant rapidement, elle serra la mâchoire. Son cœur ne s'apaisait pas davantage maintenant qu'elle avait vu de nouveau les silhouettes masculines à sa recherche, et qu'elle était véritablement obligée de rester dans ce studio. Reprenant sa place dans le coin du mur, elle soupira un instant. Son visage était fermé, assombri par l'agressivité et la méfiance dont elle faisait preuve. Son regard se posa de nouveau sur Thomas. « Je ne peux pas partir maintenant. Est-ce que... je peux rester ici, encore un peu ? » demanda t-elle finalement, la voix toujours aussi réservée. S'il acceptait, elle se demandait déjà comment se passerait la suite. Si lui aussi était mauvais, ou si l'impression de garçon adorable qu'il dégageait était vraie.


love.disaster

_________________

   
Hear me roar
Savage & Mysterious

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix

Identity Card
Arrivée à Londres : 18/12/2017 Missives : 70 Points : 378 Traits empruntés : Timothée Chalamet Pseudonyme : Lore Crédits : ISHTAR (avatar) Je suis né(e) le : 20 novembre 1998 et j'ai donc : 19 ans J'appartiens aux : phoenix Actuellement, je suis : célibataire et je travaille comme : étudiant en fac de lettres modernes le jour et serveur le soir je suis de la caste : moyenne je vis à : Newington j'offre mon allégeance : à ma famille puis aux phoenix/nephilims et mes valeurs sont que : les humains comme les créatures ont le droit à la liberté... Tant que cette liberté n'impacte pas celle des autres.

Tell Me More
Got It !

Jeu 19 Avr - 18:03

Il ne put retenir un mouvement pour l'empêcher de partir lorsqu'elle se percha sur la fenêtre. Elle jouait à quoi ?! On ne se jetait pas à travers la fenêtre des gens, surtout pas dans le mauvais sens ! Il ne tenait pas à avoir une morte à l'entrée de son immeuble lui, encore moins une fille qui se serait jetée à travers ses vitres ! Enfin pas vraiment à travers mais bref, ce n'était pas le sujet. Néanmoins, il n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit qu'elle revint d'elle-même à l'intérieur. Thomas suivit du regard ses mouvements sans vraiment comprendre et s'avança à son tour vers sa fenêtre. Il ne comprenait pas ce qui pouvait ainsi effrayer la jeune femme, lui ne voyait que l'habituelle foule qui se pressait sur la place et dans la rue adjacente à chaque fin d'après-midi en été. Donc rien de bien exceptionnel en somme. Ainsi, il s'interrogeait sur ce qui pouvait pousser ainsi la jeune femme dans la panique et l'effroi. Il se retourna vers elle et s'aperçut rapidement qu'elle avait rejoint son fameux coin de mur. Non mais si elle le désirait, Thomas pouvait allumer deux trois bougies, mettre une petite musique douce et leur laisser un brin d'intimité hein !

Toujours est-il que cette fille était un peu étrange. Elle débarquait par sa fenêtre, elle voulait se barrer par le même moyen, elle était visiblement tombée amoureuse de son mur et elle se faisait embêter au point d'escalader un mur pour s'enfuir ! Ah oui, puis elle savait repérer ses attaquants dans une foule aussi dense que celle qui se pressait actuellement devant chez lui. Douée la fille quand même. Cependant, ça ne dérangeait pas Thomas qui avait toujours été du genre tolérant et ouvert d'esprit, merci papa et maman. Cependant, elle semblait toujours aussi méfiante, renfermée et agressive, mais le jeune homme n'en prit pas ombrage, bien trop curieux de savoir qui était sa fille qui venait de débarquer comme un boulet de canon dans son appartement et son existence. Ses paroles vinrent finalement démentir cette impression et le jeune homme hocha la tête avec enthousiasme. Ca pouvait être plaisant d'avoir quelqu'un avec qui passer un peu de temps après son retour. Il était passé d'une vie à sept durant deux mois à une vie tout seul dans son appart en un tour de main, la transistion était dure à faire. Un peu de compagnie ne se refusait pas dans cette optique ! Il finit par l'interroger avec un sourire "-Tu veux quelque chose à boire ou à manger ? Je vais me faire un thé.". Il passa rapidement derrière le bar pour mettre l'eau à chauffer, observant toujours le ciel à travers la fenêtre. Ca n'allait pas tarder à péter.

