LA PURGE
EVENT INDIVIDUELS La guerre est aux portes de Londres, voici venir l’ère de la violence…
Autrement dit : Ca va chier les gars !

L'event démarre aujourd'hui, marquant le début d'une intrigue. Les info sont ici **
N'hésite pas à contacter le staff en cas de doute :keur:
FERMETURE HOSTINGPICS
C'est imminent - L’hébergeur ferme bientôt ses portes, c'est moche !
Pensez à ré-heberger les images de vos fiches et profils pour ne pas les perdre.
Normalement les images du forum on toutes été ré-hébergées,
mais si vous en trouvez des brisées, contactez Zohra.
Merci les pains d'épices ! :keur:
GUIDE DU FORUM
Pour ne jamais te perdre - Tu peux utiliser ce guide, qui pourra te diriger parmi les sujets.

Et si tu as besoin, n'oublie pas que les staffeux sont les meilleurs
des bergers, toujours présents si besoin.

Partagez | 

 Love is strange [Callum]



avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix

Identity Card
Arrivée à Londres : 02/01/2018 Missives : 35 Points : 374 Traits empruntés : Emilia Clarke Petite schizophrénie : Aucun Couleur RPs : 7bdbea Pseudonyme : Juju Crédits : A voir Je suis né(e) le : 8 Janvier 1989 et j'ai donc : 28 ans J'appartiens aux : Phénix Actuellement, je suis : Célibataire
Tell Me More
Got It !

Jeu 25 Jan - 22:26
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LOVE IS STRANGE
CALLUM & ELEONORE
La nuit était sombre et pleine de terreurs. Terreurs pour les créatures de la nuit qui erraient à la recherche… de quoi exactement ? Tout le monde cherche quelque chose en ce bas monde. Amour, pouvoir, richesse. Dans cet établissement, c'était le plaisir des corps nus que les hommes venaient chercher. La danse lascive, provoquante des strip-teaseuses. L'illusion de les posséder du bout des cils. Une promesse inavouée. Un désir inassouvi. Les filles s'habillaient dans les loges. Il était encore tôt ou très tard en fonction de la façon dont on considérait l'avancée de la nuit.

Eléonore était assise devant sa causeuse. Elle observait son reflet dans le miroir tout en se maquillant. Elle poussa un soupir. La jeune Phénix était plongée dans ses pensées. Le retour d'Eliza avait été un soulagement pour elle. Elle considérait la jeune femme comme sa sœur. Elle avait toujours vécu avec la famille Fryes d'aussi loin qu'elle s'en souvienne. Elle n'avait pas eu la chance de connaître une famille unie. Sa mère était prostituée et elle n'a jamais connu son père. La misère appelle la misère. Elle ne put jamais s'en sortir vraiment. Tout ce qu'elle savait faire, c'était danser. Danser et s'abandonner à la musique, se laisser porter par elle, lascive et offerte. Mais elle conservait une forme d'intégrité. Jamais elle n'avait autorisé ses clients à se rapprocher de façon trop marquée, contrairement à bon nombre de filles qui n'hésitaient pas à arrondir les fins de mois autrement.

Aucune petite fille ne rêvait d'être strip-teaseuse. Eléonore continua de contempler son reflet dans le miroir avec sévérité. Ses meilleurs amis, Jack et Eliza ignoraient tout de son métier. Et Callum. Callum… Son ami, comme un frère pour elle. Vraiment ? Elle avait enfoui au fond d'elle beaucoup de choses concernant Callum. Il avait été un soutien sans faille auprès d'elle lorsque son fils était mort, tout comme elle l'avait été lorsqu'il avait perdu sa mère.

Mais il n'était plus l'heure de se tourmenter. Il était l'heure d'entrer en scène. Eléonore était le clou du spectacle de ce soir. Elle poussa un profond soupir et s'adressa un sourire d'encouragement dans le miroir avant d'enfiler ses tenues. Un soutien-gorge pigeonnant avec des perles et des strass, des plumes, un string et des bas résilles, chaussures à talon hauts et par-dessus, une jupe à paillettes courtes et un chemisier blanc transparent. Elle se glissa en dehors des loges et patienta quelques minutes avant que le silence ne se fasse ainsi que le noir sur scène. Elle se glissa sur la piste, près de la barre de pool-dance.

Une lumière éclatante l'éblouit bientôt tandis qu'une voix tonitruante annonçait son numéro et que la musique démarrait. Eléonore afficha un sourire sensuel, doux et plein de promesses. L'art de ce type de dance était de faire croire à chaque homme présent dans la salle qu'elle dansait uniquement pour lui et lui seul. La jeune femme fermait par moment les yeux, se déhanchant sensuellement, doucement et commençant à retirer ses vêtements. Son regard passa sur la foule. Quand soudain, elle reconnut un visage… Un visage qui habitait ses pensées. Non… Impossible… Pas lui… Callum ! Que faisait-il ici ???  
code by bat'phanie

_________________
ICE AND FIRE  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier

Identity Card
Arrivée à Londres : 18/01/2018 Missives : 107 Points : 917 Traits empruntés : Kit Harington Petite schizophrénie : Calypso Couleur RPs : #3f3661 Crédits : avatar : fayrell gifs : tumblr Je suis né(e) le : 11 Décembre 1989 et j'ai donc : 28 ans J'appartiens aux : Sorciers au rang de : Wiccans et j'ai le don de : Glace Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : co-patron du Frye's Bar je suis de la caste : modeste je vis à : South district et mes valeurs sont que : tout le monde a sa place dans ce monde

Tell Me More
Got It !

