LA PURGE
EVENT INDIVIDUELS La guerre est aux portes de Londres, voici venir l’ère de la violence…
Autrement dit : Ca va chier les gars !

L'event démarre aujourd'hui, marquant le début d'une intrigue. Les info sont ici **
N'hésite pas à contacter le staff en cas de doute :keur:
FERMETURE HOSTINGPICS
C'est imminent - L’hébergeur ferme bientôt ses portes, c'est moche !
Pensez à ré-heberger les images de vos fiches et profils pour ne pas les perdre.
Normalement les images du forum on toutes été ré-hébergées,
mais si vous en trouvez des brisées, contactez Zohra.
Merci les pains d'épices ! :keur:
GUIDE DU FORUM
Pour ne jamais te perdre - Tu peux utiliser ce guide, qui pourra te diriger parmi les sujets.

Et si tu as besoin, n'oublie pas que les staffeux sont les meilleurs
des bergers, toujours présents si besoin.

Partagez | 

 (CALYPSO) On my own



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère

Identity Card
Arrivée à Londres : 14/03/2018 Missives : 65 Points : 509 Traits empruntés : Alycia Debnam-Carey Petite schizophrénie : Callum Couleur RPs : #AF8989 Crédits : avatar : Lux Aeterna ; gifs : tumblr + sunrise Je suis né(e) le : 04 Août 1997 et j'ai donc : 20 ans J'appartiens aux : Chimères je me change en : panthère nébuleuse Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : serveuse dans un restaurant chic de Londres je suis de la caste : modeste j'offre mon allégeance : à moi-même
Tell Me More
Got It !

Mer 14 Mar - 22:16
Calypso Hermione Jones
Hear me roar

Callum
alias Call

Tout a déjà été dit  :saw:

Avatar ‣ Alycia Debnam-Carey
Personnage ‣ Inventé  
Crédit ‣ avatar : Wiise


Nom & Prénom ‣ Calypso, Hermione, deux prénoms tenant de ses origines grecques. Jones, nom de famille appartenant à son père anglais, dont elle a donc hérité.
Date de naissance ‣ Un 04 Août 1997.
Age ‣ 20 ans

Nationalité ‣ Anglaise
Origine ‣ Grecque du côté maternel, et Anglaise du côté de son père.  
Métier (études) ‣  Serveuse dans un restaurant chic de Londres. Elle a eu énormément de mal à trouver un travail étant donné qu'elle n'a jamais vécu dans une situation stable. Les patrons ne l'embauchaient pas de peur qu'elle ne soit pas sérieuse et assidue et finalement, une bonne âme a accepté de la prendre. Travailler au contact des autres n'est pas vraiment le milieu qu'elle préfère, mais elle fait des efforts à son boulot pour assurer un bon service et faire honneur à celui qui l'a sorti de la misère.
Niveau social ‣ Modeste. Calypso a beau avoir trouvé un travail dans une bâtisse où gens aisés et riches se rendent, elle n'est pas très bien payée. Cela lui convient néanmoins, du moment qu'elle peut subvenir à ses besoins et apporter de l'aide au refuge dans lequel elle est hébergée depuis son arrivée en Angleterre.
Statut marital ‣ Célibataire. Son côté craintive ne rend pas les choses faciles quand bien même certains s'y intéresseraient.
Orientation sexuelle ‣ Hétérosexuelle.

Animalité ‣ panthère nébuleuse

Présence à Londres ‣ Cela fait 7 ans que Caly vit à Londres. C'est cette ville qui l'a accueillie alors qu'elle était en mauvaise posture, et c'est là qu'elle a décidé de rester. Ancrée à jamais sur ces terres qui l'ont finalement adoptées, la jeune femme ne se voit pas ailleurs. Elle a mis du temps à se faire à cette atmosphère, à ce mode de vie différent de celui dont elle a longtemps eu l'habitude, mais elle sait que c'est l'unique endroit où elle peut se sentir bien au bout du compte.

Chimère






Curiosités


Généalogie ‣ Ses géniteurs, son petit-frère. Ils sont son sang, ceux pour qui elle aurait pu donner sa vie si seulement ceux-ci étaient encore là. Sa mère a été une figure importante pour Calypso, et un lien fusionnel s'est tout de suite établi dès sa naissance. Elle était le premier enfant, le fondement d'une famille, le début d'une nouvelle vie. C'était le joyaux des Jones, la fillette qui était la seule à pouvoir faire sourire mère et père et à faire battre leur cœur de gaieté. Hermione n'a malheureusement pas pu connaître son géniteur très longtemps. Celui-ci est mort quelques années après sa naissance et pourtant, elle sait qu'il fut quelqu'un de bon, de bien, de merveilleux. Sa mère en faisait souvent l'éloge et Caly l'aime tout autant que sa mère. L'amour porté pour chaque Jones a toujours été abondant, traversant le pire comme le meilleur, et rien n'a changé suite à l'arrivée du petit dernier. Il était un nouveau pilier de ce clan, un nouvel être à aimer, et la fille Jones l'a tout de suite couvé et protégé. Ils étaient une partie d'elle, sa seule famille, bientôt réduite à néant.

Points forts ‣ Sa plus grande force réside dans son mental. Bien vite, à travers tout ce qu'elle a pu subir, Calypso s'est forgée au fur et à mesure du temps une résistance face à la méchanceté et la cruauté dont l'homme peut faire preuve. Il est ainsi compliqué de la blesser par les mots, de la faire tomber moralement et mentalement, presque comme si la demoiselle avait le cœur devenu mécanique, l'esprit déjà paré à encaisser. Elle est cependant loin d'être insensible. Il s'agit là juste d'une armure qu'elle s'est construite et qui la préserve du mal dont elle a été rongé pendant si longtemps. Un autre point fort qui la caractérise est son côté débrouillarde. Ayant vécu par ses propres moyens un moment, Caly a su se sortir du pétrin dans lequel elle était en se donnant les possibilités de le faire et ce, grâce à ce trait de caractère qui la valorise bien dans certaines situations.

