LA PURGE
EVENT INDIVIDUELS La guerre est aux portes de Londres, voici venir l’ère de la violence…
Autrement dit : Ca va chier les gars !

L'event démarre aujourd'hui, marquant le début d'une intrigue. Les info sont ici **
N'hésite pas à contacter le staff en cas de doute :keur:
FERMETURE HOSTINGPICS
C'est imminent - L’hébergeur ferme bientôt ses portes, c'est moche !
Pensez à ré-heberger les images de vos fiches et profils pour ne pas les perdre.
Normalement les images du forum on toutes été ré-hébergées,
mais si vous en trouvez des brisées, contactez Zohra.
Merci les pains d'épices ! :keur:
GUIDE DU FORUM
Pour ne jamais te perdre - Tu peux utiliser ce guide, qui pourra te diriger parmi les sujets.

Et si tu as besoin, n'oublie pas que les staffeux sont les meilleurs
des bergers, toujours présents si besoin.

Partagez | 

 [Khalan] Le poulet c'est la vie



Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 9 Déc - 10:38
Le poulet c'est la vie
Cotcotcot dans ton assiette



     

Sérieusement, si Mike avait brûlé son matelas, elle allait mettre le feu à l’immeuble. OK, elle était en faute pour s’être faite mise à la porte, mais s’il avait osé détruire le peu d’affaires qu’elle avait et qu’elle ne pouvait que difficilement porter sur son dos – et ne pas mettre dans un coin pendant ses heures de boulot – elle allait mettre son côté pacifique en sourdine.
Ceci dit, le matelas était une des choses que Mike aurait sûrement vraiment voulu brûler. Il devait être imprimé dans ses rétines comme l’endroit où sa petite amie avait reçu son seul vrai orgasme. Et pas de ses mains à lui. La Galloise sourit cependant à l’idée. Même si ça avait été la panique sur le moment.
Mais heureusement, Sam avait croisé son chemin dès le jour-même où elle avait perdu son toit. Sacrée histoire.

C’était donc pour ça qu’elle sillonnait les rues du Sud de Londres. Récupérer ses derniers effets et tout ramener chez sa nouvelle coloc.
C’est alors qu’elle entendit une voix qui ne lui était pas inconnue, même s’il lui fallut quelques secondes pour la replacer avec son propriétaire. Khalan. Peut-être bien le premier sorcier qu’elle avait accepté de laisser revenir dans sa vie. Pas qu’elle le connaissait d’avant, mais elle n’avait plus côtoyé de manière volontaire des sorciers depuis qu’elle avait fugué.
Khalan, lui, faisait son business mais avait la même opinion qu’elle sur cette fichue guerre qu’elle évitait tout autant que ceux qui en portaient les étendards.
Bon, il restait un alchimiste. Mais personne n’était parfait. Tant qu’il n’essayait pas de lui apprendre tous ces trucs que Morgane avait essayé de lui enseigner à l’époque. De toute façon, elle avait rejeté tout ça tellement fort qu’elle doutait un jour pouvoir réussir quoi que ce soit dans le domaine de la mithridation, même si elle le voulait.

Cadi s’approcha donc de Khalan et l’observa discuter avec quelqu’un. Ouais, ses petits trafics habituels. L’odeur de poulet frit du KFC de Walworth Road parvenait jusqu’à eux et finit de décider la jeune à aborder le sorcier.
Lui ne la voyait pas encore, comme elle était dans son dos, mais son client sembla finalement aviser sa petite silhouette qui approchait. Dans la pénombre elle lui fit des grimaces et retint un rire en voyant son air changer.
Quand le langage corporel de Khalan lui indiqua qu’il avait remarqué la tête bizarre que faisait son interlocuteur, Cadi décida de se manifester davantage.

« Hey ! »

Son accent gallois ressortait toujours quand elle interpelait les gens de la sorte. Elle n’avait toujours pas réussi à trouver comment l’en empêcher. C’était donc presque sûr que Khalan allait deviner que c’était elle, et pas un flic ou un Sioniste qui mettait son nez où il ne fallait pas.
Elle s’approcha finalement et donna un petit coup de poing de salutation dans le bras du grand brun.