Lun 29 Jan - 22:29
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Après une journée mouvementée par son travail en tant que barman et patron de son établissement, ainsi que son activité cachée à bien du monde en tant que protecteur d'êtres surnaturels, Callum sentait la fatigue commencer à peser sur ses épaules. Bien qu'il aimait son travail, passer du temps avec les autres et surtout, s'amuser auprès de ceux qu'il aimait, le garçon se rendait à peine compte que ses paupières étaient lourdes. Sa tête s'était abaissée à plusieurs reprises en fin de journée, avant qu'il ne se reprenne et termine le service. Energique habituellement, il avait néanmoins eu du mal à trouver le sommeil cette nuit, notamment à cause de certaines pensées concernant l'avenir du refuge lui trottant dans la tête. Quelques heures lui avaient été accordés pour dormir dans les bras de Morphée, et Callum s'en était totalement contenté. Son sourire n'avait pas manqué de s'étirer sur ses lèvres aujourd'hui, et maintenant que son travail était terminé, il était temps pour lui de rejoindre un ami à lui. « Tu vas voir, tu vas t'éclater ! » lui avait-il dit sur un ton impatient et joyeux, jouant avec la curiosité du grand frère Frye qui n'avait aucune idée du lieu où celui-ci souhaitait l'emmener. Ainsi, après avoir poussé la porte de son établissement qu'il ferma derrière lui, ses yeux sombres remarquèrent la présence masculine qui le mènerait à cette soirée. Malgré sa fatigue, Callum était un bon vivant et ne dirait jamais non à l'idée de boire un verre et allonger de quelques heures son éveil pour tout simplement profiter de moments avec ses proches. Un sourire se dessina alors sur ses lèvres, et après avoir enfilé une veste aussi noir que sa chevelure bouclée, le frère d'Eliza se posta aux côtés de son compagnon de soirée avant de lui donner une tape amicale dans le dos. « Allons-y ! » dit-il sur un ton tout aussi impatient de découvrir le lieu dans lequel il n'avait pas encore été.

L'allure tranquille, sa voix raisonnait à travers la sombre nuit dévorant Terre. La fraîcheur du soir venait caresser sa peau, tandis que ses deux mains se portèrent à ses cheveux dans lesquels il passa ses doigts, les repoussant en arrière un instant avant de s'étirer un peu. L'alcool l'aiderait certainement à tenir debout, mais Callum ne se doutait pas un seul instant de la mauvaise surprise qui l'attendait. Son cœur battait calmement pour le moment, heureux de pouvoir se détendre un peu après une journée de dur labeur. Ses pas suivaient son ami, et bientôt, ils arrivèrent devant la porte de cette bâtisse que Callum n'avait pas encore franchi, entrant alors dans ce lieu si particulier. La musique grondait, bien du monde était au rendez-vous pour ce soir, et les néons illuminant l'énorme salle ne cessaient de changer de couleur. Différentes scènes étaient disposées çà et là, certainement pour laisser la possibilité aux femmes travaillant ici de gagner un peu de sous après avoir démontré leur façon particulière de danser. Callum n'était pas friand de ce genre de choses, mais il était là pour se changer les idées et n'allait pas reprocher quoique ce soit à son accompagnateur. Déjà ambiancé par cette simple observation, le garçon aux cheveux bouclés passa son bras autour de l'épaule de son ami, et lui glissa ces quelques mots d'une voix on ne peut plus réjouie. « Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait autant d'ambiance ici, mais c'est.. » parfait mon pote. Aurait-il pu dire s'il aurait fini sa phrase. Néanmoins, alors que ses mots avaient dépassés la barrière de ses lèvres, son regard ébène s'était baladée à travers la foule, et un spectacle n'avait pas tardé à voir le jour, une jolie dame aux cheveux blonds et habillée très légèrement commençant une danse que bien des hommes aimaient regarder. Et si cette femme aurait pu être une belle créature parmi tant d'autres, celle là était complètement différente, et le sang de Callum ne fit qu'un tour. Son cœur rata un battement, et alors que sa stature imposante s'était approchée de la scène en compagnie de son ami, son hémoglobine commença à bouillir. Cette femme qui se déhanchait devant une foule d'énergumène passant leur temps à se rincer les yeux n'était autre que son amie d'enfance Eléonore et qui plus est, quelqu'un pour qui il ressentait certaines choses, une attirance forte. Que faisait-elle ici ? Pourquoi se mettait-elle ainsi devant une bande masculine la dévorant du regard ? Son poing se serra, tandis que son regard sombre croisa les prunelles de la blonde. Ses yeux dévoilaient l'incompréhension et l'agacement que pouvait ressentir le co-patron de Frye's Bar. Il n'était pas content, et bouscula son compagnon de soirée avant de lui attraper le poignet. « Arrête. » grogna t-il à l'égard de son ami qui le scruta avec incompréhension. Arrête de la regarder. Il se retint cependant de terminer sa phrase, mais Callum ne souhaitait qu'une chose : le crier à tous les hommes présent dans la salle et se rinçant l'oeil.

Lâchant prise avant de lui signaler qu'il devait s'absenter quelques instants pour régler quelque chose, il observa ensuite la salle à la recherche du chemin menant jusqu'aux coulisses de ce genre de spectacle, et prétexta au gardien surveillant l'entrée qu'il souhaitait faire une surprise à l'une des danseuses. Un sourire bienveillant s'était dessiné sur ses lèvres, mais il s'évanouit aussitôt lorsque son porteur eut l'autorisation, ses pas le menant jusqu'aux couloirs où devrait arriver Eléonore dans quelques instants. Mille et une questions tourmentaient désormais le garçon, et son cœur s'était serré en la voyant ainsi.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix

Identity Card
Arrivée à Londres : 02/01/2018 Missives : 35 Points : 374 Traits empruntés : Emilia Clarke Petite schizophrénie : Aucun Couleur RPs : 7bdbea Pseudonyme : Juju Crédits : A voir Je suis né(e) le : 8 Janvier 1989 et j'ai donc : 28 ans J'appartiens aux : Phénix Actuellement, je suis : Célibataire
Tell Me More
Got It !