Points faibles ‣ Calypso est une femme peureuse et extrêmement craintive. Elle porte des cicatrices aussi bien physiques que mentales, qui la rendent très méfiante et instinctivement agressive avec un environnement qu'elle ne connaît pas. C'est une manière de plus de se protéger des mauvaises personnes, et qui plus est, la demoiselle déteste que l'on la touche. Ne serait-ce que lui poser une main sur l'épaule, la chimère frisonne et recule directement pour repousser son interlocuteur. Peu de personnes ont aujourd'hui l'occasion de l'approcher de manière plus amicale. Elle est considérée par beaucoup comme asociable. Sa difficulté à s'adapter lui vaut d'être souvent mise à l'écart, puisqu'il lui est compliqué de se fondre dans un milieu qu'elle ne connaît pas. A son arrivée à Londres, Caly était plus que perdue et fait de son mieux encore aujourd'hui pour se faire à tout ce train de vie différent de celui qu'elle a eu un moment.

Capacités animales ‣ Calypso a hérité des prouesses animales de la panthère nébuleuse. Liée à l'esprit animal du félin dont elle s'est imprégnée rapidement, la jeune femme a su rentrer en parfaite harmonie avec la panthère et fait honneur à ce dont la nature lui a fait don. Dotée d'une vue nocturne remarquable, Caly est aussi équipée d'une ouïe irréprochable et parfois trop exposée aux bruits sourds et douloureux de la vie quotidienne. Très agile, beaucoup sont d'avis qu'elle s'est entraînée d'arrache-pied pour articuler son corps avec habileté. Cela relève pourtant simplement de sa nature innée.

Allégeance personnelle ‣ La jeune femme n'a jamais été fourré son nez dans un quelconque camp. Jusqu'à présent, elle a préféré se terrer et resté éloignée des autres espèces. Neutre, elle possède pourtant une colère et une rancoeur immense à l'égard des sionistes. Ils sont une plaie, des meurtriers, des chasseurs qui ne cessent de répandre larmes et sang. Ainsi, depuis toujours en retrait, il se pourrait néanmoins qu'au fil du temps elle tisse des liens avec un camp capable de porter le monde en avant.




Caractère


Calypso est la représentation même de l'animal apeuré, à qui l'on a infligé des blessures physiques et morales pour tenter de l'écraser. Elle est forte, intelligente, ingénieuse et débrouillarde. Pourtant, l'on a cherché à faire d'elle une bête sans morale, faible, robotique et sans esprit. Et si cela n'a pas marché, son âme d'enfant a cependant disparu. Ce n'est plus que des souvenirs qu'elle se remémore, des fragments de sa vie auxquels elle pense.

Peureuse, méfiante, prudente et craintive, il est difficile pour la jeune femme de laisser quelqu'un l'approcher. Un pas qu'elle considère comme de trop, et c'est un pas en arrière qu'elle fait avant de se montrer agressive et de fuir. Comme un moyen de se protéger du mal dont regorge le monde, la chimère peste face à son entourage probablement pour tenter de mettre fin tout de suite au dialogue, et préfère la fuite à l'affront de la situation. Réservée, secrète et discrète, les liens sont désormais compliqués à tisser entre la créature et la population qu'elle peut être amené à rencontrer. Elle est recroquevillée sur elle-même et préfère désormais la solitude à la compagnie, à l'exception de certaines personnes à qui elle a réussi à s'attacher. L'animal intimidé, renfermé devient alors affectueux, doux et protecteur avec les êtres aimés. Courageuse, elle n'hésiterait pas à mettre sa vie en danger pour mettre à l'abris ceux auxquels elle tient. Ils sont ceux qui l'ont aidé, qui l'aident encore et qu'elle considère comme sa deuxième famille.

Attentive, il n'est pas compliqué pour elle de savoir quand quelque chose ne va pas, quand l'un ne va pas bien, quand l'autre est tracassé. Observatrice et sage, Calypso use de ces deux qualités pour s'exprimer correctement et raisonner ceux qu'elle doit remettre sur pieds. Brisée, la chimère reste  sensible et humaine au-delà de toutes les souffrances que les hommes ont pu lui infliger. Expressive, elle l'est pourtant moins face aux inconnus afin de ne pas dévoiler qui elle est véritablement. Rester cachée, laisser sa carapace luir lorsqu'elle est au contact des autres est synonyme de protection et consécutifs à une vie compliquée, qui l'a rendu moins ouverte, plus fermée.

On a tenté de l'abattre, et elle en est ressortie marquée, comme retournée à l'état sauvage.


_________________

   
Hear me roar
Savage & Mysterious

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère

Identity Card
Arrivée à Londres : 14/03/2018 Missives : 65 Points : 509 Traits empruntés : Alycia Debnam-Carey Petite schizophrénie : Callum Couleur RPs : #AF8989 Crédits : avatar : Lux Aeterna ; gifs : tumblr + sunrise Je suis né(e) le : 04 Août 1997 et j'ai donc : 20 ans J'appartiens aux : Chimères je me change en : panthère nébuleuse Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : serveuse dans un restaurant chic de Londres je suis de la caste : modeste j'offre mon allégeance : à moi-même
Tell Me More
Got It !

Mer 14 Mar - 22:17
Fabulam Vitae
citation citation citation citation




     

Chapitre 1 
L'an 1997 n'en était qu'à son début. Le soleil brillait en Grèce. Le peuple se pavanait dans les rues de Corinthe, et c'est dans un hôpital de la ville que vint l'aube de ta vie. Enfin sortie du ventre de ta mère dont le travail avait été rude, tu poussas ton premier cri, bougea pour la première fois aux yeux de tous. Tu ouvris tes beaux yeux et observa le visage de tes géniteurs. Tes pleurs raisonnaient dans la salle, tandis que tes poumons ressentaient pour la première fois l'air s'imprégner en eux. Tu étais en vie, en bonne santé, prête à rejoindre ta maison, ton chez-toi.

