LA PURGE
EVENT INDIVIDUELS La guerre est aux portes de Londres, voici venir l’ère de la violence…
Autrement dit : Ca va chier les gars !

L'event démarre aujourd'hui, marquant le début d'une intrigue. Les info sont ici **
N'hésite pas à contacter le staff en cas de doute :keur:
FERMETURE HOSTINGPICS
C'est imminent - L’hébergeur ferme bientôt ses portes, c'est moche !
Pensez à ré-heberger les images de vos fiches et profils pour ne pas les perdre.
Normalement les images du forum on toutes été ré-hébergées,
mais si vous en trouvez des brisées, contactez Zohra.
Merci les pains d'épices ! :keur:
GUIDE DU FORUM
Pour ne jamais te perdre - Tu peux utiliser ce guide, qui pourra te diriger parmi les sujets.

Et si tu as besoin, n'oublie pas que les staffeux sont les meilleurs
des bergers, toujours présents si besoin.

Partagez | 

 (Hélios) La vie n'est que liberté.



Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 27 Déc - 13:59
Hélios St-John
Pouvoir tourner la page et recommencer.

Calyena
alias prénom

Canard. Oiseau. Pigeon. Caca. Bébé. Cris. Oreille. Boucle. Ceinture. Serrer. Chopper. Zohra.

Avatar ‣ Tom Hiddleston
Personnage ‣ Scénario
Crédit ‣ Tumblr & Exordium.


Nom & Prénom ‣ Hélios St-John
Date de naissance ‣ Inconnu.
Age ‣ 44 ans.
Aspect ‣ La petite trentaine.

Nationalité ‣ Anglaise.
Origine ‣ Anglaise semble-t-il.
Métier (études) ‣ Propriétaire d’un cabaret et associé dans une affaire de contrebande.
Niveau social ‣ Riche. Il roule sur l’or.
Statut marital ‣ Marié avec une délicieuse tentatrice.
Orientation sexuelle ‣ Hétérosexuel.

Présence à Londres ‣ Hélios est à Londres depuis un bon moment maintenant. Il est partit quelques temps pour suivre sa maîtresse mais voilà six ans qu’il est rentré dans cette ville qui semblait porter ses espoirs de liberté jusqu’au sommmet.

Oupyr






Curiosités


Généalogie ‣ L’Oupyr est un sans-famille. Il a eu une sœur pendant quelques temps mais elle fut rapidement tuée par la harpie qui se servait d’eux. Hélios ne dispose d’aucune figure maternelle ou paternelle, de personne n’ayant marqué sa vie. C’est un solitaire et actuellement, la seule personne notable reste Zohra, son épouse sur le papier. Mais, il n’arrive pas à dire s’il l’apprécie ou s’il la déteste.

Points forts ‣ Hélios est un véritable charmeur né, au-delà du don de transmettre les sentiments qui le caractérise, il sait manier les paroles avec brio, capable de jouer avec les mots comme personne. C’est un dragueur né, un véritable gentleman qui n’hésite pas à se servir de ce talent pour obtenir ce qu’il veut. Il sait jouer avec les sentiments des gens et le pire, c’est qu’il adore ça. La glace et le froid sont également deux éléments qu’il sait manipuler, moins bien que les sentiments mais, relativement correctement.

Points faibles ‣ La lumière. Et cette femme. Il déteste la lumière, y étant un peu plus sensible qu’un Oupyr normal. C’est la raison pour laquelle il ne quitte que très peu son chapeau ainsi que ses lunettes lors de ses déplacements journaliers. C’est un oiseau de nuit, Hélios. Et puis, il y a cette femme. Zohra. Elle l’agace mais, il a envie qu’elle lui appartienne.

Obeïssance ‣ Hélios est par principe, désobéissant au monde et aux harpies. Bien qu’il n’ait guère le choix, l’oupyr s’évertue à manier le verbe de tel façon à toujours tourner en avantage ce que disent ces phoenix qu’il méprise par-dessus tout. La seule qui pourrait le faire flancher restant Zohra mais elle n’en a aucune volonté au vue de leur accord.

