LA PURGE
EVENT INDIVIDUELS La guerre est aux portes de Londres, voici venir l’ère de la violence…
Autrement dit : Ca va chier les gars !

L'event démarre aujourd'hui, marquant le début d'une intrigue. Les info sont ici **
N'hésite pas à contacter le staff en cas de doute :keur:
FERMETURE HOSTINGPICS
C'est imminent - L’hébergeur ferme bientôt ses portes, c'est moche !
Pensez à ré-heberger les images de vos fiches et profils pour ne pas les perdre.
Normalement les images du forum on toutes été ré-hébergées,
mais si vous en trouvez des brisées, contactez Zohra.
Merci les pains d'épices ! :keur:
GUIDE DU FORUM
Pour ne jamais te perdre - Tu peux utiliser ce guide, qui pourra te diriger parmi les sujets.

Et si tu as besoin, n'oublie pas que les staffeux sont les meilleurs
des bergers, toujours présents si besoin.
Partagez

 [A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra



Jack McCaw
Voir le profil de l'utilisateur
Humain

Identity Card
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 738306678706titreadmiin
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Tumblr_n9214vewXT1qj06c7o1_500 Arrivée à Londres : 16/11/2017 Missives : 462 Points : 2419 Traits empruntés : Travis Fimmel Petite schizophrénie : Thenos Rhodes & Luke Riggs Couleur RPs : #751717 Crédits : Lux Aeterna (avatar) /// vikings.diary.ru (gifs) [A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra FnXq Je suis né(e) le : quatre juin 1989 et j'ai donc : vingt-huit ans. J'appartiens aux : humains. Actuellement, je suis : célibataire et je travaille comme : gérant et barman au Frye's, je suis de la caste : moyenne. je vis à : South District. j'offre mon allégeance : à personne en particulier et mes valeurs sont que : je tente de comprendre ces créatures qui m'entourent et de voir si elles sont aussi différentes des humains qu'on le dit.

Tell Me More
Got It !

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra EmptyJeu 23 Nov - 19:07



SPICY ENCOUNTER


Zohra St-John & Jack McCaw


Quelques coups de marteau résonnant dans la grande demeure presque vide du jeune gallois ce dernier fixait une étagère pour remplir la dernière pièce de l’étage. Il ne restait plus que Jack meuble le salon et la grande salle pour que la maison paraisse un peu moins triste, mais il n’avait pas toujours le temps de s’en occuper. Le jeune homme devait aussi ajuster quelques finitions dans une pièce du premier où même la lumière manquait. Le fils McCaw avait bien compris qu’en achetant cette maison il allait avoir des difficultés à la remettre en parfait état, mais pour lui ça n’était qu’une question de temps. Cela permettait à Jack de décompresser et de penser à autre chose et surtout pour s’empêcher de sortir pour aller boire.

Les aiguilles de sa montre filaient rapidement l’homme n’avait pas vu sa journée de repos passée. Jack avait été occupé toute la journée par du bricolage et n’aimait pas vraiment ce sentiment de n’avoir fait que ça. Alors, le jeune gallois soupirait longuement et s’asseyait sur le sol du dernier étage. Il jeta ton marteau plus loin qui atterrissant sur le sol, troua le plancher. Jack écarquillait les yeux et déposait son dos sur ce même sol en grognant. C’était beau de refaire le mobilier, mais il fallait aussi qu’il change le parquet entier de cette grande maison.

Finalement, le grand blond se décida à aller faire un tour et étudier les revêtements de sol à acheter, ce qui aussi lui ferait prendre l’air. Jack attrapa son blouson de cuir et poussa la porte d’entrée neuve pour ensuite la refermer à clé. Le barman ne savait pas vraiment où se diriger et pensait aussi à faire un tour du côté de North District. Sortant donc les clés de son pick-up couleur noir pour y embarquer, Jack se dirigea vers un autre quartier de Londres. C’était assez rare qu’il y mette les pieds, mais il fallait bien qu’il découvre d’autres facettes de la ville natale de son paternel. Traversant les belles rues éclairées, Jack cherchait de l’œil les magasins qui pourraient l’intéresser alors que le trafic n’avançait pas. Malheureusement et vu l’heure qu’il était, tout semblait fermé. Alors, le jeune McCaw continuait de circuler dans les rues à la recherche d’un endroit où passer une partie de sa soirée.

Curieux et motivé, l’homme pénétrait dans ce qui semblait être un restaurant à fier allure, mais le style y était très différent des autres lieux que le gallois fréquentait habituellement. L’ambiance y était très chic voir  beaucoup trop. Mais, Jack avait carrément trop faim et se disait qu’il allait prendre à manger puis déguster son repas plus loin. Forcément, il attendit longtemps et se murmurait à lui-même « Bordel… Qu’est-ce que j’fous ici. » Déjà qu’il avait du mal à acheter tout ce qu’il voulait ces temps-cis, ça n’était surement pas la peine d’attendre pour si peu qui allait valoir si chère. Jack tourna donc les talons et se dirigea vers la sortie. Les mains dans les poches et l’esprit ailleurs en pensant à ce qu’il pourrait discuter, Jack en oubliait d’arrêter de fixer les stands pour se concentrer sur sa route et heurta quelqu’un dans son plus grand désarroi. Sur les nerfs depuis des jours, le gallois se retenait de penser tout haut quand il vu que c’était une demoiselle « Ahem... Veuillez m’excuser. » disait-il sans vraiment le penser et en ramassant le sac qui s'était renversé, de la jeune femme pour le lui tendre. Des épices étaient étendus par terre à cause du contact et Jack se frottait le front en voyant un tel vacarme. « Eh merde. » Les yeux se levant vers le ciel, le gallois se demandant s’il devait sortir quelques billets pour une foutue boite d’épices. Mais en tout bon gentleman et garçon bien éduqué, Jack se tourna vers la demoiselle « Dites-moi combien je vous doit pour ce malheureux accident ? » Se voulant un peu faux, Jack se mis à sourire et à pencher doucement la tête pour sembler le plus honnête possible face à sa nouvelle rencontre qui lui disait étrangement quelque chose.
- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
our time has come
« Every human has four endowments - self awareness, conscience, independent will and creative imagination. These give us the ultimate human freedom... The power to choose, to respond, to change. » Per Ardua ad Astra
Revenir en haut Aller en bas