Ta naissance fut le plus beau jour de la vie de ta mère, nommée Agatha, et de ton père, nommé Jake. C'est lors d'un séjour en Grèce que Jake rencontra ta mère, et de leur union tu vis le jour. Tu étais leur premier enfant, leur premier joyau, et c'est de tes origines grecques que te furent attribués ces deux prénoms tant aimés de tes géniteurs : Calypso Hermione. Tu étais chérie par Agatha et Jake. Tu étais un enfant sage, affectueux, qui riait beaucoup et qui passais énormément de temps dans leurs bras. Tout était beau. Tout était parfait, davantage lorsque ton petit frère vit le jour 10 ans plus tard. Tu étais devenue une petite fille à cette âge là, et déjà, tu avais cet instinct protecteur et bienveillant envers le plus jeune. Tu travaillais bien à l'école. Tu avais cette tranquillité que la turbulence de ton entourage en classe n'arrivait pas à perturber. Tu avais d'ailleurs eu du mal à te faire une place parmi eux. Tu étais craintive et réservée. Mais tu as su te faire des amis malgré cela. Tu étais une enfant heureuse.

Chapitre 2

Chaque famille a des secrets, et même si ton enfance fut heureuse, tout devint plus sombre lorsque tu grandis. Vers l'âge de 12 ans, tes parents montraient une certaine inquiétude vis-à-vis d'une chose dont tu n'arrivais pas à mettre la main dessus. Tu cherchais, tu réfléchissais et malgré tes maigres connaissances sur les problèmes de la vie, tu faisais de ton mieux pour apaiser les maux de ta famille. Tu souhaitais les voir sourire, les voir rire, les voir s'amuser et profiter de tout. Mais un soir, alors que tu n'arrivais pas à dormir, plongée dans tes pensées passionnantes concernant la mythologie grecque que tu adorais, la voix de ta mère retentit dans le salon à l'étage d'en bas. « Ils m'ont retrouvés, Jake. Je ne suis plus en sécurité, ni toi, ni les enfants ! Je ne sais pas comment on va faire... Ta famille ne doit pas être en danger aussi, il serait fou de leur rendre visite... Ces salauds... Comment ont-ils fait pour savoir à quel endroit exact je me suis retrouvé ? » disait-elle d'une voix peu rassurée. Agatha était mêlée entre colère et tristesse, incompréhension aussi. Et toi, qui t'étais réfugiée dans les escaliers pour écouter, tu affichais un air craintif et apeuré. « Maman... Qu'est ce qu'il y a ? » avais-tu dis d'une voix intriguée et peureuse.

Tes parents se tournèrent vivement vers toi, et leur bouche s'entrouvrit sous la surprise. Jake vint te prendre dans ses bras. Son air était grave, inquiet mais déterminé à protéger sa famille. Son regard aussi profond que le tiens s'égara sur Agatha, qui soupira. « Chérie, j'ai... J'ai des choses à te dire. Des choses très importantes, qui vont changer le cours de ta vie. » avoua t-elle, attristée de devoir parler des sionistes, de ce qu'elle était et de ce que tu étais aussi : une chimère. Elle t'en parla un bon moment, en détail, t'expliquant qu'elle était une créature qui était née en Grèce, à Athènes, mais qui avait ensuite été faire ses études à Londres et qui s'était retrouvée chassée par d'horribles hommes. Maline, rusée, forte, Agatha avait réussi à leur filer entre les doigts à chaque fois, jusqu'au point de leur faire croire qu'elle était morte. Aujourd'hui cependant, il semblait que la vérité ait refait surface et que ta mère et donc, ses enfants, son mari, étaient en danger de mort. Ton cœur rata un battement à ces aveux, et ton corps encore frêle se colla davantage contre ton père, qui te rassura en pressant un peu ses bras autour de toi. Tu ne savais pas quoi dire. Tu ne savais pas quoi faire. Après tout, tu n'étais encore qu'une enfant, à qui le paradis d'abord présenté se transformait désormais en enfer.


Chapitre 3

Vous deviez partir. Les sionistes allaient finir par retrouver ta mère et vous tuer tous un par un par la suite. Il fallait plier bagages, et le lendemain soir, tout était prêt. La voiture était chargée de deux petites valises où le strict minimum avait été mis. De ton regard attentif, tu observais la devanture de ta demeure qui ne serait bientôt plus que souvenirs, et ta mère en sortit, les clés en main. La nuit était tombée, les volets des maisons vous entourant étaient clos. Il était temps de dire adieu à ce lieu où toute ton enfance fut construite, et bientôt, le moteur démarra, et la voiture avança. Tu n'avais aucune idée de l'endroit où vous alliez. De ce que tu avais compris, vous ne pouviez même pas vous réfugier chez les parents de Jake. Vous, les Jones, étiez désormais livrés à vous-mêmes.