Mer 31 Jan - 14:37
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LOVE IS STRANGE
CALLUM & ELEONORE
Eléonore tenait plus que tout à l'amitié qui l'unissait à Jack et Eliza. Mais bien plus encore à Callum. Ils étaient amis, très proches d'ailleurs et elle préférait ne pas penser aux sentiments qu'elle ressentait pour lui. Certes, elle s'était mariée et elle avait eu un enfant avec un autre homme. Et elle avait parfaitement senti que Callum s'était éloigné durant cette période. Elle avait tenté de se convaincre que c'était pour ne pas rendre jaloux Clément car Callum et elle étaient vraiment très proches. Mais en réalité, au fond d'elle, elle savait qu'il n'en était rien. Elle s'était sentie attirée par le brun depuis des années mais elle n'avait rien fait. Car elle lui avait dissimulé, à lui comme à sa sœur ou à Jack, beaucoup de choses. Ses amis ignoraient que la mère d'Eléonore était une prostituée. Ils ignoraient également que la blonde était une strup-teaseuse et enfin qu'elle était un Phénix. Concernant ce dernier point, elle avait décidé de le dire à Eliza et Callum, puis ensuite à Jack. Ce qui l'avait décidé ? Tout bonnement le fait qu'ils étaient des sorciers. Sorciers et Phénix étaient des alliés naturels et Eléonore était encline à croire qu'ils l'accepteraient. Elle ignorait en revanche la réaction de Jack. Cela faisait beaucoup de révélations d'un coup. Mais s'il avait bien réagi pour Eliza et Callum, pourquoi ne ferait-il pas de même pour elle ? Elle aurait bien le temps de se poser la question plus tard. Eléonore ne croyait plus en l'amour depuis la mort de son fils. Du moins, elle le craignait. L'amour faisait souffrir car tôt ou tard, on perdait les êtres auxquels on avait eu le malheur de s'attacher. Elle craignait pour la vie de ses proches. Elle savait naturellement que le Frye's Bar abritait des créatures surnaturelles. Mais si cela venait à se savoir, nul doute que les Frye auraient des problèmes.

Eléonore travaillait cette nuit et elle allait danser pendant une bonne partie de la nuit. Certains hommes avaient ensuite demandé une danse privée. Il y avait des salles à l'étage pour cela. Elle avait déjà trois créneaux de réservé après sa danse dans la salle du rez-de-chaussé. Le travail n'était pas toujours facile, certains hommes imaginant que parce qu'elle se déshabillait, elle était forcément consentante pour plus. Hors ce n'était nullement le cas, Eléonore en faisait une question d'honneur. Jamais elle n'avait cédé à qui que ce soit. En réalité, la jeune femme avait abandonné son emploi lorsqu'elle était mariée à Clément. Ce dernier ne supportait pas qu'elle danse nue devant d'autres hommes. Naturellement, elle avait accepté et avait trouvé un emploi de serveuse. Mais une fois son mari quitté, elle était revenue à son premier emploi. Elle ne savait faire que cela. Elle gagnait même plutôt bien sa vie.

Ainsi, ce soir comme tous les soirs, elle était sortie des coulisses et était montée sur l'estrade dans l'obscurité qui y régnait avant que la lumière ne l'illumine. Les hurlements et sifflements des hommes l'environnaient. Elle semblait les ignorer, la musique la berçant et lui donnant l'impulsion du mouvement. Elle avait commencé à se dévêtir lorsque son regard tomba sur deux yeux sombres qu'elle aurait reconnu entre milles. Callum… Son cœur rata un battement. Sa gorge se serra violemment et elle aurait aimé en cet instant s'enfouir six pieds sous terre. Une honte extrême la saisit et elle s'arrêta de danser un bref instant. Mais, plus par habitude qu'autre chose, elle se ressaisit, faisant une pirouette et continuant sa danse. Lorsqu'elle refit face à la foule, Callum avait disparu. Eléonore termina donc comme toujours sa danse. Les larmes aux yeux, elle quitta l'estrade. Le couloir la mena à celui qui distribuait les coulisses. Et là. Une silhouette solitaire. Sombre et le regard perdu, incompréhension totale. Lui. Le cœur au bord des lèvres, Eléonore se figea. Il suffit qu'elle croise son regard pour craquer. Elle était nue entièrement mais le regard que lui lançait Callum la mettait encore plus à nu qu'elle ne l'était déjà. Soudainement, elle se mit à courir, bousculant fortement le jeune homme et montant à l'étage par l'escalier présent sur sa gauche au bout du couloir. Elle arriva aux salles privées. Son client attendait déjà mais elle ne lui adressa pas un regard. Elle entra dans la salle mais elle entendait déjà le bruit des pas de Callum derrière elle.

Eléonore s'était assise sur l'estrade ronde qui ornait la salle privée. Elle était petite, il n'y avait la place que pour une danseuse. Une banquette faisait tout le tour de l'estrade. Le visage dans les mains, elle voulait disparaître. Ne plus voir le reproche muet qu'on lisait dans ses yeux. Elle frissonna en sentant la présence de Callum dans la pièce.

Callum, je… Je suis désolée…

Qu'allait-il penser d'elle ? Elle se rendait compte à présent à quel point elle tenait à lui. A quel point il y avait bien plus que de l'amitié dans son cœur. Le client qui attendait à la porte ne l'entendait pas de cette oreille. Il entra à son tour. Observant Callum, il lui posa la main sur l'épaule.

Dis donc, mon vieux, c'est chacun son tour. J'ai déjà payé cher pour cette nana bien roulée et je compte bien en avoir pour mon argent. Voir plus si affinités…

L'homme pensait visiblement Callum comme étant sur la même longueur d'onde que lui. Il allait lourdement se tromper.      
code by bat'phanie

_________________
ICE AND FIRE  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier

Identity Card
Arrivée à Londres : 18/01/2018 Missives : 107 Points : 917 Traits empruntés : Kit Harington Petite schizophrénie : Calypso Couleur RPs : #3f3661 Crédits : avatar : fayrell gifs : tumblr Je suis né(e) le : 11 Décembre 1989 et j'ai donc : 28 ans J'appartiens aux : Sorciers au rang de : Wiccans et j'ai le don de : Glace Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : co-patron du Frye's Bar je suis de la caste : modeste je vis à : South district et mes valeurs sont que : tout le monde a sa place dans ce monde

Tell Me More
Got It !