Zohra St-John
Voir le profil de l'utilisateur
Harpie

Identity Card
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 166259fonda10
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Ed5a0ea5cd9f1d8df799e08587e362fb634b7e4f_hq Arrivée à Londres : 12/12/2016 Missives : 532 Points : 3425 Traits empruntés : Deepika Padukone ♥ Petite schizophrénie : Lysandre-victime Pseudonyme : SUPERNʘVɅ Crédits : SWAN BLBLBLBL & Tumblr [A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 1517144884-tumblr-o2whoo03fc1upi39go8-250 Je suis né(e) le : 24 octobre 1974 et j'ai donc : 43 petites années J'appartiens aux : hordes des Harpies, bien que je sois une solitaire Actuellement, je suis : porteuse d'une bague, symbole d'une autre sorte d'alliance et je travaille comme : femme du monde, secrètement à la tête d'une lourde organisation de contrebande je suis de la caste : des MasterCard Black j'offre mon allégeance : à moi même, pas à mon espèce et mes valeurs sont que : si chaque chose à sa place, les humains ne sont pas à la leur.

Tell Me More
Got It !

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra EmptySam 25 Nov - 11:53



SPICY ENCOUNTER


Zohra St-John & Jack McCaw


Les journées semblaient filer à toute vitesse ses derniers temps. En réalité, cela faisait même bien plus d'un an. Depuis le moment exact où la contrebande avait prit une ampleur impressionnante, Zohra avait apprit à vivre sans plus avoir le temps de se poser et sans plus avoir une minute à consacrer à sa survie. Maintenant, elle n'en avait plus besoin alors qu'autrefois, encore loin de l'Angleterre, la Harpie n'avait eut de cesse de voir ses journées aussi longues que des semaines sous l'influence de la terreur, entre fuite et famine. C'était étonnant comme l'argent pouvait être une couverture efficace... en amenant la lumière sur elle, elle dissipait du même coup le moindre doute sur sa personne. Qui pourrait croire, que Zohra St-John, tant investit dans les affaires de son mari, tellement généreuse et toujours présente aux œuvres de charités Londonienne pouvait être une créature à abattre ? Alors les journées à rallonge qui s'encraient dans un quotidien intense et aussi précis que la mécanique d'une horloge, permettait à Zohra d'oublier la faim qui ne cessait de la tarauder. Et de ne pas trop croiser le Oupyr qui hantait la même demeure qu'elle.

Camden Town avait toujours cette énergie si particulière qui donnait à la Harpie l'impression de prendre une bouffée d'air. Dans toute cette agitation citadine il était facile d'en apprendre les codes, pour devenir invisible. Un simple point dans la foule... Ainsi quand Zohra sortit de sa dernière entrevue avec l'un des exécutants de son affaire, elle avait l'air d'avoir du temps. Il n'était pas rare qu'elle prenne les choses en mains encore elle même plutôt que d'envoyer un coursier. C'était son petit plaisir coupable. Ses talons qui la perchaient plus hauts que sa taille plus que moyenne ne claquaient pas contre l'asphalte avec la frénésie qui la caractérisait habituellement. Au contraire, ses pas étaient calmes, elle vagabondait presque sur le trottoirs en observant les vitrines qui défilaient sous son regard. Alors c'était ça, d'avoir le temps de vivre ? Sans avoir peur, sans craindre qu'un simple arrêt ne na condamne à être rattrapée ? Au final, la Harpie n'avait jamais prit garde à ce détail, mais Londres était encore une ville qui lui était inconnue malgré les 4 années passées en son cœur...

Cette pensée furtive fut malheureusement éjectée de son crâne par le choc d'un impact contre quelqu'un. Solide malgré les apparences, Zohra n'en fut ni affectée ni perturbée... jusqu'à entendre le bruit caractéristique du verre contre le sol. Les épices ! Dans cette petite collision la Harpie avait laissé choir son sac... et son regard se dirigea immédiatement vers les fioles de verre contenant des poudres aux couleurs chaudes. Instinctivement, son regard parcourut les environs, avant qu'elle ne masque son air inquiet aussi vite qu'il n'était venu. Car dans ces fioles étiqueté comme épices indiennes se cachaient en réalité des substances Sorcières destinées à son commerce. Et qui se vendrait bien plus cher que la vie de l'humain qui l'avait bousculé.

Elle ne bougea pourtant pas, se pinçant simplement l'arrête du nez d'un air contrarié et laissant le bougre s'excuser puis parler d'un remboursement. Et cette voix lui rappela un instant de son passé. Légèrement perturbé par cette rencontre dès lors que Zohra eut reconnu le visage de l'homme, elle tiqua puis se contenta de s'accroupir pour ramasser ses précieuses "épices" avant de lâcher d'un air réellement irrité.

C'est inutile. Ton misérable salaire de barman ne ferait pas l'affaire.

Elle vérifia une à une les fioles pour s'assurer de leur état. Par chance il semblait qu'aucune d'entre elle n''est souffert du choc et elles retrouvèrent rapidement leur place dans le sac de Zohra qui se redressa de toute sa superbe (petite) taille pour toiser l'humain qui n'était autre que Jack McCaw. Il y avait une éternité qu'elle ne l'avait plus revu, puisque les quelques fois où elle traitait avec les Frye, ce n'était pas au Refuge, pour la sécurité de ce dernier. Mais contrairement aux deux Sorciers, l'on ne pouvait pas dire que Zohra portait Jack en affection... Elle le dévisagea un instant pour le lui faire comprendre, avant qu'un sourire moqueur ne se dessine petit à petit sur son visage.