La route était pour le moment tranquille les jours suivant votre départ de Corinthe. Ton père et ta mère s'alternaient au volant. La fatigue se lisaient sur leur visage, mais aucun des deux ne souhaitait s'arrêter, sauf en cas d'urgence et de besoin. Toi, tu te contentais de les scruter quelques instants, silencieuse et inquiète, avant de porter ton attention sur ton petit-frère que tu essayais d'occuper comme tu le pouvais. C'était fatigant pour toi. Tu avais envie de liberté. Tu voulais courire, dévaler les rues de la ville grecque qui t'avait vu naître et vivre une vie paisible. Mais ce n'était pas possible. Tu étais prisonnière d'un sort qui s'était jeté sur toi avant même ta naissance. Et si tu aurais pu te détester toi-même pour cela, tu étais plutôt éblouie par les capacités dont tu pouvais faire preuve à la différence des simples humains. Dès que tu avais appris ce que tu étais, tu avais découvert ton apparence animale. Des pattes aux griffes acérées. Un regard et une silhouette féline. Des petits crocs tout aussi aiguisés que tes griffes. Tu étais une petite prédatrice, et nul doute que tu souhaitais déjà t'en servir contre ces hommes monstrueux décrits par ta mère. Toi aussi, tu voulais protéger ta famille. En aurais-tu seulement le temps ?

Chapitre 4


Le temps était précieux. Chaque mètre fait de plus semblait vous emmener vers la sécurité. Et pourtant, rien ne put empêcher la venue des sionistes jusqu'à vous. Alors que la voiture était à court d'essence et que ton père s'affairait à en remettre, ta mère, ton frère et toi l'attendiez avec impatience et crainte. Chaque seconde paraissait une éternité. Chaque seconde vous rapprochait du danger. Et puis, finalement, celui-ci vint, se présentant sous la forme d'un homme baraqué, avec un long manteau noir sur ses épaules, et dont la carrure imposante se mit à côté de Jake. De tes yeux bruns, tu observais le spécimen avec peur. Intimidée, tu t'écarta de la portière contre laquelle tu étais, et te rapprocha de ton frère. « Calypso. Ne bouge surtout pas. » prononça ta mère avant qu'elle ne sorte de la voiture, l'air sérieux et protecteur. Te raclant la gorge, ton regard s'égara sur l'homme mystérieux. Ton cœur battait fort à l'intérieur de ta poitrine. Ta respiration était un peu saccadée par la peur. Puis, d'un coup, tu sursauta. La tête de ton père s'écrasa contre la vitre de la portière contre laquelle tu t'étais installée, et du sang s'extirpa bien vite du front de Jake. Mais pire encore, du sang dévalait de sa gorge. Horrifiée par ce que tu venais de voir, c'est lorsque le corps de ton géniteur tomba au sol que tu découvris le couteau dans la main du malfaiteur. Agatha poussa un cri de douleur et de terreur. Un cri qui te hante encore aujourd'hui. Tu compris sans mal ce jour-là que Jake n'était plus. Ton père était mort. Serrant ton petit-frère dans tes bras, tu plongea sa tête contre ton torse et ferma les yeux. Des larmes coulaient le long de tes joues. Tu pleurais bruyamment, et tu entendais l'affront entre ta mère et le sioniste. Elle pestait, tentait de lui asséner coup de poings, de le mordre. Elle ne se transformait pas, et finalement, ce fut l'homme qui eut le dessus. Lui attrapant les poignets d'une main, il lui donna un coup de coude dans les côtes, assez fort pour que ta mère s'évanouisse.

Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres du salopard, qui grimpa dans la voiture. A ce moment, tes yeux se rouvrirent et tu réussis à voir à travers tes larmes Agatha inconsciente et l'homme au volant. « Si tu tentes de faire quoique ce soit, petite, je tue ta connasse de mère immédiatement, ainsi que ta larve de petit-frère. Est-ce bien clair ? » demanda t-il d'une voix sérieuse, avant de ricaner lorsqu'il te vit hocher la tête doucement. Tu tremblais. Tu te demandais ce qui allait vous arriver. « En route. »

Chapitre 5


Des jours et des jours de voyage, et voilà que tu étais arrivée à Paris. Le chemin avait été long. Si long. Le meurtrier de ton père n'avait pas voulu vous faire descendre de la voiture sauf en cas de besoin urgent. Alors, avec ta mère et ton petit-frère, vous étiez restés la plupart du temps assis sur les sièges devenus inconfortables, à regarder les différents paysages défiler sous vos yeux. Et ce soir, vous aviez enfin été libérés de ce trajet interminable. De tes yeux bruns, tu observais la ville animée où le climat était bien différent de celui de Grèce. Ton visage affichait de la crainte, de la peur, et bientôt, l'un des bras rassurant d'Agatha vint t'étreindre contre elle tandis que de son autre bras, elle tenait ton frère. « Suivez-moi. Le premier qui tente de s'enfuir, je lui fais la peau. » dit l'homme d'une voix menaçante, avant d'empoigner l'épaule de ta mère et de vous embarquer dans un chapiteau. Il y avait du bruit. Beaucoup de bruit. Une foule immense se dirigeait à l'entrée de la bâtisse, et le sioniste vous emmena dans les coulisses par une autre entrée. Des cages. Des animaux grondant ou dormant. Tu en voyais beaucoup tourner en rond dans leur misérable cage, et au fur et à mesure que tu avançais, ton cœur se mit à battre à vive allure.

Tu entendis ta mère grogner, et tenter de résister. Une cage vous attendait tous les trois, et bientôt, sous la violence de l'homme, vous vous retrouvâtes derrière les barreaux. S'accoudant sur le rebord de la cage, le meurtrier vous observa avec amusement et impatience. Agatha se jeta sur les barreaux refermant ses mains autour de ceux-ci. « Qu'est ce que vous compter faire ?! Relâchez nous, ou au moins, relâchez mes enfants ! » dit-elle d'une voix agressive. L'homme secoua la tête de gauche à droite, avant d'attraper férocement les cheveux de ta génitrice et de cogner son front contre le métal. « C'est simple. Vous n'êtes que des bêtes. Vous êtes répugnantes, et il est de notre devoir de vous faire regretter d'avoir cru un seul instant que vous pourriez avoir une place parmi nous. Je vais vous faire revenir à votre état sauvage, comme tous ces animaux qui vous entourent. Vous serez des bêtes de cirque, et quand nous en déciderons, vous serez envoyé au trépas. Faites de beaux rêves. Demain risque d'être un peu plus dur. » annonça t-il avant de violemment relâcher Agatha, dont les yeux exorbités démontraient toute l'horreur qui l'abritait. Toi, tu avais tout entendu, et tu avais si peur, que tu te recroquevillas sur toi-même. Mais ta peur te donnait également l'envie de te sortir de là et d'aider ta famille. Il fallait que tu réfléchisses à un moyen sûr de pouvoir vous en tirer. Tu n'avais que 12 ans. C'était compliqué de trouver des solutions sans qu'il n'y ait une faille quelque part. Et réfléchir fut davantage compliqué lorsque la douleur vint frapper ta peau et ton esprit.