Lun 5 Fév - 0:27
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Callum avait croisé le regard d'Eléonore, et à cet instant où le contact visuel avait été instauré entre ces deux êtres attirés mutuellement, le garçon aux cheveux bouclés avait bien vu la surprise de la jeune femme de le voir ici, face à elle, mais également de l'anxiété naissante, comme si elle s'était rendu compte d'elle-même qu'elle venait de faire une erreur ce soir-là, en s'étant exhibé ainsi devant bien des hommes en quêtes de scruter avec envie les demoiselles dansantes. L'idée qu'elle ait pu lui cacher ce qu'elle était le soir le répulsait, mais c'était surtout ce qu'elle faisait qui le mettait hors de lui. Savoir que beaucoup de silhouettes masculines s'étaient installées confortablement devant la scène pour observer Eléonore faire sa représentation particulière le mettait hors de lui. Savoir que certains avaient peut-être envie de la payer pour obtenir plus également. Dans sa cage thoracique, Callum sentait son cœur se serrer sous la douleur et l'incompréhension que lui procurait cette vision des plus perturbantes, et la vitesse à laquelle son organe vital battait le rendait nerveux, énervé. La colère grimpait en lui. Lui, cet homme d'habitude si calme. Il avait alors rejoins les coulisses, à l'étage au dessus, et patientait sans vraiment l'être, passant nerveusement ses doigts entre les mèches de ses sombres cheveux, serrant la mâchoire avant de tourner en rond. Le sorcier ne comprenait pas.

Pourquoi se réduisait-elle à cela ? Pourquoi laissait-elle d'autres personnes le regarder ainsi ? Callum était jaloux, en colère, et conscient de son attirance pour la femme aux cheveux clairs, il se sentait frustré de ne pouvoir savoir ce qu'elle ressentait elle de son côté. Il tenait à elle en tout cas. Il la voulait dans ses bras, il voulait la protéger, lui éviter les ennuis, être le seul à pouvoir la toucher. Mais ils n'étaient qu'amis pour le moment, et malgré ses côtés charmeur et charismatique dont il avait parfaitement connaissance sans pour autant jouer avec les sentiments des autres, il avait cette horrible impression que ses jeux de charmes ne fonctionneraient aucunement sur la belle. Un grognement s'échappa des lèvres de Callum, et sa mine se fronça davantage lorsqu'au loin, il aperçut une silhouette qu'il ne connaissait que trop bien. A moitié dénudée, vêtue aussi légèrement que durant sa représentation, le temps sembla s'arrêter un instant quand le sorcier croisa de nouveau son regard. Elle semblait totalement désemparée, et la tristesse se lisait dans ses yeux comme si Call' était plongé dans un livre. Son cœur se serra davantage à cette vision qui lui était insupportable, et c'est lorsqu'il fit un pas vers elle et qu'elle finit par fuir, le bousculant, qu'il cria son nom avant de la poursuivre, élançant son bras en direction de celui de la blonde pour la rattraper. « Eléonore ! Attends ! » s'écria t-il avec force, lui courant après. Sa poitrine se soulevait sous ce cœur battant à vivre allure et ces poumons qui ne cessaient de s'imprégner d'air aussi vite qu'ils en libéraient.

Une salle se présenta à leur gauche, et Eléonore s'y faufila. Devant la porte, un homme semblait attendre et sans y importer une grande importance au premier abord, Callum ne fit que lui adresser un regard noir avant d'entrer dans la pièce, refermant la porte derrière lui. Ils étaient désormais seuls. Désormais face à face, et durant un instant, Callum la dévisagea, silencieux. Il n'osait l'approcher, il n'osait lui dire quoique ce soit. Mais la situation dans laquelle il la voyait ne lui plaisait guère. Il était énervé cependant. Il ne comprenait pas pourquoi elle faisait ça. N'y avait-il pas d'autres moyens de gagner sa vie ? N'avait-elle pas exercé un autre métier à un moment donné, lorsqu'elle était encore avec son mari ? Son poing se serra sur ces questions, sur ces pensées, et c'est lorsqu'il voulut lui répondre que leur tête à tête fut brisée par un homme, celui-ci osant poser sa main sur l'épaule de Callum avant de prononcer des mots qui ne furent qu'embraser la colère résidant dans le cœur du Frye. Comment pouvait-il se permettre de parler ainsi d'Eléonore ? Comment pouvait-il la considérer comme un bout de viande, comme un objet ? Comment pouvait-il manquer de respect à cette femme qui comptait tant pour le frère d'Eliza. Callum ne parvint plus à contrôler sa rage, à rester calme, et ainsi, ni une ni deux, il se retourna vivement avant d'attraper le malfaiteur par le col et le plaquer violemment contre le mur. Son regard était aussi noir que ses pensées concernant cet être sale et souillant. Sa mine était gravé, démonstratrice de toute sa colère. « Ose redire ces mots devant moi, et je te jure que tu n'en ressortira pas de cette salle avec toutes tes dents. Cette femme n'est pas un objet, et sa place n'est clairement pas ici. Excuse toi ! » dit-il sur un ton agressif, avant de serrer davantage son poing fermé sur le col et plaquer de nouveau violemment l'homme. « Excuse toi ! » répéta t-il, lui intimant de faire ce qu'il lui demandait. L'homme, plus maigre et moins costaud que Callum n'en demanda pas plus pour faire de misérables excuses. C'en était trop. Cet homme qui désirait tant ce petit bout de femme que Callum aimait tant l'énervait au plus haut, et l'envie de lui mettre un coup de poing au visage se faisait de plus en plus présente. Il ne devait cependant pas attirer l'attention de la sécurité, sous peine de laisser Eléonore entre les mains d'hommes aux intentions perverses, et se contenta alors d'ouvrir la porte et de projeter le fauteur de troubles à l'extérieur de la pièce. La refermant de nouveau, il souffla un long moment avant de donner un premier coup au mur sous la colère. Sa main glissa dessus, puis il recommença, plus fort. Il tentait de se calmer, mais il n'y arrivait pas et continuait de tourner le dos à la jolie dame qui lui procurait toujours quelque chose de bienfaiteur en son cœur mais qui, en ce soir là, venait de le blesser, de le plonger dans une incompréhension totale.
(c) sweet.lips

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
--------
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix

Identity Card
Arrivée à Londres : 02/01/2018 Missives : 35 Points : 374 Traits empruntés : Emilia Clarke Petite schizophrénie : Aucun Couleur RPs : 7bdbea Pseudonyme : Juju Crédits : A voir Je suis né(e) le : 8 Janvier 1989 et j'ai donc : 28 ans J'appartiens aux : Phénix Actuellement, je suis : Célibataire
Tell Me More
Got It !