Thomas se reconcentra rapidement sur ce qu'il était en train de faire et sortit rapidement le nécessaire pour son thé. Le jeune homme était presque trop accueillant envers la jeune femme pour que cela semble naturel et pourtant si, ça l'était. Thomas était comme ça tout simplement. Pas méfiant pour deux sous, gentil, bavard et toujours avide de faire de nouvelles rencontres. Il tomba un instant en arrêt devant le placard et regarda la petite blonde "-Je te sors une tasse du coup ou pas ?". Il attendit sa réponse en s'aperçevant qu'il ne connaissait toujours pas le nom de son invitée surprise. Bah, il trouverait bien le temps de lui demander plus tard ! Après tout il n'était pas pressée et vibislement, elle n'avait pas envie de croiser ses poursuivants donc elle allait sûrement rester encore quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère

Identity Card
Arrivée à Londres : 14/03/2018 Missives : 65 Points : 509 Traits empruntés : Alycia Debnam-Carey Petite schizophrénie : Callum Couleur RPs : #AF8989 Crédits : avatar : Lux Aeterna ; gifs : tumblr + sunrise Je suis né(e) le : 04 Août 1997 et j'ai donc : 20 ans J'appartiens aux : Chimères je me change en : panthère nébuleuse Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : serveuse dans un restaurant chic de Londres je suis de la caste : modeste j'offre mon allégeance : à moi-même
Tell Me More
Got It !

Mer 9 Mai - 3:07



LA RENCONTRE DES CONTRAIRES.

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Calypso n'avait pas envie de rester là, prisonnière entre ces quatre murs et face à un garçon qu'elle ne connaissait aucunement et dont elle ne savait pas non plus les intentions. Elle ne pouvait pourtant pas faire autrement. Là, dehors, les malfaiteurs qu'elle tentait de fuir depuis qu'elle se savait suivi l'attendaient, guettaient les alentours à sa recherche. Ses yeux clairs les avaient bien vus et alors qu'elle scruta un instant Thomas s'approcher de la fenêtre, son regard s'abaissa sur ses mains dont les doigts se recroquevillèrent. Son cœur battait encore si fort dans sa poitrine face à ce danger auquel elle était exposée et cet inconnu dont elle ne savait que le prénom. Elle éleva de nouveau son regard attentif et perçant en sa direction, et ses yeux restèrent figés sur ce visage masculin enthousiaste à l'idée qu'elle reste un peu plus longtemps avec lui. Etait-il seul d'ordinaire ? Avait-il peu d'amis ? N'avait-il aucun collocataire, copain ou copine ? La chimère ne pouvait en savoir plus pour le moment, et se surprenait elle-même à se poser ce genre de questions alors qu'elle était dans l'habitat d'un homme qui était peut-être mauvais. Calypso voyait le mal partout maintenant. Il n'y avait qu'en ceux du refuge et à certaines autres personnes qu'elle arrivait à faire confiance, et d'un geste négatif de la tête, toujours les lèvres closes, elle refusa la proposition du garçon, fronçant davantage les sourcils comme pour montrer qu'elle ne se laisserait pas berner par des biscuits et une tasse de thé.

Il avait l'air sincère pourtant. Il avait l'air si gentil, mais la jeune femme préférait se méfier malgré tout. Elle avait eu de mauvaises surprises au cour de sa vie, et ne voulait surtout pas retomber dedans. Le monde autour d'elle lui faisait tellement peur, qu'à la simple pensée de tous ces malfaiteurs qui pouvaient l'entourer, un frisson la parcourut, son regard s'égarant de nouveau vers la fenêtre. Le temps présageait un bon moment d'éclairs et de tonnerre. La chimère n'en avait pas peur, mais ses tympans se souvenaient très bien des énormes bruits menaçant qui accompagnaient les éclairs. Ca n'allait pas tarder à éclater en tout cas, et pour le moment, la brune écoutait le son de la théière qui commençait à chauffer, ses prunelles dévoilant tant de méfiance se posant de nouveau sur le garçon aux cheveux bouclés. Sa bouille avenante et si douce était troublante. Hermione avait l'impression que ce n'était pas possible d'être aussi gentil et accueillant avec un inconnu s'introduisant chez soi et qui se montrait sur la défensive. Et pourtant, la réalité était belle et bien en face d'elle. Serrant la mâchoire un instant comme si elle luttait entre l'envie d'en savoir davantage sur lui et la méfiance persistante en son cœur qui lui dictait de ne rien dire, de ne rien engager, sa voix raisonna finalement dans la pièce, interrogatrice et sur la réserve. « Tu habites seul ? » demanda t-elle en ne quittant pas son interlocuteur du regard. La question avait, au bout du compte, dépassé la barrière de ses lèvres.  


love.disaster

_________________

   
Hear me roar
Savage & Mysterious

   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

FB - La rencontre des contraires [pv Thomas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEUS IN ABSENTIA ::  :: Flashback-
Codage optimisé pour