Tu n'imagines pas à quel point je suis ... ravie de te revoir Jack. Comment vont les amis à qui tu t'accroches comme un enfant, les Frye ?

- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
Moi, quand j’ai plus rien à faire ici, je me retire… Plus une goutte d’eau. Plus un rayon de soleil. Je me dessèche, de la tête aux pieds. Et puis, un jour, la corneille raconte qu’elle a entendu au loin quelqu’un qui recommence à pleurer. Alors là, j’ouvre un œil, je rampe, mangeant la neige, léchant l’eau croupie… et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire, ils comprennent que je suis de retour. — .
Je suis l'élément, l'atmosphère
Revenir en haut Aller en bas

Jack McCaw
Voir le profil de l'utilisateur
Humain

Identity Card
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 738306678706titreadmiin
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Tumblr_n9214vewXT1qj06c7o1_500 Arrivée à Londres : 16/11/2017 Missives : 462 Points : 2419 Traits empruntés : Travis Fimmel Petite schizophrénie : Thenos Rhodes & Luke Riggs Couleur RPs : #751717 Crédits : Lux Aeterna (avatar) /// vikings.diary.ru (gifs) [A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra FnXq Je suis né(e) le : quatre juin 1989 et j'ai donc : vingt-huit ans. J'appartiens aux : humains. Actuellement, je suis : célibataire et je travaille comme : gérant et barman au Frye's, je suis de la caste : moyenne. je vis à : South District. j'offre mon allégeance : à personne en particulier et mes valeurs sont que : je tente de comprendre ces créatures qui m'entourent et de voir si elles sont aussi différentes des humains qu'on le dit.

Tell Me More
Got It !

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra EmptyDim 26 Nov - 18:41



SPICY ENCOUNTER


Zohra St-John & Jack McCaw


Le jeune homme examinait la scène et notamment le sol. Sans dire un mot dans l’instant, il réfléchissait à quoi faire en tout bonne circonstance, parce-qu’il n’avait pas vraiment l’envie de se prendre encore la tête une nouvelle fois avec quelqu’un. Jack était souvent perdu dans ses pensées depuis quelques temps et sentait fortement qu’il avait besoin de s’échapper et de souffler un bon coup, mais ça n’était malheureusement pas pour ce soir. Il était revenu sur Londres depuis deux ans et avait tendances à ne pas s’accrocher à qui que ce soit, mais il fallut qu’il rencontre de cela plusieurs jours une personne dont le jeune McCaw ne semblait pas vouloir oublier et même si un attachement réciproque n’était pas possible.

C’était un travail sur lui-même que Jack devait exercer, pour son bien et celui d’autres qu’il pouvait côtoyer au quotidien. L’homme c’était remis dans la tête tout ce dont il avait pu apprendre, comprendre et appliquer sur sa personne à l’armée. C’était son passé certes, mais il était important pour l’évolution de Jack dans son monde qui ne s’arrêtait pas de changer. De plus, il était un des seuls hommes vivant au milieu des créatures surnaturelles et de leurs dangers. Certains ne pouvaient pas comprendre comment un simple mortel comme Jack s’obstinait à vivre autour de personnes totalement différentes de lui, mais la raison était pourtant bien simple : la guerre. Le grand blond n’en avait jamais parlé à personne, mais une année au front avait été assez longue pour comprendre tout ce que l’homme portait de négatif en lui, toute cette haine qu’il pouvait dégager à l’encontre d’une personne de la même race. Les surnat’ ne seraient jamais en mesure de le comprendre et Jack ferait avec… Il en ferait une force.

Alors, après plusieurs minutes de réflexions l’humain relevait la tête pour tenter de faire face à la petite personne en face de lui. S’il se pliait sur ses genoux, Jack allait surement arriver à sa taille, mais il avait bien trop travaillé aujourd’hui pour faire un tel effort inutile. Enfin, il avait reconnu la St-John… Son prénom lui avait échappé, mais Callum avait déjà parlé à Jack de celle qui se proclamait d’être beaucoup trop de choses. Encore un égo à satisfaire et le grand blond n’avait que faire des personnes impolies. Celle-ci le mata à coup de revers dans les dents en jugeant son salaire de barman. Jack entrepris un regard légèrement méprisant envers la demoiselle et la laissa continuer dans son délire de le prendre de haut avec sa taille qui la définissait comme peu convaincante aux yeux du grand blond. La St-John ne devait surement pas connaitre ce qu’on appelle communément l’amitié, mais Jack en sourit, trouvant la réplique plutôt cocasse. Penchant légèrement la tête vers elle, l’homme pris la parole. « C’est une chose complexe qu’on appelle famille et que seuls les gens civilisés peuvent comprendre. » S’en suivit d’une nouvelle mimique se voulant être moqueuse. Jack n’aimait pas que l’on touche aux siens et peu importe s’il n’était qu’un humain. La jeune femme semblait importante pour Callum et Eliza, alors le gallois se demanda s’il était intelligent de continuer sur un tel sentier d’impolitesses. « Sinon, les affaires sont-elles prolifiques ? » Jack n’en avait que faire des commentaires de St-John et il était en train de lui démontrer qu’aucun coup n’avait été apporté à sa fierté.
- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
our time has come
« Every human has four endowments - self awareness, conscience, independent will and creative imagination. These give us the ultimate human freedom... The power to choose, to respond, to change. » Per Ardua ad Astra
Revenir en haut Aller en bas

Zohra St-John
Voir le profil de l'utilisateur
Harpie

Identity Card
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 166259fonda10
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Ed5a0ea5cd9f1d8df799e08587e362fb634b7e4f_hq Arrivée à Londres : 12/12/2016 Missives : 532 Points : 3425 Traits empruntés : Deepika Padukone ♥ Petite schizophrénie : Lysandre-victime Pseudonyme : SUPERNʘVɅ Crédits : SWAN BLBLBLBL & Tumblr [A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 1517144884-tumblr-o2whoo03fc1upi39go8-250 Je suis né(e) le : 24 octobre 1974 et j'ai donc : 43 petites années J'appartiens aux : hordes des Harpies, bien que je sois une solitaire Actuellement, je suis : porteuse d'une bague, symbole d'une autre sorte d'alliance et je travaille comme : femme du monde, secrètement à la tête d'une lourde organisation de contrebande je suis de la caste : des MasterCard Black j'offre mon allégeance : à moi même, pas à mon espèce et mes valeurs sont que : si chaque chose à sa place, les humains ne sont pas à la leur.