Mer 14 Fév - 20:59
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LOVE IS STRANGE
CALLUM & ELEONORE
Lorsque le regard d'Elénore avait rencontré celui de Callum, son monde s'était écroulé et elle s'était arrêtée de danser. Un coup de tonnerre n'aurait pas fait plus de dégâts que ce regard. Un regard féroce, accusateur et surtout plongé dans une profonde incompréhension. Un regard jaloux également. Ils se connaissaient bien et ne pouvaient pas dissimuler leurs émotions l'un à l'autre. Eléonore savait que Callum avait parfaitement vu la peur et la honte naître dans son regard azur. Elle n'aurait pu le cacher. Pas à lui. Malgré tout, elle lui avait caché bon nombre de choses. Par honte. Par peur qu'il ne comprenne pas. Qu'il la juge de façon très négative. C'était stupide peut-être mais ce qui était fait était fait et aujourd'hui, cette nuit, elle allait en payer le prix. Elle ne pouvait que comprendre sa réaction. Si les rôles avaient été inversés, nul doute qu'elle aurait réagi exactement comme lui. A cette pensée, elle sentit son cœur se serrer fortement. Bien sûr que si Callum se dénudait devant des femmes, elle aurait envie de toutes les tuer, de leur arracher les yeux pour leur apprendre à contempler ainsi celui qui était si précieux à ses yeux. Elle avait également vu la colère, cette émotion si mauvaise conseillère naître dans les yeux du brun ténébreux. Lorsque Callum était en colère, il pouvait faire des choses idiotes ou courageuses. L'une n'excluant pas l'autre d'ailleurs. Elle avait malgré tout fini son show.

En quittant la scène, elle savait qu'elle allait le trouver dans les coulisses. Elle n'en était pas surprise, seulement gênée, immensément gênée. Elle avait juste envie de disparaître six pieds sous terre. Arborant seulement un string, torse nue, elle eut un geste de pudeur en couvrant sa poitrine et les larmes lui montèrent aux yeux. Oui, elle avait conscience qu'une émotion très forte la poussait vers lui. Mais elle s'en voulait bien trop pour faire quoi que ce soit. Elle avait décidé de tout lui dire et malheureusement, il l'avait découverte avant. Elle se sentait bien plus nue devant lui que devant toute l'assemblée d'homme là bas. Il semblait mettre à nu son âme, son esprit. Elle s'en voulait. Elle était minable. Et pire encore. Elle ne se portait pas spécialement en très haute estime mais déchoir dans l'esprit de Callum était bien pire que dans son propre référentiel de valeurs. Elle se rendait compte en cet instant à quel point le jeune homme était tout pour elle. Et à quel point elle risquait de le perdre en cet instant. Quelle excuse pouvait-elle invoquer ? Quel argument pouvait-elle mettre en avant ? Aucun… Elle s'enfuit donc, ne répondant pas à l'appel de Callum.

Elle était allée se réfugier dans les salles privées mais le sorcier était têtu, aussi têtu qu'elle-même. Il entra dans la salle de danse, Eléonore était assise sur la petite estrade, les larmes coulant sur ses joues, ses bras toujours en croix sur sa poitrine. Mais avant même que Callum n'ait pu rompre le silence lourd qui était tombé entre eux, son client entra. Et naturellement, cela ne plut pas du tout mais alors pas du tout au sorcier. Elle vit le regard de Callum s'enflammer littéralement. Elle savait qu'il devait faire de gros efforts pour se contenir. Elle frémit. La sécurité ne plaisantait pas avec les perturbateurs. Eléonore ne laisserait jamais personne lui faire du mal. Elle interviendrait bien sûr, quitte à perdre son emploi. Callum exigea des excuses, ce que le malotru finit par faire avant de se faire mettre à la porte. Eléonore n'avait pas bougé.

Et soudain, Callum commença à marteler le mur de ses poings. Eléonore ne put le supporter. Elle se releva, faisant fi de sa pudeur et se rapprocha vivement du sorcier. Bloquant ses poings de ses mains, elle caressa doucement la peau malmenée.

Callum, arrête ! Je t'en prie… Je n'en vaux pas la peine…

Elle était à présent entre le mur et Callum, toujours torse nu. Elle contempla les pauvres phalanges éclatées et déposa alors ses lèvres sur chaque phalange, les embrassant doucement avec une infinie tendresse. Relevant la tête, elle plongea son regard dans celui du jeune homme. Elle avait toujours cette honte chevillée au corps. Elle devait dire quelque chose.

Pardonne-moi, Cal… Je voulais t'en parler, je te jure… Pardonne-moi… Je… Je ne veux pas te perdre…

Elle avait tellement peur qu'il ne parte, la traitant de menteuse et abandonnant leur relation. Elle garda sa main dans les siennes et son regard fixé dans ses prunelles sombres. Dieu qu'il était beau…      
code by bat'phanie

_________________
ICE AND FIRE  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier

Identity Card
Arrivée à Londres : 18/01/2018 Missives : 107 Points : 917 Traits empruntés : Kit Harington Petite schizophrénie : Calypso Couleur RPs : #3f3661 Crédits : avatar : fayrell gifs : tumblr Je suis né(e) le : 11 Décembre 1989 et j'ai donc : 28 ans J'appartiens aux : Sorciers au rang de : Wiccans et j'ai le don de : Glace Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : co-patron du Frye's Bar je suis de la caste : modeste je vis à : South district et mes valeurs sont que : tout le monde a sa place dans ce monde

Tell Me More
Got It !