Battue. Insultée. Violentée. Fouettée. Autant sous ta forme humaine qu'animale, les traitements étaient les mêmes. Un collier de métal entourait ton cou, te retenait prisonnière de ce cirque qui n'était qu'une façade pour cacher la misère qu'ils faisaient vivre à tous ces animaux, tous chimères. On tentait de te faire devenir ce que tu n'étais pas. Une bête sans esprit, un être avec un cœur mécanique. Tu subissais la fureur des sionistes, tout autant que la subissaient ta mère et surtout, ton petit-frère, qui ne tarda pas à mourir sous les coups. Il n'avait qu'un peu  plus de deux ans, et déjà, la vie lui avait été volée. Son petit corps était tombé, inerte, sur le sol souillé de sang et de saleté. C'était affreux, terrifiant, traumatisant. Ta mère avait alors poussé un cri insupportable et toi, tu t'étais mise à pleurer toutes les larmes de ton corps. Tu avais appuyé la paume de tes mains contre tes oreilles pour ne plus entendre ce gémissement de douleur d'Agatha. Tes paupières s'étaient fermées, ton cœur battait si fort et te faisait si mal. Puis, finalement, tu perdis connaissance.



Chapitre 6


La seule raison qui avait poussé ta mère à ne pas se rebeller tout de suite contre les sionistes lorsque son fils était tombé, c'était toi. Tu étais son dernier enfant. Le dernier être vivant qui représentait son union avec Jake, son statut de mère et cette famille qu'elle avait fondé. Tu étais son joyau, sa raison de vivre. Elle voulait te sortir de là, t'offrir un avenir qu'elle n'avait pas pu donner à son fils. La mort de ton frère était gravée dans ta mémoire et dans celle d'Agatha. Jamais vous n'oublieriez ce funeste jour, et la vengeance serait cruelle, car vous réfléchissiez à une manière de vous échapper et d'avoir l'occasion de tuer tous ces hommes à l'origine de votre malheur. Les jours passaient sous les coups. Les mois s'écoulaient sous les insultes. Une année défila sous l'affreuse éducation à laquelle ils tentaient de vous soumettre. Tu avais désormais 13 ans. Tu avais pris connaissance rapidement de l'animal qui te caractérisait. Les spectateurs aimaient ton pelage qu'ils arrivaient parfois à voir au loin, mais les cicatrices dues aux coups, elles, leur restaient invisibles. Ta mère avait une forme féline aussi, et à deux, crocs et griffes assemblés, vous étiez fortes. Assez fortes pour tenter quelque chose malgré la fatigue et les conditions de vie. Mais votre instinct de survie était présent, plus fort que tout, et l'amour qui t'unissait à ta mère allait vous faire faire des prouesses.

Le soir du 24 Avril avait pointé le bout de son nez. Voilà maintenant un bon moment que tu t'affairais à un plan d'attaque et de fuite avec ta génitrice. Tu étais prête à agir malgré ta peur de perdre Agatha. Tu étais prête à vous sortir de là, et alors que tu étais sous ta forme humaine, plongeant ta tête dans le cou de ta mère pour recevoir plus de sa chaleur, celle-ci te parla à voix basse, sans que personne d'autre ne puisse vous entendre. « Avant notre tentative, je dois te dire une chose, Calypso. » commença t-elle, sa voix tremblant sous les sanglots naissants. « Si je ne survis pas à cela, je veux que tu ailles à Londres. J'ai une amie là-bas, qui pourra prendre soin de toi. Tu peux lui faire entièrement confiance. Elle ne te trahira jamais, et te protégera comme son propre enfant. » rajouta t-elle alors que des larmes coulaient le long de ses joues, avant de te tendre un papier froissé par le temps, que tu attrapas lentement et avec hésitation, avant de le mettre dans la poche de ce qui ressemblait à un pantalon usé et en fin de vie. Ton cœur se serra à cette vision que tu ne supportais pas, et tu enlaças ta mère. Ton regard, furieux et bestial, était fixé sur le sioniste qui avait réduit ta famille en cendres. « Je ne te laisserais pas mourir, maman. Nous resterons ensembles, et rejoindrons ton amie ensembles. » dis-tu en tentant de rassurer ta mère, et toi-même. Tu avais si peur de la perdre. Elle était ta raison de vivre à toi aussi. Il fallait que tu la sauves, que tu la sortes de cet enfer, et c'était décidé. Ce soir, vous alliez vous battre.