Tell Me More
Got It !

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra EmptyDim 26 Nov - 22:57



SPICY ENCOUNTER


Zohra St-John & Jack McCaw


Perchée sur ses talons et tâtant son précieux sac où était revenu sa boîte à "épices" de très grande valeur, elle semblait plus sereine mais toujours aussi agacée par la présence de l'humain. C'était fou comme ce type insupportait. Par principe. Parce qu'elle n'avait pas confiance en sa parole ou en ses actes. Il était humain, impossible qu'un humain puisse être honnête et généreux envers les créatures, sans contrepartie aucune. C'était quelque chose que la Harpie ne pouvait concevoir. A force de persécution, il y avait des choses que l'on ne pouvait croire ou accepter. Les humains s'étaient forgés une image précise dans l'esprit de Zohra, qui ne pouvait désormais plus s'en défaire. Jack lui, était plus vicieux que les autres, puisqu'il affichait des airs d'humaniste ... Mais le jour viendrait forcément ou sa propre nature le rattraperait. C''était dommage pour les deux Sorciers qui lui faisaient confiance, pour le refuge qui n'avait rien d'un lieu sordide et qui au contraire rependait de l'espoir bien trop rare chez certaines créatures. Mais lui... le McCaw. L'instant où il trahirait, Zohra ne pourrait que baisser la tête et se répéter qu'elle le savait bien. Que c'était inévitable. Les humains étaient cupides, simplets, ou faibles. Jack appartenait forcément à l'une de ces trinités là.

En attendant il se tenait devant elle et lui assénait une réplique cinglante qui ne défit pas le sourire arrogant de la Harpie. Mais garder son expression confiante ne signifiait pas qu'elle n'était pas ébranlée pour autant. La colère montait doucement mais surement en son sein alors qu'elle essayait de respirer le plus calmement possible. Lui sauter à la gorge en public n'était certes pas une bonne idée ... et depuis un incident avec une humaine, Zohra se méfiait de ses débordements trop spontanés. Mais le barbue parlait de choses sensibles, et Zohra serra les dents pour ne pas perdre un contrôle difficilement maitrisé.

Les gens civilisés, ou ceux qui ne vivent pas aux crochets de qui que ce soit ! Mais passons, il y a certaines logiques qui m'échappent ...

Celle des imbéciles principalement. Mais alors qu'elle s’apprêtait à le saluer pour prendre congé, il relança la conversation. Et de la manière la plus maladroite qui soit. Putain le con ... Est-ce qu'il était en train de parler de la contrebande en public ? Mais oui ! Mais oui le bourge de taré ! Zohra inspira très lentement, avant de reprendre son chemin sur l'air de la conversation la plus naturel du monde. Non sans lâcher un regard en biais, parfaitement meurtrier à l'humain pour lui intimer de se la fermer si jamais il avait parlé sans tourner 7 fois la langue dans sa bouche. Peut être qu'il n'avait pas réfléchit... si cela n'était pas le cas, et qu'il avait bavé volontairement, il risquait bien de ne plus avoir de langue du tout d'ici peu.

Tu parles sans doute des affaires de mon époux, n'est-ce pas ?! Il mène son commerce convenablement, je te remercie. Mais j'espère que tu ne compte pas mettre les pieds dans son établissement... c'est à dire, qu'il faut un costume.

Son regard s'appuya à nouveau sur le sien, avant qu'elle ne détourne le regard pour faire mine de s’intéresser aux vitrines alentours. Au moins, les décorations de Noël pouvaient être une excuse pour être dévoré du regard... et ignorer Jack avec superbe. Puis elle soupira en ajoutant sur un ton blasé :

Par politesse, je te retourne la question. Les affaires ?

- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
Moi, quand j’ai plus rien à faire ici, je me retire… Plus une goutte d’eau. Plus un rayon de soleil. Je me dessèche, de la tête aux pieds. Et puis, un jour, la corneille raconte qu’elle a entendu au loin quelqu’un qui recommence à pleurer. Alors là, j’ouvre un œil, je rampe, mangeant la neige, léchant l’eau croupie… et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire, ils comprennent que je suis de retour. — .
Je suis l'élément, l'atmosphère
Revenir en haut Aller en bas

Jack McCaw
Voir le profil de l'utilisateur
Humain

Identity Card
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 738306678706titreadmiin
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Tumblr_n9214vewXT1qj06c7o1_500 Arrivée à Londres : 16/11/2017 Missives : 462 Points : 2419 Traits empruntés : Travis Fimmel Petite schizophrénie : Thenos Rhodes & Luke Riggs Couleur RPs : #751717 Crédits : Lux Aeterna (avatar) /// vikings.diary.ru (gifs) [A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra FnXq Je suis né(e) le : quatre juin 1989 et j'ai donc : vingt-huit ans. J'appartiens aux : humains. Actuellement, je suis : célibataire et je travaille comme : gérant et barman au Frye's, je suis de la caste : moyenne. je vis à : South District. j'offre mon allégeance : à personne en particulier et mes valeurs sont que : je tente de comprendre ces créatures qui m'entourent et de voir si elles sont aussi différentes des humains qu'on le dit.

Tell Me More
Got It !