Lun 5 Mar - 20:16
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Son poing droit frappait le mur avec force. Callum exprimait sa colère, son incompréhension, sa rage. Eléonore ne lui avait rien dit de son vrai métier, de ce qu'elle faisait le soir, quand lui était encore sensé travailler derrière le bar. Pourquoi faisait-elle cela ? Pourquoi exercer ce métier qui émoustillait plus d'un homme dont les pensées n'étaient surement pas pures ? Le garçon aux cheveux bouclés n'était pas fière d'elle, et revoir tous ces visages masculins tournés vers la jolie blonde, voir ces regards souillant l'observer durant ses mouvements si particuliers ne faisaient que l'énerver un peu plus. S'il avait pu, il les aurait tous dégagés un par un et aurait tiré Eléonore de là. Mais non, il n'avait rien fait. Il s'était contenté de l'attendre jusqu'à la fin de sa représentation, et voilà qu'il extériorisait sa colère, ne cessant de cogner ses phalanges contre la dure paroie. Sa peau rougissait au fur et à mesure des coups, tandis que la douleur se faisait sentir dans sa main tremblante sous la fureur et les dégâts qu'il s'infligeait lui même. Mais Callum avait besoin de frapper. Lui qui était si calme, avait pourtant cette fâcheuse manie de vite s'énerver lorsqu'il s'agissait d'un sujet concernant sa famille et ses amis tels qu'Eléonore. Néanmoins, cette femme était plus particulière qu'une simple amie. Elle avait été présente à chaque fois qu'il avait eu besoin d'elle, tout comme il avait été là pour elle. Elle avait ce charme qui ne l'avait finalement pas laissé indifférent. Elle avait cette beauté intérieure qui avait eu raison de lui. Call était très attaché à elle, se laissait même penser qu'il était attiré par cette amie. Et la voir ainsi le blessait, lui faisait du mal.

Il était si jaloux de ces hommes qu'elle avait laissé l'observer. Il était si furieux contre eux, et contre elle. Pourquoi n'avait-elle pas fait un autre métier ? Callum se rongeait l'esprit avec ça, et n'entendait ainsi plus les pleurs de son amie. Il continuait de lui tourner le dos, jusqu'à ce que son regard d'abord fixé sur le mur rencontra les prunelles de la danseuse. Alors que son coup allait repartir, le jeune homme se stoppa net, laissant la demoiselle prendre possession de sa main. La réalité lui revint, la colère ne le rendit plus aveugle, et la douleur gronda dans ses phalanges, sa mâchoire se serrant alors qu'il entendait la douce voix d'Eléonore. Son cœur battait à vive allure à l'intérieur de sa cage thoracique. Il restait bouche bée face aux dires de la belle, observant simplement ses doux gestes à son égard. Pourquoi se dénigrait-elle ainsi ? Pourquoi considérait-elle qu'elle n'en valait pas la peine ? Callum n'arrivait pas à comprendre, et continuait de voguer dans des eaux troubles. Un faible et triste sourire se dessina sur les lèvres du garçon, alors qu'il retira doucement sa main de celles d'Eléonore, abaissant son regard vers son poing abîmé. « Je suis parti avec un pote en espérant passé une simple et bonne soirée... Et quand je t'ai vu, je n'y ai pas cru pendant quelques secondes. Tu dis que tu voulais me le dire, alors pourquoi a-t-il fallu que je vienne pour l'apprendre de moi-même ? Combien de temps m'aurais-tu caché tout ça ? » demanda t-il d'une voix un peu distante et réservée. Callum était bercé entre cette colère qu'il avait envers elle, mais également par cette envie de la rassurer, de lui dire que rien ne briserait le lien qui les unissait. Parce que malgré tout, le Frye ne voulait pas la perdre. Il tenait à elle. Pour le moment cependant, il ne lui dirait rien.

Son regard s'éleva suite à ses questions, plongeant de nouveau dans une intensité, les noyant tout deux dans une bulle qui n'appartenait qu'à eux. Néanmoins, ses yeux se baladaient malgré lui vers le cou de la demoiselle, puis sur son buste et... Non. Il ne voulait pas voir son amie nue face à lui. C'était déplacé, et malgré son côté charmeur, Callum n'avait jamais manqué de respect à une quelconque femme, n'avait jamais osé quoique ce soit de trop dérangeant. Ses beaux yeux revinrent alors sur ce visage si joli, si doux, et si triste aussi. Il n'aimait pas la voir ainsi, et un instant, sa main blessée se porta sur la joue d'Eléonore, caressant du dos de son index la joue de la jeune femme. Quelques secondes de douceur qu'il s'accorda à lui donner malgré son énervement visible dans ses yeux, sur son visage un peu moins renfermé, mais qui démontrait tout de même sa colère. Elle devait avoir froid aussi, et sans attendre, Call abandonna son geste avant de retirer sa veste, et de la placer sur les épaules de la belle. « Tu devrais peut-être te rhabiller, Eléonore. » dit-il d'une voix toujours aussi posée et distante, ses doigts s'agrippant un instant sur les épaules de son amie avant qu'il ne la lâche, plaçant finalement ses mains dans ses poches. Ses yeux, eux, ne la quittaient plus.
(c) sweet.lips

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
--------
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix

Identity Card
Arrivée à Londres : 02/01/2018 Missives : 35 Points : 374 Traits empruntés : Emilia Clarke Petite schizophrénie : Aucun Couleur RPs : 7bdbea Pseudonyme : Juju Crédits : A voir Je suis né(e) le : 8 Janvier 1989 et j'ai donc : 28 ans J'appartiens aux : Phénix Actuellement, je suis : Célibataire
Tell Me More
Got It !