« J’ai la dalle, tu viens manger ? »




Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 27 Déc - 0:05

le poulet c'est la vie
Cadi & Khalan

« Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine et lorsqu'il eut donné son obole à Charon, un sombre mendiant, l'oeil fier comme Antisthène, d'un bras vengeur et fort saisit chaque aviron. »
Bordel. Il était chiant.
Négocier un deal avec un client n'était jamais la chose la plus simple à faire mais lorsque l'on s'y mettait sérieusement il y avait moyen (PEUT-ÊTRE) de réussir à le faire. Est-ce qu'il réussissait? Disons que c'était le genre de personne a qu'il l'on a juste envie de faire manger le mur. Le genre de personne qui finit une phrase et l'on a déjà oublier le début. "Mais vas-y Khalan, tu fais jamais ça! Tu vas voir c'est amusant de voir comment du négocie!" Mon cul. On lui avait fait une belle publicité mensongère et Khalan avait foncer tête la première parce que ça semblait amusant. Sur le papier c'était bien. Dans la réalité moins.
En plus il pue de la gueule.

Donc en plus de lui faire de la pub mensongère on lui donne le client nul. Après réflexion on est pas si mal dans son petit chez soi à faire des potions finalement.
« Vous êtes certain de vous monsieur... Rhodes? »
Dis non. S'il te plais si tu dis non Khalan pourra rentrer avec sa petite tête de chien battu "désolé. Le client a changé d'avis en cours de route. Je ne sais pas ce qui s'est passer mais d'un coup il n'était plus d'accord." CE SERAIT VRAIMENT DOMMAGE HM? Mais l'autre abruti ne fait que hocher la tête avec un visage qui semble des plus confiants. Bordel. Vraiment meilleure situation qui lui ai été donner de vivre. Pourtant il garde son air sérieux et hoche la tête.
« Le prix sera très élevé. Au vue de... Votre costume je pose que ça ne posera pas de problèmes? »
En plus d'être moche et chiant et puer de la gueule monsieur est riche. Bon. Certes la nature a accepter de lui donner quelque chose. Trop de gentillesse en cette dernière. Monsieur Rhodes lui offre un sourire et un haussement de sourcil à la remarque "bah oui je suis riche bouffon je sais." C'est sur qu'avec sa petite moustache mal taillée et son polo de la saison derrière Khalan ne passe pas pour un riche.

Ses yeux n'étaient pas vitreux mais super globuleux. Ils semblaient déjà sortir de leurs orbites. Voilà que maintenant ils semblaient presque vouloir s'échapper l'un sans l'autre. Voilà un scénario auquel Khalan n'aurait pas été contre assister. Mais pour le moment il se doute que monsieur poisson ne sort pas ses yeux globuleux sans raison. Pourtant il ne fit pas mine de se retourner. Peut-être que la police pourrait passer par là. "Amen la police j'ai tuer ma femme s'il vous plait embarquer moi" Tout pour sortir d'un ennui pareil. Disons qu'il avait l'impression d'être dans un looooong dîner de famille assit à côté de l'oncle qui a tout réussit dans la vie mais qui pue et qui est chiant. Ce ne serait même pas étonnant qu'il soit raciste aussi. Oui oui. Bon la police, tu te ramènes?

« Hey ! »

"Oh grand dieu du monde des saints des meilleurs êtres qui soit je te remercie d'avoir envoyer cet ange tombé du ciel pour m'aider dans cette quête si dure."
Un sourire s'affiche sur les lèvres du plus vieux tandis qu'il offre les grands yeux à Cadi histoire qu'elle se sente (peut-être) un minimum coupable?