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra EmptyLun 27 Nov - 23:51



SPICY ENCOUNTER


Zohra St-John & Jack McCaw


La situation était tellement inattendue qu’elle en devenait dérangeante. Comment ces deux-là qui ne pouvaient guère s’apprécier, continuaient de causer comme de bons vieux amis. En même temps, Jack était fatigué, mais s’amusait quand même à torturer la petite femme qui ne demandait qu’à le voir partir. Le gallois prenait un malin plaisir à échauffer les nerfs de la femme aux affaires secrètes. C’était une manière de bien continuer sur sa lancé. Il n’était pas né pour plaire à tout le monde et Jack le savait, alors le grand blond allait s’amuser à tester quelque peu la demoiselle et lui faire perdre son temps.

L’art de charrier les autres était un loisir dans l’armée, Jack semblait donc inatteignable sur ce terrain, mais la St-John était pleine de ressources. Lançant des piques à tout va en direction du grand blond, l’homme ne se laissa pas marcher dessus et même s’il n’était qu’un "humain" aux yeux de certaines créatures. Son passé l’avait si bien forgé qu’il était prêt à affronter toutes les tempêtes que dame nature lui enverrait. Personne ne le savait, Callum, ni même  Eliza… Son année en Irak était inconnue de tous et cette époque l’avait tellement fait grandir. C’était assurément la période qui l’avait fait se méfier des humains, mais surtout qui lui fit comprendre que la vie ne tenait qu’à un fil.

Accoudé sur le côté de l’établi à fruit, Jack souriait narquoisement sans même calculer la demoiselle du regard. Zohra… Son prénom lui était finalement revenu et comme son intéressement pour la jeune femme était inférieur à zéro, il comprenait pourquoi il n’avait pas réussi à retenir son petit nom. Après tout le gallois ne comprenait pas vraiment en quoi il avait pu abîmer le si peu de fierté que devait avoir la St-John, mais à quoi bon se prendre la tête là-dessus, elle avait tout le comportement d’une humaine à la vision rétrograde sur ce qui l’entourait.

Après une question posée subtilement par le grand blond, Zohra semblait bouillir de l’intérieur. Avait-il touché une corde sensible ? Le sujet posé n’avait pourtant rien de bien complexe. Quoi que… Si le QI de la jeune femme était égal à sa pointure de chaussure, Jack allait avoir du fil à retordre pour se faire comprendre convenablement. Du coup, la demoiselle enchainait sur les affaires de son mari qui n’intéressait guère le gallois qui prenait l’air le plus intéressé qu’il lui était possible à réaliser. Selon elle, Jack n’était pas assez riche pour posséder un costume… Et pourtant le jeune homme était loin de déconner avec le style. Et puis dans tous les cas, costume ou non, Jack n’allait jamais mettre un pied dans un établissement puant la mort à chaque heure de la journée. « Si tu savais à quel point notre bar tourne bien. » Si même le début de semaine pouvait être reposant en vue de la faible clientèle, le Frye’s était toujours bien plus peuplé que le pub craignos du mari de la demoiselle. Sur cette phrase, Jack concluait qu’il était peut-être temps de circuler et de vaguer à des occupations plus importantes. « Sur ce j’ai encore à faire en ville. Au plaisir... Passe une bonne soirée. » Restant courtois comme il le pouvait, l’ancien militaire tournait les talons vers sa prochaine destination.

Commençant doucement sa marche, le gallois avait le regard légèrement perdu par ses nouvelles pensées. Jack revint à lui soudainement quant une personne portant une capuche noire le bouscula et cette dernière  accéléra la cadence, ne semblant pas vouloir être démasquer. « Hey ! Excusez-vous ?! » Dit-il les deux bras en l’air tout en prenant une expression du visage déconcertante. L’inconnu déboula à toute vitesse vers Zohra ce qui interpella Jack qui se mit à suivre la personne sur le même rythme de marche. Un flingue fut décoché d’une poche du sweat de l’inconnu pour être pointé vers la St-John. L’ex-militaire se jeta sur le bras de l’agresseur pour le désarmé. Un coup de feu partit dans une direction que Jack ne put identifier sur l’instant. Encore sur l’inconnu pour lui retirer son arme, Jack questionna Zohra dans la foulée sans même pouvoir lui apporter son regard. « Tout va bien ?! »

- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
our time has come
« Every human has four endowments - self awareness, conscience, independent will and creative imagination. These give us the ultimate human freedom... The power to choose, to respond, to change. » Per Ardua ad Astra
Revenir en haut Aller en bas

Zohra St-John
Voir le profil de l'utilisateur
Harpie

Identity Card
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 166259fonda10
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Ed5a0ea5cd9f1d8df799e08587e362fb634b7e4f_hq Arrivée à Londres : 12/12/2016 Missives : 532 Points : 3425 Traits empruntés : Deepika Padukone ♥ Petite schizophrénie : Lysandre-victime Pseudonyme : SUPERNʘVɅ Crédits : SWAN BLBLBLBL & Tumblr [A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 1517144884-tumblr-o2whoo03fc1upi39go8-250 Je suis né(e) le : 24 octobre 1974 et j'ai donc : 43 petites années J'appartiens aux : hordes des Harpies, bien que je sois une solitaire Actuellement, je suis : porteuse d'une bague, symbole d'une autre sorte d'alliance et je travaille comme : femme du monde, secrètement à la tête d'une lourde organisation de contrebande je suis de la caste : des MasterCard Black j'offre mon allégeance : à moi même, pas à mon espèce et mes valeurs sont que : si chaque chose à sa place, les humains ne sont pas à la leur.

Tell Me More
Got It !