Sam 17 Mar - 23:57
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LOVE IS STRANGE
CALLUM & ELEONORE
Le bruit que faisait Callum était assourdissant. Il frappait, frappait encore et à chaque coup, ses phalanges craquaient, sa peau rougissait un peu plus et Eléonore avait mal pour lui. Elle voulait qu’il arrête. Elle s’en voulait mortellement de lui avoir menti, qu’il l’ait découvert de cette façon mais en plus, elle s’en voulait de provoquer cela chez lui. Mais surtout, surtout, elle avait peur que tout soit fini entre eux. Leur amitié. Voir plus. Eléonore ne se l’avouait pas mais elle ressentait bien plus pour Callum que de l’amitié. Il avait toujours été là pour elle. Lorsque son fils était parti. Lorsqu’elle avait quitté son mari. Ils auraient pu se rapprocher plus encore, il y avait eu des gestes de tendresse entre eux mais Eléonore avait été trop secouée, trop perturbée pour donner suite. Comment allait-elle à présent lui expliquer cela ? Et il n’avait pas encore découvert qu’elle était une Phénix. Elle devait lui dire, avant qu’il le découvre. C’était la soirée des révélations. Mieux valait tout lui dire. Mais maintenant qu’elle devait lui expliquer pourquoi elle faisait cela, tous les arguments qu’elle pouvait lui donner lui paraissaient bien fades, futiles. Ce n’était pas suffisant. Il ne pourrait pas comprendre. Il ne pourrait que lui en vouloir. Mais elle voyait à quel point cela l’affectait. Elle voulait qu’il arrête, elle voulait l’aider, l’apaiser mais elle avait peur de faire pire encore en intervenant. Par-dessus tout le décevoir la morfondait. Elle avait l’impression d’être une moins que rien. Un seul regard de Callum la jetait bien plus bas que terre que tous les regards pervers glissant sur elle.

Elle s’était intercalée finalement entre lui et le mur. Elle savait que la colère pouvait rendre fou Callum. Il perdait pied et était capable du pire. Mais elle préférait encore prendre un coup involontairement que de le laisser continuer à se faire mal, elle ne pouvait tout bonnement pas le supporter. Elle ressentait dans sa chair la douleur du jeune homme et c’était insupportable. Ses yeux se plantèrent dans les siens tandis que Callum stoppa net son poing et la laissa s’en emparer. Il serrait la mâchoire, preuve de sa douleur aigue. Eléonore caressa ses mains, déposant délicatement ses lèvres pulpeuses sur ses jointures, les embrasant avec une grande douceur. Ce contact la fit frémir. Cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas eu une telle proximité physique et le cœur de la jeune femme accéléra douloureusement. Elle resta stoïque même si cela se devinait aisément pour quiconque la connaissait. Le faible sourire qui éclaira le visage du jeune homme lui serra encore davantage le cœur. Eléonore se trouvait méprisable de lui avoir dissimulé tout cela. Elle aurait voulu se cacher, fuir très loin et se dissimuler à ses yeux. Elle était une femme honnête, droite mais elle n’avait pu se résoudre à chuter dans l’estime de celui qui comptait le plus dans sa vie. Elle en payait le prix à présent.

Cal, je.. J’ai essayé de nombreuses fois de te le dire. Je n’ai jamais su comment aborder le sujet. J’avais tellement peur que tu me rejettes, que tu me considères comme une femme abjecte. Que tu ne veuilles plus me voir… Cela m’était insupportable… Tu veux tout savoir de moi ? Je n’ai jamais rien su faire que de danser. Ma mère n’était pas secrétaire comme je vous l’ai dit, à Eliza, Jack et toi… Elle était prostituée. J’ai considéré que strip-teaseuse était moins dégradant que de faire le métier qu’elle exerçait… Et je ne suis pas que cela… Je suis une Phénix.

Voilà, c’était dit. Il savait tout d’elle à présent. Comment allait-il le prendre ? Elle réalisa alors qu’elle était toujours torse nue face à Callum. Le jeune homme la regardait, dans les yeux mais parfois, souvent même son regard glissait sur son cou et ses seins. Le rythme cardiaque d’Eléonore accéléra douloureusement. Ce regard était plus intense qu’une caresse, elle le voyait parfaitement. Et elle connaissait ce regard. Elle le voyait tous les soirs chez les hommes présent dans la salle du club. La main de Callum s’aventura jusqu’à sa joue, simplement, la caressant et lui arrachant un frisson. Elle réalisa à ce contact à quel point elle avait envie de lui, de sa peau, de son corps. Elle en avait toujours eu envie à dire vrai. Elle n’avait aucune honte à être nue devant lui. Mais elle avait envie de lui donner plus. De lui donner ce qu’aucun autre homme dans la salle du club n’avait jamais eu. Cependant, l’instant fut stoppé net lorsque l’homme lui posa sa veste sur les épaules et lui conseilla de se rhabiller. Mais si ses mots lui indiquaient quoi faire, ses yeux démentaient ses paroles. Il continuait de la dévorer littéralement du regard. Eléonore se perdait dans ses prunelles sombres et elle ne tint nullement compte de sa proposition. Elle avait envie qu’il la voie ainsi finalement. Entière. En cet instant, plus rien ne comptait que ce regard, ce qu’il traduisait. Malgré le doute, la peur de le perdre, elle rejeta la veste qu’il avait posé sur ses épaules et s’avança d’un pas, ce qui la colla pratiquement contre lui. Posant sa main sur sa joue, elle emprisonna ses lèvres entre les siennes en un baiser léger et doux. Elle le stoppa rapidement, craignant de se voir repoussée et resta à l’observer, comme pour lui demander ce qu’il désirait, comment il voyait la suite des événements.      
code by bat'phanie

_________________
ICE AND FIRE  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier

Identity Card
Arrivée à Londres : 18/01/2018 Missives : 107 Points : 917 Traits empruntés : Kit Harington Petite schizophrénie : Calypso Couleur RPs : #3f3661 Crédits : avatar : fayrell gifs : tumblr Je suis né(e) le : 11 Décembre 1989 et j'ai donc : 28 ans J'appartiens aux : Sorciers au rang de : Wiccans et j'ai le don de : Glace Actuellement, je suis : Célibataire et je travaille comme : co-patron du Frye's Bar je suis de la caste : modeste je vis à : South district et mes valeurs sont que : tout le monde a sa place dans ce monde

Tell Me More
Got It !