Face aux Harpies ‣ Le Oupyr se moque éperdument des siens. Personne ne l’a défendu par le passé, les siens comme les autres. Maintenant, Hélios ne s’occupe que de lui et de sa liberté, se moquant totalement des autres. Mieux vaut ne pas demander son avis sur le sujet, au risque de se faire envoyer balader.

Face aux Sionistes ‣ Le garçon se moque bien d’être en voie d’extermination ou non. Bien entendu, il fait attention face aux Sionistes mais il n’est pas du genre à se soucier des autres oupyrs, grands bien leur fassent. Ils n’avaient qu’à naître autrement ou être plus malin que les autres créatures.

Ambition personnelle ‣ Hélios aimerait bien avoir sa part dans la guerre contre les harpies. Cela dit, au vue de son statut actuel, il n’est pas du genre à négliger son pacte avec Zohra. Alors, exceptionnellement, il attendra sans doute que la guerre soit passée pour se positionner, essayant malgré tout de la protéger, cette harpie-là, sans lui dire. Il ne faudrait pas qu’elle se méprenne surtout.






Caractère



Quel mot vient à l’esprit lorsque les personnes parlent d’Hélios ? Hé bien… Cela dépend. La gente féminine le voit comme un charmeur, un beau parleur vif d’esprit avec un charisme rare et des yeux de biches alors qu’il leur fait la causette, ambitieux et intuitif. Puis, lorsqu’un homme parle du gérant, il y voit quelqu’un d’insolant, intuitif même, tenace et audacieux. Ce sont toutes ces facettes de lui-même qu’Hélios laisse le monde voir, apprécier et effleurer. Mais, dans le privé, à l’abris dans sa maison, le voilà tout autre, terriblement plus naturel et pourtant si différent. Si semblable également. L’ourpyr est un homme inflexible voir despotique, pantouflard, rancunier, terriblement possessif et incroyablement égoïste. Mais, il n’en reste pas moins généreux à sa manière, sans en avoir l’air, incapable de se montrer autrement. Apaisé lorsqu’il passe ses doigts sur le bois de ses créations, rêveur lorsqu’il sculpte ce morceau de vie, inventif et patient pour achever ses œuvres. Il sait se montrer pile comme face, déroutant le monde par instant parce que lui-même ne sait pas réellement qui il est. N’allez pas lui dire qu’il semble triste ou mélancolique lorsqu’il joue du piano, vous risqueriez de le fâcher. Pourtant, Hélios est tellement plus que ce qu’il ne laisse paraître.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 27 Déc - 17:29
Fabulam Vitae
Je retrouve dans un sourire, la flamme de mes souvenirs.




     
Parfois, certaines personnes ne naissent pas au bon endroit, avec le bon corps, dans une famille difficile ou même sans parents. Parfois, ces personnes baissent les bras, se laissant aller à leur sort sans chercher à se battre, ne réalisant pas leur potentiel. Puis, parfois, il y a ces personnes qui savent se battre, taper du poing sur la table, se lever, jour après jour en cherchant à vivre mieux, à continuer de se relever malgré les coups et le sang, malgré la peur de chuter et de perdre le peu de choses qu’ils arrivent à obtenir. Alors, lorsque ces battants regardent derrière eux, ils comprennent tout ce qu’ils ont vécus. Ils comprennent et ils racontent. Assis sur son siège de bureau, Hélios observe son carnet encore vierge, jouant avec le stylo plume entre ses doigts fins. Est-ce réellement une bonne idée ? Un besoin ? Une envie ?