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra EmptySam 2 Déc - 13:13



SPICY ENCOUNTER


Zohra St-John & Jack McCaw


Pire que stupide, l'humain semblait clairement prendre un malin plaisir à imposer sa présence à la Harpie qu'il répugnait. Ne comprenait-il pas son statut de nuisible ? De parasite ? Les humains étaient tous comme lui. Trop arrogants, certains de leur supériorité... En un sens il avait raison, puisque leur violence et leur affiliation aux Sionistes avaient de trop nombreuses fois décimées les rangs des créatures surnaturelles. Ils avaient toujours été maîtres d'un monde qu'ils détruisaient à petit feu, et qu'ils souhaitaient purifier de la présence des gens à pouvoir. Mais le poison, c'était eux. Et Jack était le pire qu'elle est croisé. Il semblait vouloir renier ses aspirations véritables, peut être même y croyait-il en souhaitant collaborer avec les Sorciers du Refuge. Zohra n'était pas dupe... contrairement à Eliza et Callum. Jack n'était qu'un humain que sa nature rattraperait un jour pour faire plus de ravage que n'importe lequel de ses pairs. Alors son agacement profond envers lui semblait grandit à vue d’œil tandis que Zohra l'écoutait répondre à la question qu'elle avait posé par politesse, pour ne pas faire défaut à Eliza. Le bar tournait bien, elle le savait, et c'était surtout pour les bénéfices du Refuge que la nouvelle était intéressante.

A la bonne heure ...

Puis elle esquissa un sourire soulagé quand le type lui fit des au revoir auxquels elle ne prit pas même la peine de répondre. Les chemins allaient se séparer, et Zohra pourrait alors continuer sa route dans l'ambiance fraiche et nocturne de cette fin d’après-midi d'hiver à Londres. Mais les quelques pas qu'elle fit pour s'éloigner de Jack furent bientôt entravés par un bruit de cavalcade dans son dos. D’instinct, elle se retourna à l'instant même où un homme encapuchonné levait une arme vers elle. La Harpie y fit face sans baisser le regard, cherchant d'ailleurs le sien. Mais l'homme semblait renseigné... et gardait ses yeux soigneusement dissimulés. L'espace d'une seconde, le temps se figea autour d'elle alors que son cerveau analysait la situation à toute vitesse. Mais elle n'eut pas le temps de réagir, que Jack surgissait pour désarmer l'individu et se tourner vers la jeune femme pour s'inquiéter de son état après un coup de feu qui effleura l'épaule de la Harpie. A peine touchée, Zohra laissa sa hargne éclater. C'était les risque du trafic, elle se doutait que des tentatives viendraient bouleverser son existence. Pourtant cela ne lui faisait pas peur. La vie faisait peur, pas la Mort. Sans perdre une seconde, la Harpie fondit sur les deux hommes pour arracher le flingue des mains de Jack. Et tirer à bout portant entre les deux yeux de celui qui venait de tenter de l'abattre. Le second coup de feu résonna dans une rue déjà bourrée de gens paniqués. Autour d'eux, la foule se pressait, les gens se heurtaient pour fuir dans tous les sens. Et lorsque le corps inanimé tomba au sol, les réflexes de la Harpie la poussèrent à planquer l'arme dans son sac et à se fondre dans la masse grouillante. Tête baissée pour ne pas se faire avoir par les caméra, l'Indienne se retourna pourtant vers la grande silhouette de Jack...

Il l'avait aidé, mais ce n'était pas pour cela qu'elle hésitait. C'était pour le refuge. Il avait reçu une large éclaboussure de sang. Et si en quelques secondes la Harpie pouvait le manipuler grâce à ses pouvoirs, elle ne le fit pas. Même s'il connaissait son visage. Même s'il savait tout de ces trafics. C'était son lien avec le Refuge qui força Zohra à faire demi-tour et à l'attraper par la nuque pour le forcer à baisser la tête à son tour et à évoluer dans l'ombre.

Manquait plus que ça, merde !

Être affublée d'un humain, la pouasse ! Plus encore que son épaule qui saignait, mais qu'elle ignorait encore sous l'effet de l'adrénaline. Son mécontentement était gravé sur ses traits, plus que la peur véritable qui heurtait son ventre et laissait son cœur exploser dans sa poitrine. Elle était à découvert... trop. Comme jamais elle ne l'avait été depuis l'Inde. Elle se sentait fracassée par la trouille, mais essayait de garder son sang froid en forçant Jack à la suivre et à ne pas se laisser choper. C'était bien sa veine... Mais sa maitrise apparente était trahit pas sa voix, plus aiguë que d'ordinaire.

Faut trouver une planque. Une idée lumineuse, Einstein ?

- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
Moi, quand j’ai plus rien à faire ici, je me retire… Plus une goutte d’eau. Plus un rayon de soleil. Je me dessèche, de la tête aux pieds. Et puis, un jour, la corneille raconte qu’elle a entendu au loin quelqu’un qui recommence à pleurer. Alors là, j’ouvre un œil, je rampe, mangeant la neige, léchant l’eau croupie… et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire, ils comprennent que je suis de retour. — .
Je suis l'élément, l'atmosphère
Revenir en haut Aller en bas

Jack McCaw
Voir le profil de l'utilisateur
Humain

Identity Card
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 738306678706titreadmiin
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Tumblr_n9214vewXT1qj06c7o1_500 Arrivée à Londres : 16/11/2017 Missives : 462 Points : 2419 Traits empruntés : Travis Fimmel Petite schizophrénie : Thenos Rhodes & Luke Riggs Couleur RPs : #751717 Crédits : Lux Aeterna (avatar) /// vikings.diary.ru (gifs) [A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra FnXq Je suis né(e) le : quatre juin 1989 et j'ai donc : vingt-huit ans. J'appartiens aux : humains. Actuellement, je suis : célibataire et je travaille comme : gérant et barman au Frye's, je suis de la caste : moyenne. je vis à : South District. j'offre mon allégeance : à personne en particulier et mes valeurs sont que : je tente de comprendre ces créatures qui m'entourent et de voir si elles sont aussi différentes des humains qu'on le dit.

Tell Me More
Got It !

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra EmptyMar 5 Déc - 0:35



SPICY ENCOUNTER


Zohra St-John & Jack McCaw


Le choc fut rude et peut-être mortel pour l’inconnu. Sa caboche avait violemment cognée l’asphalte sur laquelle Jack l’avait plaqué. Toute cette soirée était comme un mauvais rêve, une sorte de situation irréelle dont vous ne puissiez pas sortir, comme emprisonner par vous-même. Le barbu sentait la méfiance et le mépris de la femme avec laquelle il avait conversé durant plusieurs minutes. Mais c’était plus fort que lui d’essayer de montrer qu’il n’était pas juste un simple humain rempli de remords. Son esprit était souvent tourmenté à cause de son passé et des erreurs qu’il avait pu accomplir. Sans doute que cette soirée allait lui en offrir une autre.