23h. C'était l'heure de vous donner votre portion de nourriture, et un homme accompagné d'une gamelle vint à vous. Il tendit son bras à travers la cage, et sans attendre, ta mère se jeta dessus pour lui bloquer le membre et le retenir prisonnier. Elle se mit sous sa forme animale, et ses crocs vinrent se planter dans la chair de son bras. Un cri de douleur raisonna dans les coulisses, et votre bourreau principal montra le bout de son nez. « Cob-Cobalt, aidez moi ! » cria le malheureux en tentant de retirer son bras. La mine sévère, Cobalt s'approcha vivement de la cage, fusil en main, et s'apprêta à tirer lorsque tu entras en action à ton tour, bondissant sur le fusil pour l'attraper avant que la balle ne parte. La mine froncée, tu poussas un grognement et de tes mains, poussais l'arme vers toi pour avoir l'avantage. Cobalt avait énormément de force, mais tu tenais à survivre et résistas, avant d'écraser la main du malfaiteur contre le barreau en pressant ton dos contre ses phalanges. Un grognement de douleur s'extirpa des lèvres du sioniste, qui s'empressa d'ouvrir la porte de votre cage. Tu avais tenté de lui tirer dessus, mais il n'y avait pas de cartouche en plus. Tu pouvais tout de même attaquer, et sans attendre, tu assénas un coup de pommeau dans la tête de Cobalt qui s'effondra au sol, lui, tellement confiant qu'il avait pensé pouvoir te manipuler sans mal. Agatha en profita pour en finir avec l'autre, mais le bruit que faisaient les autres chimères autour de vous, excitées elles aussi à l'idée de pouvoir se libérer de leurs chaînes, attirèrent l'attention du reste des sionistes présents au chapiteau.

Leurs pas raisonnaient, dangereux, et bientôt, ils furent face à vous. Alertée, tu commenças à fuir aux côtés de ta mère. Courant pour ta vie, pour ta liberté, tu courais le plus vite. Tu regardais droit devant toi, l'air apeuré, effrayé à l'idée de ne pas y arriver. Cobalt, revenant à lui, se releva et, appuyé contre la cage désormais vide, cria à ses congénères de tirer sur tout le monde, de tuer tout le monde. Le bruit des balles retentit alors. Toutes les chimères ayant espéré s'enfuir comme vous tombèrent, inertes dans leur cage, et les coups vous visèrent ensuite. T'abaissant à chaque coup de feu que tu entendais, ton cœur battait si vite que tu te sentais au bord de l'évanouissement. Une autre balle fut lancée, et elle atteint le ventre d'Agatha. Un gémissement de douleur s'extirpa de ses lèvres, et vos regards se rencontrèrent. « Cours ! » t'ordonnas t-elle avec autorité, continuant sa course aussi. Les insultes déferlaient derrière vous, et tu les entendais vous poursuivre. Vous étiez sortis du cirque, mais il fallait désormais monter dans un bus ou n'importe quel autre véhicule pour fuir d'ici. Ton regard balayait ton environnement. Tu étais complètement perdue, et c'est ta mère qui te guida. Elle connaissait la capitale, et t'emmena vers un taxi à l'arrêt. Tu montas dedans, aidant Agatha à grimper aussi (elle avait repris sa forme humaine), et ta génitrice ordonna à l'homme de vous conduire à l'aéroport le plus proche.

Chapitre 7

Un aéroport ? Ta mère avait besoin de soins ! Sur la route, tu lui exprimais tes inquiétudes, ton désir de l'emmener d'abord à l'hôpital. Le chauffeur était d'accord avec toi, mais Agatha était têtue et ordonnait de nouveau à celui-ci de continuer en direction de l'aéroport. « Ils savent que je suis blessée, Calypso. Ils vont chercher dans tous les hôpitaux autour pour nous retrouver. On ne peut pas y aller. » te disait-elle. Sa voix raisonnait sérieuse, mais la souffrance s'entendait également, et se voyait sur son visage fatigué. Le sang continuait de s'échapper de sa blessure, et tu faisais de ton mieux pour arrêter le saignement. Le chauffeur t'avait donné du sopalin qu'il avait jusque-là gardé dans son taxi au cas où. Jamais pourtant il n'aurait cru voir un blessé dans sa voiture. Tu le remerciais, mais ton inquiétude grandissait au fur et à mesure des minutes. Tu appuyais sur la blessure, tandis que ta mère avait fermé les yeux, se reposant sur toi. Vous étiez dans un piteux état, mais le conducteur n'osa jamais vous demander ce qui était arrivé. Il se contentait de conduire, vous jetant des regards inquiets à quelques occasions.

Puis, alors que tu écoutais les battements de cœur de ta génitrice, tu finis par ne plus les entendre. « Maman ? » demandas-tu une fois. Puis deux. Puis trois. Tu la secouas un peu, mais elle ne répondait pas. Son corps devenait si froid, et son pouls ne battait plus. Ton cœur se brisa à cet instant. Agatha avait succombé à sa blessure. Jake s'était fait égorger. Et ton petit-frère n'avait pas eu le temps de grandir, que les coups avaient fini par le consumer. Que te restait-il ? Rien du tout. Tu commenças à pleurer, suppliant le chauffeur de s'arrêter. C'est ce qu'il fit, mais avant cela, il s'était dirigé vers sa petite maison. Il s'était stoppé ensuite, et sans rien te dire, s'était emparé de toi et de ta mère, pour monter son corps chez lui et toi avec. Jamais il ne te demanda ce que tu avais vécu, ce que vous aviez vécu. Il resta silencieux, sous le choc, pensif, tourmenté. Il t'offrit à manger, à boire, un lit, et des vêtements propres. Tu pus te laver, sentir l'eau chaude couler sur ton corps dont le dos était orné d'innombrables cicatrices. Mais rien de tout cela ne te fit du bien. Bien sûr, tu lui étais redevable et le remercias avant de partir. Mais tu étais vide, et plus que jamais, tu étais effrayée du monde. On t'avait tout pris. Absolument tout, et tu restas là, propre, vêtue de nouveaux habits, à contempler le corps inerte de ta mère. Tu pleurais, inconsolable, inconsolée, et tu décidas d'envelopper d'un drap Agatha avant de l'enterrer dans un bois que tu rencontras après avoir quitté le chauffeur.