« Le premier souvenir est généralement marquant, gravé au fer rouge dans l’âme jusqu’au dernier soupire d’une personne. Le mien remonte à bien des années. Je n’avais que trois ans mais je ne savais ni lire ni écrire. J’étais un enfant soumis bien que déjà doué pour amadouer le monde. Mes parents étaient des gens dotés d’une bonté rare et qui ne cherchaient pas d’histoire dans la belle ville londonienne. J’avais une grande sœur aux cheveux d’or et au regard océan transperçant n’importe qui. Une famille banale dans la banlieue moyenne de la capitale anglaise. Mais, à l’époque j’étais bien trop innocent pour me rendre compte de ce qu’était ma mère, cette femme si douce et belle. En apparence. Je crois que je l’admirais énormément, avec ce calme apparent, ce sourire hypocrite toujours vissé sur le visage. Elle m’embrassait chaque soir, me bordait avant de me souhaiter une bonne nuit. Jusqu’à cette nuit maudite.

« La lueur des étoiles n’arrivaient pas à remplacer la lune absente, la noirceur de la nuit rendait le moment mystique, tragique, dérisoire. Allongé sous les couvertures, les yeux fixant le plafond qui mériterait un coup de peinture, je ne cessais de me demander si un monstre ne se cachait pas dans le placard en face sans me rendre compte qu’il était bien plus proche encore. On frappa à la porte. Trois coups. Etait-ce un signe ? J’entendis ma mère aller ouvrir l’entrée et quelques voix sans comprendre ce qu’elles pouvaient se dire. Puis des pas montant l’escalier aussi silencieusement que possible. Puis, la porte laissa filtrer la lumière de l’ampoule, ma sœur dormant tranquillement dans le lit à côté. Je n’eus pas le temps de crier qu’on me saisit par la gorge, me forçant à rester immobile alors que l’adolescente se faisait mordre de toute part par deux inconnus, ma mère observant la scène depuis l’entrée de la pièce. Puis, mon tour. La douleur horrible, le cœur battant la chamade puis, plus rien.

« Le réveil fut pour le moins difficile. Cette douleur vrillant le corps et le cerveau, l’esprit qui refusait d’analyser la situation et puis l’évidence de la noirceur dans laquelle je me trouvais. Tout était sombre, sans éclat, presque figé dans le temps depuis si longtemps que la poussière semblait s’être accrochée aux mobiliers. Une semaine. Mon corps avait mis une semaine pour lutter et finalement accepter cette transformation que je ne souhaitais pas. Qui voudrait de cette vie où la nourriture a le goût de terre et où seul le sang semble savoureux, addictif ? Et puis, cette servitude exacerbée envers les harpies… Qui le voudrait réellement ? Moi, je n’en voulais pas. Même à cet âge-là, je savais que cette vie n’était pas faite pour moi. Pourtant, on ne m’avait pas offert le loisir de choisir. On m’avait volé jusqu’à cette liberté que chaque être présent sur Terre chérissait sans même le savoir.

« Je m’étais éveillé, si différent et si tremblant dans une maison étrange où le bois craquait et où des bruits inquiétants me faisaient peur. J’étais dans un repère où mes sens me disaient que cette odeur était familière et qu’elle ne valait rien de bon. Harpie. Même si je ne connaissais pas encore leur existence, je sentais que ces créatures ne me voulaient pas que du bien, au contraire. Puis, enfin, je vis celle qui m’inspirait toutes ces craintes. Elle était étrangement belle, envoutante et dangereuse. Tout mon être, bien que petit et chétif me hurlait de fuir. Fuir aussi loin que possible sans jamais se retourner. Mais, mon corps restait fixe, immobile comme une statue de glace. Puis, il ploya sous le regard imposant de l’inconnue. Ma première domination…

« S’en suivit une vie étrange rythmée entre apprentissage et corvées en tout genre. Il suffisait d’un sourire pour attendrir cette maîtresse qui – d’après elle – m’avait sauvé la vie en me recueillant pendant ma transformation. C’est impossible à dire, je vivrais à jamais avec ce doute qui parfois, trouble encore mon esprit. Cet état étrange dura pendant près de treize ans. Jusqu’à ce qu’une chose totalement imprévue se produise, quelque chose qu’aujourd’hui encore, reste la seule et unique fois de ma vie où j’ai vu une dizaine de ces créatures détestables réunies en même temps, au même endroit pour un même but. Tuer l’une des leurs. Cette bataille semblait perdue d’avance, qui pourrait battre autant d’harpie ? Des Nephilims peut-être ? Mais, ces poulets à plume semblent bien se moquer de nous autres créatures magiques.