« J’ai la dalle, tu viens manger ? »
« Oh la la mais enfin Catrin tu ne vois pas que je suis en pleine affaire? Oh la la. »
Son ton est tellement convainquant qu'il ressemble à un vieil acteur d'un film super nul qui passe sur une chaine payante et qui sert à s'endormir.
« Mais ce serait irresponsable pour moi de te laisser partir seule. Ah quel dommage.... Au revoir Rhodey. »
Khalan se tourne en posant ses mains sur les épaules de Cadi pour la pousser un peu plus loin et tourner à l'angle simplement pour disparaitre.
« Toi, oh jeune personne je t'aime. »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 28 Jan - 16:13
Le poulet c'est la vie
Cotcotcot dans ton assiette



     

Sérieux, elle avait les crocs. Elle aurait pu manger un éléphant. Ou de l’hippo. Non ? Bon. Les odeurs de poulet suffisaient à la faire s’auto-digérer.
Khalan était avec un client, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Comme le couple au milieu de la ruelle. Comme la pustule sur le nez du gros. On aurait dit un membre de la famille Dursley. Y avait pas à dire, il semblait être le client le plus tête à claques de la planète. Si on voulait seulement toucher la peau grasse de riche qu’il avait. Des claques avec des poêles à frire peut-être alors.
Ce gars avait probablement tous les défauts du monde. Khalan ne lui en voudrait sûrement pas de les interrompre en pleine affaire. Il était gras, globuleux comme un poisson gélatineux tout juste sorti de l’eau – maintenant qu’elle le voyait mieux, c’était pire –, et probablement raciste, homophobe, anti-surnaturel, pro abattage des vieux et des sans-abris.
Elle s’emballait, mais juste un peu.

Cadi vit les épaules du brun se détendre quand elle l’interpela, mais l’autre ne semblait pas avoir vu. En même temps, elle le connaissait bien, ce moustachu. Ils s’auto-supportaient l’un l’autre depuis un moment maintenant.
Pas la moindre culpabilité ne transparaissait dans son air quand elle enfonça ses mains dans son blouson en haussant un sourcil. Elle avait sa dégaine de rebelle préférée. Et elle était persuadée que le sorcier était content de la voir.

« Oh mince, milles excuses vieux ! Mais je suis toute seule dans la rue, tu vas pas m’abandonner… si ? »
La sorcière jeta un coup d’œil au client.
« Tu imagines, avec tous ces pédophiles qui trainent ! »
Alors oui, elle jouait sur son âge, mais même alors qu’elle avait 23 ans, il était sûrement fort probable pour qu’on lui donne moins.

« Mais ce serait irresponsable pour moi de te laisser partir seule. Ah quel dommage.... Au revoir Rhodey. »
Ils rentraient si facilement dans le jeu de l’autre que s’en était sûrement sidérant.
Et pas du tout convaincant, vu de l’extérieur. Mais ils s’en fichaient bien. En tout cas, la Galloise se retenait très fort d’exploser de rire et de lancer des petits cailloux sur la face globuleuse de l’autre.
Elle fit une mine de gamine de la rue affamée au richard et se laissa pousser par le moustachu au-delà de la ruelle.
Cadi tendit juste son bras avec le majeur dressé dans la direction d’où ils venaient, des fois que le gros regarde encore vers là puis sourit de toutes ses deux à Khalan.

« Mais de rien, vieille personne ! »
Elle remit sa main dans sa poche et se balança sur les talons.
« Tu m’offres à bouffer pour la peine ? »
Il ne pouvait pas lui résister. N’est-ce pas ?
« Y a un KFC un peu plus loin. Les odeurs de poulet frit me torturent depuis que je suis dans le quartier ! »
Aller, c’était pas comme si c’était pas la meilleure idée qu’elle avait eu juste après interrompre cette affaire relou !