Dernier Chapitre

Londres. C'est là que tu arrivas finalement. Depuis ton départ de paris, tu avais sans cesse observé ce bout de papier, qui te donnait l'adresse de cette amie dont t'avait parlé Agatha. Fatiguée, brisée, tu avais eu du mal à la trouver et puis, après des recherches toujours plus épuisantes, tu arrivas devant la bâtisse. Tu toquas trois fois, et l'on t'ouvrit la porte. Une femme aux cheveux bruns t'aperçut, te regarda avec curiosité, et les larmes lui montèrent aux yeux lorsqu'elle reconnut les traits de ta mère transparaître sur ton visage de jeune fille. Elle n'avait pas besoin de te poser la question pour savoir que Agatha n'était plus, ni même son mari, ni même son dernier enfant. Il n'y avait plus que toi, et tu te jetas dans ses bras, laissant libre court à tes sentiments si douloureux. Cette femme devint ta seconde figure maternelle. Tu grandis avec elle, et avec tous les autres enfants du refuge, mais c'était plus compliqué de venir vers eux maintenant que tu étais devenue si craintive, si réservée, si discrète et si agressive lorsque tu te sentais approchée de trop près. Tu ne repris pas les études, de peur d'être prise au piège à l'école, et tu continuas de t'instruire chaque jour davantage près de ta seconde mère. Tu t'épris du piano, et lorsque tu fus assez grande pour devenir plus responsable et aider le refuge, tu cherchas un travail. A ton comportement, au fait que tu n'avais pas continué de vraies études et que tu avais selon eux un profil peu commode, tu ne fus pas accepté durant longtemps, jusqu'à ce que tu postules dans un restaurant chic. Le patron avait eu quelques divergences avec les études et t'avait accepté telle que tu étais. Tu devins donc serveuse, et tenta encore et encore de t'habituer à cette nouvelle vie, à ce nouveau travail, à tout.



_________________

   
Hear me roar
Savage & Mysterious

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sioniste

Identity Card
Arrivée à Londres : 13/03/2018 Missives : 46 Points : 317 Traits empruntés : Taron Egerton Petite schizophrénie : Jack McCaw & Thenos Rhodes Crédits : Gainsboro. (avatar) /// rhubarb (gifs) Je suis né(e) le : le quatorze février 1994 et j'ai donc : 24 ans J'appartiens aux : Sionistes je me change en : égorgeur de truie au rang de : Chevalier de Sion (marionnettiste) et j'ai le don de : manipuler mes victimes pour en faire mes jouets et aussi, bien me servir de ma gueule d'ange. Actuellement, je suis : un loup solitaire. j'offre mon allégeance : Au Vatican ainsi qu'à celles et ceux désireux d'exterminer les créatures.
Tell Me More
Got It !

Jeu 15 Mar - 0:06
Quelle beauté innocente et manipulable... :hihi:

Re bienvenue future victime et bon courage pour ta fiche :keur:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère

Identity Card
Arrivée à Londres : 14/03/2018 Missives : 65 Points : 509 Traits empruntés : Alycia Debnam-Carey Petite schizophrénie : Callum Couleur RPs : #AF8989 Crédits : avatar : Lux Aeterna ; gifs : tumblr + sunrise Je suis né(e) le : 04 Août 1997 et j'ai donc : 20 ans J'appartiens aux : Chimères je me change en : panthère nébuleuse Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : serveuse dans un restaurant chic de Londres je suis de la caste : modeste j'offre mon allégeance : à moi-même
Tell Me More
Got It !

Jeu 15 Mar - 16:50
Merci monsieur :hoho: mais c'est peine perdue, la "future victime" ne va pas se laisser faire :mwhaha:

_________________

   
Hear me roar
Savage & Mysterious

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sioniste

Identity Card
Arrivée à Londres : 13/03/2018 Missives : 46 Points : 317 Traits empruntés : Taron Egerton Petite schizophrénie : Jack McCaw & Thenos Rhodes Crédits : Gainsboro. (avatar) /// rhubarb (gifs) Je suis né(e) le : le quatorze février 1994 et j'ai donc : 24 ans J'appartiens aux : Sionistes je me change en : égorgeur de truie au rang de : Chevalier de Sion (marionnettiste) et j'ai le don de : manipuler mes victimes pour en faire mes jouets et aussi, bien me servir de ma gueule d'ange. Actuellement, je suis : un loup solitaire. j'offre mon allégeance : Au Vatican ainsi qu'à celles et ceux désireux d'exterminer les créatures.
Tell Me More
Got It !

Jeu 15 Mar - 18:55
C'est bien ce qu'on verra :lol:

_________________
in the hollow of your neck
For some of us, it's way more than just hunting. It's one of the best thing in life & we're proud to be a part of it. Homo homini lupus.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim

Identity Card

Arrivée à Londres : 19/12/2016 Missives : 399 Points : 2530 Traits empruntés : Gal Gadot Petite schizophrénie : Pas encore, j'ai toute ma tête Pseudonyme : SUNRISE, la seule & l'unique Crédits : Lux Aeterna Je suis né(e) le : 18 Mai 1952 et j'ai donc : 65 ans mais seulement 31 ans en apparence J'appartiens aux : UNFOLD ITS WINGS et donc je suis une Nephilim Actuellement, je suis : Celibataire, que voulez vous que je sois d'autre ? et je travaille comme : Avocate dans un cabinet de londres je suis de la caste : des personnes aisées j'offre mon allégeance : A personne pour le moment et mes valeurs sont que : J'essaie d'éviter la guerre et de comprendre les motivations de chacun

Tell Me More
Got It !

Ven 16 Mar - 11:09
:boom: :boom:

Re bienvenue pour le coup, il me tarde de voir ce qu'elle va donner cette petite :crache:

_________________


i don't even know if
I can trust you
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine

Identity Card
Arrivée à Londres : 07/02/2018 Missives : 53 Points : 254 Traits empruntés : Nina Dobrev Petite schizophrénie : Nope Pseudonyme : Creepy Girl Crédits : Avatar (Creepy girl) et j'ai donc : 28 ans mais sur ma carte d'identité c'est noté 26 ans. J'appartiens aux : groupe des humains. Actuellement, je suis : célibataire et je travaille comme : informaticienne. En tout cas, je cherche un travail dans cette branche.
Tell Me More
Got It !