« La mort de ma première maîtresse fut rapide, net, sans bavure. Puis vint rapidement mon cas. Au départ, elles voulaient me tuer, pas de témoins, je n’étais qu’un Ourpyr pour elles, remplaçable, inutile et tout juste adolescent. Mais, heureusement ou non, mn sens de la répartie sauva mon petit cul du trépas. Finalement, il n’était peut-être pas si inutile que ça, le bébé ourpyr. On pourra toujours le tuer plus tard, ce n’est rien. Ce fut ainsi qu’on me conduisit sans ménagement jusqu’à une grande demeure non loin de la capitale, escorté par mes deux nouvelles maîtresses. Naïf et un poil jeune, j’ai cru que je serais aussi bien traité qu’avant, qu’elles me respecteraient un minimum. Je crois ne m’être jamais autant trompé de ma vie…

« Cette demeure comportait en tout, quatre Harpie et au moins autant d’Ourpyr à temps complet. On me donna un lit de camp comme tout endroit personnel avant de me présenter les lieux. Et le calvaire commença réellement. Pour me dompter d’emblée, on me priva de nourriture, m’obligeant à travailler jusqu’au bord de l’évanouissement. Puis, alors que je tenais bon, les tortures commencèrent réellement. Je dois bien avoué que je ne pensais pas qu’il existait autant de méthodes pour faire du mal à un être vivant. Enfin… Vivant. On se comprend. On me brûla, me taillada, m’attacha et j’en passe. Que de sang ai-je versé pour l’amusement de ces créatures qui n’avaient plus rien de céleste à mes yeux. Elles étaient la pire des espèces. Et, la seule raison qui me poussait à ne pas tenter de les tuer était cette foutue soumission qui rongeait mon âme petit à petit. Liberté, combien t’ai-je désiré ? Au moins autant que la mort, à cette époque.

« Puis, petit à petit, malgré les tortures, l’adolescence s’installa, le joli minois qui allait avec et la conversation qui distrayait les tortionnaires. On commença à s’attacher à moi, à me regarder étrangement et, bizarrement, à moins me torturer. On appréciait ma compagnie délicieuse, dragueuse et mielleuse. Un double état qui manqua plus d’une fois de me faire perdre la tête. Mais, le résultat était là. Sur les quatre harpies gérant le domaine, trois semblaient adorer coucher avec moi. Et le jeu commença. Les monter les unes contre les autres, créer des idées étranges, les regarder se déchirer puis s’entretuer et fuir. C’était jouissif de marcher dans leur propre sang, passant le pas de la porte droit, fier et diablement libre. Il avait fallu pas loin de vingt-deux ans pour qu’enfin, je puisse la retrouver, cette liberté chérie.

« Les deux années qui suivirent, je les passais à faire la fête, à savourer ce sentiment grisant et à coucher avec tout ce qui avait le malheur de me taper dans l’œil. C’était si puissant, délectable et délicieux. J’avais déjà trente-sept ans et je commençais à peine à savourer la vie. Rapidement, tout ça me laça et le besoin d’argent se fit sentir. Après avoir vécu aux crochets d’une idiote, j’ai monté mon commerce officiel et un autre, purement parallèle. Un bar et un trafic de passeport. Cela m’a amené à me créer bien des contacts et cela fonctionnait plutôt fort bien. Jusqu’à il y a quatre ans maintenant. C’est là que je l’ai rencontré, cette femme étrange.