Désolée pour le temps de répoooonse :sorry: :sorry:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 11 Fév - 23:16

le poulet c'est la vie
Cadi & Khalan

« Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine et lorsqu'il eut donné son obole à Charon, un sombre mendiant, l'oeil fier comme Antisthène, d'un bras vengeur et fort saisit chaque aviron. »
« Petit petit ours brun, petit petit... » Peut-être qu'il penserait à échanger les livres qu'il avait dans la chambre de Jules quand même. Parce que la petite histoire de l'ours brun ça pue un peu et ça reste dans l'histoire. Et puis Jules n'a plus trois ans non plus. Il n'a plus besoin de se souvenir de ce petit truc. Mais c'est peut-être a cause du machin moche en face de lui. Peut-être que les machins moches ça rappelle "petit ours brun". Tout fluffy et tout. Enfin le monsieur est pas fluffy il a plus l'air pas très beau et pas très confortable et peut-être poilu mais pas très envie d'aller voir du petit truc fluffy. Khalan est sûr que dans son gras on peut trouver une carte et une trace de fin du monde quelque part. Doux Jésus le gras de cet homme est presque aussi gros que l'ennui qu'il offre à Khalan. Est-ce qu'il va survivre? Et puis. Tin. tin. Tin. Arrivée magique, superbe retournée acrobatique et flip arrière de mademoiselle Cadi.

« Oh mince, milles excuses vieux ! Mais je suis toute seule dans la rue, tu vas pas m’abandonner… si ? »
Il y a un moment où juste Khalan la regarde en clignant des yeux. Donc donc donc. Il y a un ange qui vient de tomber du ciel et qui semble être parfaite pour toute cette situation.
« Oh... Oh. OH. Toi toute seule. D'accord. Non. En effet. Ce serait grave tout ça. Toute seule? »
Khalan lance un petit regard en direction de l'autre homme, savez l'autre moche, vraiment moche. Il semble ne pas trop saisir ce qui se passe là.
« Je me sentirais vraiment mal de te laisser seul. Ah. Mince. » Actor studio ma gueule. « Surtout que tu es incapable de te défendre seule! »

Voilà que tout va bien se passer. Ils vont tout les deux fuir comme la team rocket, s'enfuir vers d'autres cieux. Et ouais, trop de talent entre eux deux réunis ma gueule.
« Ouais ouais, salut salut Rhodey, allez on s'amusait bien. Adieux adieux. »
Il passe son chemin.

« Hey, restes polie sur mon âge toi. Papy a encore plein de vitalité pour te frapper. »
Il papillona des paupières ne prenant même pas la peine de lever sa main, ça manquait de crédibilité.
« T'en profiterait pas un peu toi dans cette histoire? »
Il fait une légère moue en la regardant en contrebas.
« Bon, après m'avoir tiré de là je t'achèterait une voiture très chère. »
Il jette un nouveau regard à la demoiselle.
« HEY. Déconne pas, me ruine pas, je vais te payer KFC. »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 17 Fév - 11:55
Le poulet c'est la vie
Cotcotcot dans ton assiette



     

Leur jeu d’acteur était vraiment tout pourri, mais c’était bien ce qui les caractérisait tous les deux. Et le lien qu’ils entretenaient. Leur relation était un peu spéciale, le vieux était l’un des rares sorciers qui connaissait sa nature. Mais il était un alchimiste, et Cadi refusait en bloc tout ce qu’il pouvait bien essayer de lui enseigner dans ce domaine. Niveau élément, il n’était pas d’une grande aide. On ne pouvait pas dire que l’air ressemblait beaucoup à la terre et à la pierre. Ceci dit, à part les sorciers qui maitrisaient l’eau sous son aspect solide – et encore – ils n’étaient pas nombreux à pouvoir trouver des similitudes avec la manipulation de la roche.
De toute façon, Cadi s’en fichait, éviter de trop utiliser ses pouvoirs la protégeait à la fois de sa famille et des Sionistes. C’était tout bénef.

Elle fronça cependant les sourcils quand Khalan lança dans la ruelle qu’elle était incapable de se défendre seule (ce qui n’était pas vrai), mais ne dit rien devant le client dont ils voulaient se débarrasser.