Ven 16 Mar - 12:45
Re bienvenue!!!! Hâte d'en lire plus sur ton personnage!!!
:love: :love: :love:

_________________
citation ici citation ici citation ici
petit texte ici petit texte ici petit texte ici petit texte ici petit texte ici petit texte ici petit texte ici petit texte ici petit texte ici petit texte ici petit texte ici petit texte ici petit texte ici
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine

Identity Card

Arrivée à Londres : 01/10/2017 Missives : 133 Points : 769 Traits empruntés : Rachel Weisz. Pseudonyme : Loup. Crédits : Lux Aeterna + Tumblr. Je suis né(e) le : 12 juin de l'année 1970. et j'ai donc : quarante-sept années de lumière et d'ombre. et de trop nombreux jours bercés par l'obscurité du monde. J'appartiens aux : corps famélique et docile, chair tendre et pleine de rivières pourpres, elle se voûte face au zénith comme tous ces pathétiques humains. Actuellement, je suis : abandonnée, fracassée contre le pavé, traînant une carcasse démantibulée par la perte de l'être aimé. et je travaille comme : justicière à temps plein, carnassière des nuits sanglantes, commissaire. je suis de la caste : aisée. je vis à : suburbs. j'offre mon allégeance : à l'humanité et aux inspirations fébriles. et mes valeurs sont que : que l'on paye toujours le prix en fin de compte.

Tell Me More
Got It !

Ven 16 Mar - 21:13
OHH UNE CHIMERE ! Quel bon choix ! :excit:
Bienvenue par ici jolie meudame ! :vibro:

Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à venir enquiquiner le staff, on adore ça. :perv:

_________________
† I look inside myself and see my heart is black. I see my red door and it has been painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère

Identity Card
Arrivée à Londres : 14/03/2018 Missives : 65 Points : 509 Traits empruntés : Alycia Debnam-Carey Petite schizophrénie : Callum Couleur RPs : #AF8989 Crédits : avatar : Lux Aeterna ; gifs : tumblr + sunrise Je suis né(e) le : 04 Août 1997 et j'ai donc : 20 ans J'appartiens aux : Chimères je me change en : panthère nébuleuse Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : serveuse dans un restaurant chic de Londres je suis de la caste : modeste j'offre mon allégeance : à moi-même
Tell Me More
Got It !

Sam 17 Mar - 0:10
Merci beaucoup pour ce second accueil tout aussi chaleureux que le premier ! :brille: la suite devrait arriver prochainement et en cas de question c'est noté, je viendrais vous enquiquiner :cute: :boom:

_________________

   
Hear me roar
Savage & Mysterious

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim

Identity Card

Arrivée à Londres : 19/12/2016 Missives : 399 Points : 2530 Traits empruntés : Gal Gadot Petite schizophrénie : Pas encore, j'ai toute ma tête Pseudonyme : SUNRISE, la seule & l'unique Crédits : Lux Aeterna Je suis né(e) le : 18 Mai 1952 et j'ai donc : 65 ans mais seulement 31 ans en apparence J'appartiens aux : UNFOLD ITS WINGS et donc je suis une Nephilim Actuellement, je suis : Celibataire, que voulez vous que je sois d'autre ? et je travaille comme : Avocate dans un cabinet de londres je suis de la caste : des personnes aisées j'offre mon allégeance : A personne pour le moment et mes valeurs sont que : J'essaie d'éviter la guerre et de comprendre les motivations de chacun

Tell Me More
Got It !

Mar 27 Mar - 17:50
Champagne !
Tu as désormais un personnage tout beau, tout neuf et validé



     

Oh, cette kikine n'a vraiment pas eut une enfance facile, je comprend mieux pourquoi elle est si craintive ! En tout cas ta fiche est parfaite :boom:

Te voila donc opé(e) !  Mais avant de te ruer comme un(e) malpropre dans le flood (ouais ouais on te connait déjà !) ou sur la CB, il te reste encore quelques petits devoirs de citoyen à accomplir. Et pour te guider, parce qu'on est trop sympa (a), il n'y a qu'a cliquer sur les liens à suivre ! Pour commencer, il ne faudra pas oublier de réserver ton avatar. Et oui, ça ne va pas se faire tout seul ! Autres réservations importantes, ton métier, et ton logement dont il faudra demander la création. Après... c'est la fête ! Tu pourras partir en quête de liens et de rps après avoir créé tes propres topics. Jusque là, c'est déjà pas mal, non ?    Et pour le reste ce sera de la tarte. Tu pourras t'en aller poster d'éventuels scénarios (deux maximums, dont il te faudra attendre la validation), balancer un max de pré-liens puis partir faire le flan partout sur le forum !

Et si tu es nouveau(elle) sur le forum, voici les deux sujets qui pourront être des plus utiles pour t’intégrer : le guide du forum, et les bonnes fées ! N'hésite surtout pas à parcourir le premier et à t'inscrire sur le second. En attendant si tu as des questions, les Staffeux sont évidemment à ton écoute    

N'oublie pas les top-sites, car nous comptons sur tes votes pour faire connaitre DiA à un maximum de personne. Sur ce, c'est l'heure de partir à l'assaut du forum donc je ne te retiens pas plus longtemps !

Longue vie sur DiA  

     


_________________


i don't even know if
I can trust you
everything you're trying to say to me
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

(CALYPSO) On my own

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEUS IN ABSENTIA ::  :: Children of the Gods :: Blessing of the gods-
Codage optimisé pour