« Elle était en provenance d’Inde et cherchait des papiers. Rapidement, je fus certain de sa nature et la mienne ressortit immédiatement avec cette peur de soumission qui allait avec, toutes ces tortures et ces victoires qui risquaient de partir en fumée. Mais, elle ne fit rien de cela et c’est ce qui m’a poussé, je crois, à conclure ce pacte. Zohra. Chère Zohra. Sais-tu quel tournant tu as donné à ma vie, toi qui ne cesse de me défier et de tester nos limites jour après jours ? Quatre mois après notre rencontre, nous nous marièrent, réglant ainsi la question de ma liberté et son besoin d’argent. Rapidement, la présence de cette harpie fut bénéfique. J’ouvris un vrai cabaret qui se porte extrêmement bien, couvrant parfaitement la contrebande de Zohra.

« Quatre ans maintenant. Quatre longues années. Je crois que je ne regrette rien même si cette femme parvient souvent à me sortir de mes gonds. Mais, c’est ce qui fait son charme, je pense. L’avenir promet d’être surprenant et emprunts d’une délicieuse liberté.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Harpie

Identity Card

Arrivée à Londres : 12/12/2016 Missives : 538 Points : 3447 Traits empruntés : Deepika Padukone ♥ Petite schizophrénie : Lysandre-victime Pseudonyme : SUPERNʘVɅ Crédits : SWAN BLBLBLBL & Tumblr Je suis né(e) le : 24 octobre 1974 et j'ai donc : 43 petites années J'appartiens aux : hordes des Harpies, bien que je sois une solitaire Actuellement, je suis : porteuse d'une bague, symbole d'une autre sorte d'alliance et je travaille comme : femme du monde, secrètement à la tête d'une lourde organisation de contrebande je suis de la caste : des MasterCard Black j'offre mon allégeance : à moi même, pas à mon espèce et mes valeurs sont que : si chaque chose à sa place, les humains ne sont pas à la leur.

Tell Me More
Got It !

Mer 27 Déc - 17:39
QRGNHQOJZRBNKQNHKJSERQ *Bave&crève* Ciel, mon mari :hector: :hihi:
Tu vas voir ce que tu vas prendre, toi et ton compte en banque de dépravé (a) Rendez-vous au cabaret :face:

IRL :
Spoiler:
 

_________________
Moi, quand j’ai plus rien à faire ici, je me retire… Plus une goutte d’eau. Plus un rayon de soleil. Je me dessèche, de la tête aux pieds. Et puis, un jour, la corneille raconte qu’elle a entendu au loin quelqu’un qui recommence à pleurer. Alors là, j’ouvre un œil, je rampe, mangeant la neige, léchant l’eau croupie… et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire, ils comprennent que je suis de retour. — .
Je suis l'élément, l'atmosphère
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim

Identity Card
Arrivée à Londres : 16/12/2017 Missives : 124 Points : 1275 Traits empruntés : Jensen Ackles Petite schizophrénie : Jack McCaw & Luke Riggs Couleur RPs : #FFFFFF Crédits : SWAN (avatar) /// HUNTERRESS & may0osh (gifs) Je suis né(e) le : 24 mars 1944 et j'ai donc : 73 ans. J'appartiens aux : Unfold its Wings, Nephilims. au rang de : guerrier experimenté. Actuellement, je suis : célibataire et je travaille comme : coursier-livreur à mi-temps. je suis de la caste : moyenne j'offre mon allégeance : aux Nephilims et seulement eux. et mes valeurs sont que : vous devez vous méfier des apparences. Tout n'est que tromperie dans ce monde bâti par ces vicieux humains.

Tell Me More
Got It !

Mer 27 Déc - 18:06
Re bienvenue !