Enfin, ils se débarrassèrent du gros crapaud bipède et se dirigèrent vers la sortie de la ruelle.
« Eh, c’est pas parce que t’es vieux que t’es pas en forme ! Faut pas confondre les deux ! »
Elle rigola de sa tentative pas convaincante de la remettre à sa place et ajouta :
« Tout comme je peux très bien me défendre toute seule. Ou bien courir beaucoup plus vite que les gros dégueulasses gras ! »
La sorcière se marra de nouveau en l’entendant faire l’imbécile. C’était sûrement juste pour ça qu’elle acceptait de trainer avec lui. Il la faisait marrer à un point ! Personne, et encore moins un adulte confirmé n’y parvenait autant que lui.
« Non mais ouais, je préfère que tu paie pour remplir mon estomac que de me payer une voiture qui me servira à rien. Je l’aurais revendue. »
Elle fronça les sourcils et réfléchit une seconde.
« Ceci dit, je pourrais m’acheter beaucoup de bouffe avec la revente d’une seule voiture ! »
Mais ils arrivèrent devant le fast food et Cadi fila se poser devant la carte affichée au mur pour regarder ce qu’elle allait bien pouvoir manger. Si c’était le vieux qui payait, elle pouvait bien en profiter un max !





Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 4 Mar - 1:25

le poulet c'est la vie
Cadi & Khalan

« Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine et lorsqu'il eut donné son obole à Charon, un sombre mendiant, l'oeil fier comme Antisthène, d'un bras vengeur et fort saisit chaque aviron. »

Disons qu'il espérait juste ne as avoir tirer la corde trop sensible de ce client. Le nom en est déjà oublié. Comme quoi on peut être un bon alchimiste, un bon pote, un bon blabla mais homme d'affaire c'est pas vraiment ce qui l'avait tenté le plus lorsqu'on lui avait vendu un boulot. C'est limite il était obligé de faire du porte à porte. "Bonjour seriez vous intéresser par un philtre d'amour? Non? Un poisson mortel? Ou juste un truc pour vous faire un peu plus belle? Parce que, désolé mais c'est pas ouf pour le moment." Hey... Hey mais attendez, peut-être que le mec dans la ruelle il voulait ça? Ouais il était pas beau. Ou alors il voulait une recette magique pour du dentifrice magique qui s'applique quand il en a besoin? H24 pour toi porci.
Ouais. Mais ouais vous inquiétez pas madame. Le contact avec les gens? Il y a que ça de vrai dans la vie. Puis c'est bon, Khalan il gère le contact, les gens l'adorent. Surtout ceux dans la rue. Bon dieu. Après réflexion il semble fortement logique qu'il se prenne une grosse torgnole par ce qui lui sert de boss. Ohw. Ohw monsieur Cahill, il semblerait que vous devriez prendre soin, ou vous devriez déguster ce KFC parce qu'il semble qu'il pourrait être votre dernier. Amen.


«Han, trop d'émotions dans ce que tu viens de dire Cadi, je peux être vieux et être en forme. Si tuu veux le dire à ma gosse, histoire qu'elle évite de m'appeler papy une nouvelle fois je t'en serais reconnaissant. »
Il garde un ton qui se veut sérieux sur la fin de sa phrase mais dieu qu'il ne sait pas faire ça.
« Hmm, désolé de te vexer mais je crois que même un unijambiste peut courir plus rapidement que notre poto derrière. »
Il hocha la tête d'un air solennel, comme s'il venait de briser les rêves d'une jeune enfant. Ce qui semble clair pourtant, aux yeux du monde entier, c'est que notre amie Cadi là, elle n'en a rien à faire de ce qui se passe et à quoi il peut la comparer. Elle est trop forte pour ça. Et ouaiis.
« La bouffe avant les voitures. Tu vois, je crois qu'on vient de trouver un autre terrain d'entente toi et moi. »
Il cligne des yeux doucement.
« Mademoiselle Owens, il me semble que vous êtes une génie. »
Lorsqu'ils arrivèrent, Khalan checka ce qu'il avait sur lui avant de réaliser que l'argent n'était plus un problème et de venir se caler derrière la miss.
« Je suis sûr qu'avec tout ce que tu vas prendre on va pouvoir se payer une voiture! »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

[Khalan] Le poulet c'est la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEUS IN ABSENTIA ::  :: Old memorial :: Intimate documents-
Codage optimisé pour