Mer 4 Avr - 22:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Callum était furieux, troublé, perturbé. Il se noyait sous l'incompréhension de ce qu'il avait vu. Elle, Eléonore, cette femme qui était son amie et pour qui il ressentait peut-être plus, lui avait caché si longtemps ce métier qu'elle exerçait pour le plus grand bonheur des hommes qui se rinçaient les yeux, un à un en la voyant se dandiner. Ca aussi, ça ne le mettait que plus en colère. Comment osaient-ils la regarder ainsi ? Et cet homme, qui avait pris la jeune femme pour un objet qui lui servirait à assouvir ses désirs, avait-il cru un instant que le sorcier serait sortit tranquillement de la pièce et l'aurait laissé la toucher ? Jamais. Jamais de la vie. Le Frye avait cette envie de protéger Eléonore et de la tirer loin d'ici, de la voir travailler ailleurs, dans un domaine plus respectable et respecté. Ses poings avaient continué de frapper le mur à ses pensées, jusqu'à ce qu'il ne soit contraint d'arrêter quand la belle fut face à lui. Son cœur battait si vite dans sa poitrine. Ses phalanges le lançaient sous les coups qu'il avait donné. De ses yeux sombres, le sorcier la regardait, la contemplait avec cette colère et cette envie de la rassurer aussi, de lui pardonner tout ça pour ne pas qu'elle s'inquiète de le perdre. Elle ne le perdrait pas, après tout. Callum serait toujours là. Son cœur ne lui avait jamais dicté de s'en éloigner malgré ce rapprochement qu'ils avaient eu, et il ne le lui dicterait certainement jamais. Le frère d'Eliza ne lui dirait rien cependant. Pas encore. Pas tout de suite. Pas aujourd'hui. Il était trop énervé, trop agacé, trop troublé.

Son faible sourire disparut suite à ses paroles, et il écouta avec attention les explications de son amie. Il voulait savoir la vérité. Savoir ce qu'elle lui avait caché, ce qu'elle lui cachait encore. Alors, finalement, Eléonore se dévoila. Ses dires le surprirent, mais il ne tenta de montrer aucune stupéfaction. Sa mâchoire se serra. Ses sourcils se froncèrent. Il avait devant lui une fille de prostituée, une fille qui ne savait que danser selon elle. Une phénix aussi. Une femme qu'il avait l'impression de découvrir seulement ce soir-là, dans des circonstances qu'il n'aurait jamais eu envie de vivre. Pourtant, elles étaient bien là, et Callum devait faire face à la vérité lui éclatant au visage. Une vérité qui aurait -en dehors du statut de phénix de son amie- put le repousser, le dégoûter. Mais qui avait déjà choisi le métier de ses parents ? Personne. En revanche, choisir son métier était tout à fait possible, et l'idée que Eléonore ne croit qu'en ses capacités de danseuse pour trouver quelque chose le fit secouer négativement la tête. Ses yeux sombres l'observaient encore, et ses ressentis se reflétaient dans ses prunelles. Il détestait qu'elle se dénigre ainsi, qu'elle ne se croit pas capable de faire autre chose. Il avait plus de considération pour elle qu'elle n'en avait pour elle-même. Callum ne le supportait pas. Elle avait plus de valeurs, plus d'aptitudes. Il en était certain, et sans la quitter des yeux, le garçon reprit la parole, ne pouvant empêcher l'une de ses mains de remettre une mèche rebelle derrière l'oreille de la phénix, doucement. « Tu aurais dû me dire tout ça dès le début. Tu aurais dû... Tu ne l'as pas fais, et le découvrir est bien plus douloureux. Tu es une phénix, hein ? Je m'en fiche, je t'aurais accepté quand même. Tu es l'enfant d'une prostituée ? Je m'en tape, tu restes Eléonore Beauregard, celle que j'ai toujours connu. Tu es strip-teaseuse ? Là... Non, je ne m'en fiche pas. Je ne peux pas m'en foutre. Regarde dans quelle situation tu t'installe. Si je n'avais pas été là, aurais-tu réussi à repousser ce type en chien ? Il t'aurait fais du mal, t'aurait... » touché. Il ne termina pas sa phrase, sa voix raisonnant réservée, démontrant aussi sa colère persistante. Son poing se serra alors que son autre main vint se poser sur ses phalanges blessées. Il aurait volontiers frapper le malfaiteur si les gardiens n'avaient pas été là. S'imaginer une seconde que quelqu'un s'en prenne à Eléonore le rendait nerveux, énervé.

Il tentait de se calmer néanmoins, et après s'être autorisé à lui caresser la joue avant de lui placer sa veste sur les épaules, il continua de la contempler, moins maladroitement maintenant qu'elle était un peu plus couverte. Il plongeait son regard dans celui de la jeune femme, les emportant dans une bulle qui n'appartenait plus qu'à eux deux. Callum n'avait pas envie de la voir triste, perdue et accablée. Mais il lui en voulait. Il lui en voulait beaucoup, et le garçon haussa légèrement les sourcils sous la surprise de ce contact soudain. Eléonore avait abandonné sa veste pour venir près de lui et coller ses lèvres contre les siennes. Le cœur du sorcier battait si fort dans sa poitrine, de colère, d'incompréhension, mais aussi désormais de surprise et d'un certain contentement de posséder ces lèvres. Il sentait la main de la jeune femme sur sa joue, douce main tendre et qui dévoilait l'attache qu'elle portait à son égard. Un instant, Callum faillit porter sa main derrière la nuque de son amie pour rapprocher de nouveau son visage du sien et sceller une fois encore leurs lèvres. Mais il se reprit vite, et finit par la repousser d'une main, sans pour autant se montrer violent. Sa langue passa sur sa lèvre inférieure, comme pour tenter de se rappeler de ce contact si soudain. Il détourna son visage vers la porte, son regard dévoilant encore sa réserve, sa colère et sa froideur se fixant lui aussi sur la porte. « Arrête, Eléonore. Je n'crois pas que ce soit le moment. Rhabille toi, je te ramène chez toi. » dit-il d'une voix réservée, tandis qu'il essayait de calmer son cœur battant à vive allure. Ses mains retournèrent dans ses poches. Il était furieux, mais troublé par ce baiser et se demandait si ce  n'était qu'une simple pulsion, ou bien le résultat d'une attirance naissante.  
(c) sweet.lips

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
--------
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

Love is strange [Callum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEUS IN ABSENTIA ::  :: South District :: Wandsworth-
Codage optimisé pour