Fait en sorte de tenir cette chose qui te sert de femme :')

Bon courage pour ta fiche ! :joie:

_________________
i'll never let it down
« ABILITY IS WHAT YOU'RE CAPABLE OF DOING. MOTIVATION DETERMINES WHAT YOU DO. ATTITUDE DETERMINES HOW WELL YOU DO IT. » Fluctuat nec mergitur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 27 Déc - 18:10
POTO :hoho: J'SUIS CELUI QUI DORT AVEC TA FEMME :swag:

Non ne me tue pas s'il te plait j'ai trop de choses à vivre encore :bull:

Rebienvenue :boom: Bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 27 Déc - 18:47
Thenos > J'y peux rien, elle est pire qu'une gamine. Mais, on s'y fait.

Khalan > Toi, je vais te buter. J'te jure ! Espèce de vil gredin !

Zoh > Darling, tu vas prendre tellement cher.

ET MERCI ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 27 Déc - 19:29
Tom... (pour lui Cadi pourrait faire une exception sur son régime sexuel XD)
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! :free: :free:
Ces gifs...
:pant: :pant:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Harpie

Identity Card

Arrivée à Londres : 12/12/2016 Missives : 538 Points : 3447 Traits empruntés : Deepika Padukone ♥ Petite schizophrénie : Lysandre-victime Pseudonyme : SUPERNʘVɅ Crédits : SWAN BLBLBLBL & Tumblr Je suis né(e) le : 24 octobre 1974 et j'ai donc : 43 petites années J'appartiens aux : hordes des Harpies, bien que je sois une solitaire Actuellement, je suis : porteuse d'une bague, symbole d'une autre sorte d'alliance et je travaille comme : femme du monde, secrètement à la tête d'une lourde organisation de contrebande je suis de la caste : des MasterCard Black j'offre mon allégeance : à moi même, pas à mon espèce et mes valeurs sont que : si chaque chose à sa place, les humains ne sont pas à la leur.

Tell Me More
Got It !

Mer 27 Déc - 20:26
Catrin B. Owens a écrit:
Tom... (pour lui Cadi pourrait faire une exception sur son régime sexuel XD)

Ouais mais non .... :beaute:
C'est tout pour moi SALUT !


























:sperm: :sperm: :sperm:

_________________
Moi, quand j’ai plus rien à faire ici, je me retire… Plus une goutte d’eau. Plus un rayon de soleil. Je me dessèche, de la tête aux pieds. Et puis, un jour, la corneille raconte qu’elle a entendu au loin quelqu’un qui recommence à pleurer. Alors là, j’ouvre un œil, je rampe, mangeant la neige, léchant l’eau croupie… et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire, ils comprennent que je suis de retour. — .
Je suis l'élément, l'atmosphère
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 28 Déc - 0:45
Petite vilaine qui me dit même pas quand la schizophrénie la prend :perv: /PAN/

Rebienvenue par ici mon chat :keur: et pour te faire pardonner on à intérêt à nous trouver un lien de fou voilà (aa)
C'est encore un vieux croûtons :maurice:  
Courage pour la suite de ta fiche :maite:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine

Identity Card

Arrivée à Londres : 01/10/2017 Missives : 133 Points : 769 Traits empruntés : Rachel Weisz. Pseudonyme : Loup. Crédits : Lux Aeterna + Tumblr. Je suis né(e) le : 12 juin de l'année 1970. et j'ai donc : quarante-sept années de lumière et d'ombre. et de trop nombreux jours bercés par l'obscurité du monde. J'appartiens aux : corps famélique et docile, chair tendre et pleine de rivières pourpres, elle se voûte face au zénith comme tous ces pathétiques humains. Actuellement, je suis : abandonnée, fracassée contre le pavé, traînant une carcasse démantibulée par la perte de l'être aimé. et je travaille comme : justicière à temps plein, carnassière des nuits sanglantes, commissaire. je suis de la caste : aisée. je vis à : suburbs. j'offre mon allégeance : à l'humanité et aux inspirations fébriles. et mes valeurs sont que : que l'on paye toujours le prix en fin de compte.

Tell Me More
Got It !

Jeu 28 Déc - 8:30
TOI. MAIS TOI PUTAIN DE BORDEL DE MAAAAAAAAARDE !
:excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit: :excit:

MAIS RE-BIENVENUE PAR ICI AVEC CE PERSONNAGE DE LA MORT QUI TUE TOUT !
:vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro: :vibro:

Toiaussijevaist'attraperettefoutreentauleavectacharmantefemmequimefaitm'agiterlaculoute. :perv:

_________________
† I look inside myself and see my heart is black. I see my red door and it has been painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Harpie

Identity Card

Arrivée à Londres : 12/12/2016 Missives : 538 Points : 3447 Traits empruntés : Deepika Padukone ♥ Petite schizophrénie : Lysandre-victime Pseudonyme : SUPERNʘVɅ Crédits : SWAN BLBLBLBL & Tumblr Je suis né(e) le : 24 octobre 1974 et j'ai donc : 43 petites années J'appartiens aux : hordes des Harpies, bien que je sois une solitaire Actuellement, je suis : porteuse d'une bague, symbole d'une autre sorte d'alliance et je travaille comme : femme du monde, secrètement à la tête d'une lourde organisation de contrebande je suis de la caste : des MasterCard Black j'offre mon allégeance : à moi même, pas à mon espèce et mes valeurs sont que : si chaque chose à sa place, les humains ne sont pas à la leur.

Tell Me More
Got It !

Jeu 1 Fév - 20:17
Champagne !
Tu as désormais un personnage tout beau, tout neuf et validé



     

Mon p'tit chat, on va bien jouer ensemble ... T'imagines pas ce que tu vas prendre :perv: & c'est pas une menace (a)

Te voila donc opé(e) !  Mais avant de te ruer comme un(e) malpropre dans le flood (ouais ouais on te connait déjà !) ou sur la CB, il te reste encore quelques petits devoirs de citoyen à accomplir. Et pour te guider, parce qu'on est trop sympa (a), il n'y a qu'a cliquer sur les liens à suivre ! Pour commencer, il ne faudra pas oublier de réserver ton avatar. Et oui, ça ne va pas se faire tout seul ! Autres réservations importantes, ton métier, et ton logement dont il faudra demander la création. Après... c'est la fête ! Tu pourras partir en quête de liens et de rps après avoir créé tes propres topics. Jusque là, c'est déjà pas mal, non ?    Et pour le reste ce sera de la tarte. Tu pourras t'en aller poster d'éventuels scénarios (deux maximums, dont il te faudra attendre la validation), balancer un max de pré-liens puis partir faire le flan partout sur le forum !

Et si tu es nouveau(elle) sur le forum, voici les deux sujets qui pourront être des plus utiles pour t’intégrer : le guide du forum, et les bonnes fées ! N'hésite surtout pas à parcourir le premier et à t'inscrire sur le second. En attendant si tu as des questions, les Staffeux sont évidemment à ton écoute    

N'oublie pas les top-sites, car nous comptons sur tes votes pour faire connaitre DiA à un maximum de personne. Sur ce, c'est l'heure de partir à l'assaut du forum donc je ne te retiens pas plus longtemps !

Longue vie sur DiA   :cute:


_________________
Moi, quand j’ai plus rien à faire ici, je me retire… Plus une goutte d’eau. Plus un rayon de soleil. Je me dessèche, de la tête aux pieds. Et puis, un jour, la corneille raconte qu’elle a entendu au loin quelqu’un qui recommence à pleurer. Alors là, j’ouvre un œil, je rampe, mangeant la neige, léchant l’eau croupie… et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire, ils comprennent que je suis de retour. — .
Je suis l'élément, l'atmosphère
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 2 Fév - 12:21
J'AVAIS POINT VU.
ET :
Citation :
Canard. Oiseau. Pigeon. Caca. Bébé. Cris. Oreille. Boucle. Ceinture. Serrer. Chopper. Zohra.

J'ai bugué ...
Bon retour parmi-nous. :what:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

(Hélios) La vie n'est que liberté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEUS IN ABSENTIA ::  :: Old memorial :: Collection of stories-
Codage optimisé pour