Se relevant doucement sous le regard d’une foule attroupée autour de l’incident, comme des imbéciles avides de nouveautés à mettre sur leurs réseaux sociaux préférés. Les flashs mitraillaient le regard de Jack qui fut rapidement ébloui. Les gens se rapprochaient petit à petit pour faire monter leur audience et leur influence sur internet. « Dégagez ! » S’exclamait-il, semblablement le seul à vouloir contrôler la situation alors que son état le rendait incapable de quoi que ce soit. Une lueur et une détonation vinrent lui chatouiller la cervelle. Ses tympans accueillaient des grésillements par milliers et s’en suivit un sifflement presque insupportable. Cette situation… Jack l’avait déjà vécu il y a plusieurs années.

***

« JAMESON ! A L’AIDEEEE ! » L’obus avait éclaté sous ses pieds et j’étais là, sans rien pouvoir faire. Juste bon à crier de toutes mes forces pour appeler au secours… J’avais à peine vingt ans et je venais de perdre mon premier compagnon d’arme. Son âme quitta son corps et son regard était aussi vide que mon espoir. « McCaw… bouge-toi bordel ! » Le Sergent Jameson m’attrapait par l’arrière du col alors que des balles de fusils d'assaut sifflaient tout autour de nous. Mon regard ne lâchait pas celui de Mike qui ne dégageait plus rien… Il était déjà partit.

Nous avions été pris dans une embuscade quelques minutes plus tôt. Le brouillard et la poussière prenaient place dans la vallée. Les tirs imprécis de l’ennemi ne cessaient pas d’accroitre et il était difficile de distinguer quoi que ce soit à une dizaine de mètres. « Jack, il faut en profiter… Tu vas pouvoir y aller. T'es le seul en état de courir assez vite. » Jameson hochait la tête en pensant que je pourrais y arriver. « Tu vas devoir chopper la radio à l’arrière du HUMVEE-542. A vue d’œil, c’est la seule qui semble intacte. » Le Sergent déposait sa main sur mon épaule pour m’encourager, comme il l’avait toujours fait depuis mon arrivée à l'école militaire. Je respirais une seconde, fermant les yeux pour réunir toute la force qu’il me restait encore. Une vive expiration se fit entendre et je partais en direction du véhicule cible. Une balle frôla une partie de mon dos et une chute s’en suivit. « Argh… » Cela faisait horriblement mal et c’était bien ma première blessure infligée par un projectile d'arme à feu. « Jack, allez ! » Criaient-ils au loin. Tentant de me forcer à me relever, l’épaule fut le second impact d’une balle de plus petit calibre. La volonté triomphait et la force faiblissait alors que j’atteignais avec succès cette radio qui était malheureusement détruite. Allongé à moitié sur un siège arrière, je m’efforçais de ne pas trop crier de douleur, mais la tâche compliqué. « C’est foutu… Sergent ! » Disais-je en me tenant l’épaule droite. Un gars de la 101ème débarquait depuis l’arrière du véhicule pour me tirer de là. Tout en regardant le ciel grisonnant, on m’adossait sur le pare-choc du véhicule. « Respire et tiens bien ta blessure, petit. » Quelques soins et un joli bandage pour couvrir ma seconde blessure de guerre. Une ombre gigantesque nous recouvrit et le regard du doc se vida comme celui de Mike. La détonation était si proche que mes tympans se mettaient à grésiller et par la suite, à siffler.

***

Un retour à la réalité presque violent. Du sang avait entaché la veste du barbu qui était encore hanté par ses démons, le choc ayant été si soudain. Son cul fut déposer sur une poubelle d’une ruelle. Une phrase prononcée par Zohra forçant Jack à revenir au moment présent, celui qui était tout autre de ce qu’il avait pu imaginer parfait, il y a plusieurs années. Son pouce et son index passaient sur ses paupières, lui ramenant une vision bien moins troublée. Une idée ? Celle qui aurait été la plus intelligente était sûrement de ne pas éclater la cervelle du type à terre face à une foule monstrueuse. Jack était piégé à cause de cette poufiasse aussi débile que mauvaisement maquillée. Le barbu se relevait et fit signe au cornichon face à lui. « Suis-moi et mets ça. » Lui tendant un vêtement à capuche crasseux, l’homme prenait un regard insistant. « Et ferme-la pour une fois. Par pitié. » C’était la femme qui allait être recherchée, pas lui, mais Jack devait se débarrasser de cette veste qui prouverait tout le contraire. Le gallois avait tenté de sauver une fois la vie à Zohra et il n’allait pas s’arrêter là… L’homme ne l’abandonnerait pas, cette fois il ne fuirait pas.

Traversant les ruelles londoniennes aussi malfamées les unes que les autres, Jack amena Zohra jusqu’à l'entrée d'une cache bien dissimulée. Ça n’était peut-être pas le lieu le plus idéal et accueillant que la femme pouvait trouver dans cette ville, mais c’était le seul endroit qui pouvait leur venir en aide. Le grand blond regardait autour de lui pour se confirmer à lui-même que la zone était sûre. « Pugna. » Le code donné, le type installé à coté de la porte laissa les deux personnes entrées, puis les conduisit jusqu’au contact de Jack. L’homme qui faisait face au barbu souriait à pleine dent et attraper l’ancien miliaire dans ses bras. « C’est bon de te revoir, mon frère. » Le doppleänger regagna son siège et questionna son ancien compagnon d’arme. « Quel est le soucis qui t'amène ? » Le regard de Mike était toujours aussi vide qu’à l’époque et Jack n’aimait pas ce souvenir qui l’empêchait habituellement de venir en ce lieu. « Elle… J’ai besoin de toi. » Le barbu soupirait légèrement et regardait Zohra avec une fine inquiétude. La veste du gallois tombait au sol, élevant les grains de poussière jusqu’à son visage. Le craquage d’une alumette résonna et un sbire vint brûler le vêtement, première étape vers l’évaporation du meurtre.


- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
our time has come
« Every human has four endowments - self awareness, conscience, independent will and creative imagination. These give us the ultimate human freedom... The power to choose, to respond, to change. » Per Ardua ad Astra
Revenir en haut Aller en bas

Zohra St-John
Voir le profil de l'utilisateur
Harpie

Identity Card
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 166259fonda10
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Ed5a0ea5cd9f1d8df799e08587e362fb634b7e4f_hq Arrivée à Londres : 12/12/2016 Missives : 532 Points : 3425 Traits empruntés : Deepika Padukone ♥ Petite schizophrénie : Lysandre-victime Pseudonyme : SUPERNʘVɅ Crédits : SWAN BLBLBLBL & Tumblr [A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 1517144884-tumblr-o2whoo03fc1upi39go8-250 Je suis né(e) le : 24 octobre 1974 et j'ai donc : 43 petites années J'appartiens aux : hordes des Harpies, bien que je sois une solitaire Actuellement, je suis : porteuse d'une bague, symbole d'une autre sorte d'alliance et je travaille comme : femme du monde, secrètement à la tête d'une lourde organisation de contrebande je suis de la caste : des MasterCard Black j'offre mon allégeance : à moi même, pas à mon espèce et mes valeurs sont que : si chaque chose à sa place, les humains ne sont pas à la leur.

Tell Me More
Got It !

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra EmptyMer 6 Déc - 12:14



SPICY ENCOUNTER


Zohra St-John & Jack McCaw


La foule hystérique ne fut finalement pas si difficile à contourner. Le plus ardu ayant été de faire demi-tour et de faire sortir Jack de cette espèce de léthargie temporaire qui l’avait prise après la détonation. Et de résister à l’envie de juste le supprimer avec un bon coup de croc dans la jugulaire. Ou de l’hypnotiser, encore mieux. Mort ou maîtrisé, il aurait été des plus facile d’agir pour sa propre sécurité plutôt que de s’inquiéter pour le lien qui serait établit entre lui et les Frye… mettant potentiellement le Refuge en danger. Si facile… de finalement céder à ce sentiment si fort de mépris et de haine qui l’envahissait au moindre mot qu’il pouvait prononcer. Ce type semblait évoluer dans un monde qu’il ne comprenait pas. Parler à tord et à travers sans prendre garde à la personne à qui il manquait de respect. La Harpie elle, avait suffisamment de déférence et de respect pour les Sorciers Frye pour ne pas écourter la vie de leur soi-disant « amis ». Pourtant, ce n’était pas l’envie qui manquait. Ce n’était pas non plus les hurlements de son instinct ou même de sa raison… c’était surtout pour Eliza, en vérité. Foutu sentiment de redevance ! Zohra ne cesserait jamais de payer cette dette fictive, qu’elle avait déjà pourtant déjà rendu au centuple depuis ces quatre dernières années.

Alors en arpentant les artères de ce Londres noir qu’elle connaissait plus que personne ne pourrait jamais croire, Zohra observait le nom des rues, repérait les caméras de surveillance et faisait en sorte de soigneusement en contourner le maximum. Tout cela n’était pas un souci pour elle. A force de contrebande et étant donné la popularité et la qualité notoire de cette dernière, les connaissances s’étaient faites. Importantes pour la plupart. Quelques textos, deux coups de fils et sa présence sur les lieux du crime serait effacée. Jack semblait alors être un simple boulet qu’elle devrait trainer jusqu’à pouvoir s’en débarrasser auprès de quelqu’un d’autre. Sauver sa peau était une habitude pour Zohra, les reflexes ne manquaient désormais plus. Mais s’assurer qu’un autre s’en tire en revanche… c’était une autre histoire. Silencieuse comme une ombre, elle suivit donc l’humain méprisable dans les rues de Londres, rassurée de ne voir personne lancé à leurs trousses. Pugna. Le mot et sa signification la fit sourire quelque peu. Mine de rien, il donnait un grand nombre d’indices sur l’endroit où elle se trouvait, et sur Jack également puisque contrairement à ce qu’il semblait s’obstiner de croire, la Harpie était très loin d’être une imbécile. Alors elle entra, non sans noter l’adresse dans sa mémoire, et les possibilités d’extractions qu’elle indiquerait prochainement à ses propres hommes.

Les retrouvailles entre les deux hommes furent d’ailleurs le moment de sortir un portable jetable de son sac et de l’allumer hâtivement pour pianoter dessus quelques ordres précis. Bientôt la cavalerie rappliquerait, les ordres seraient beuglés par son bras-droit à l’organisation redoutable, et les traces seraient effacées. Rien d’autre à faire désormais que de supporter les prochaines minutes en compagnie de Jack et de l’inconnu.

Je te rassure preux chevalier, la gente dame n’aura pas besoin d’aide supplémentaire.

Déjà elle extrayait la puce du téléphone temporaire pour la jeter dans les flammes qui dévoraient la veste ensanglantée.

Donc, elle n’a pas besoin de quoi que se soit… A part d’une tasse de thé ?

Par politesse, Zohra avait même ôté ses chaussures en entrant, révélant sa véritable taille jusqu’alors compensée par ses 10cm de talons. Mais elle ne perdait rien de cette superbe et insolente attitude alors qu’elle toisait Jack du regard. A nouveau, elle le dévisagea avant d’ignorer totalement l’autre type et de jeter à l’humain sans doute pris par le syndrome bien connu du héros. Typique chez les …

Militaires alors… je me trompe ? Je connais une super psychiatre de guerre, tu sais. C’est une de mes clientes, je pourrai te donner sa carte, elle te fera une remise...

Un clin d’œil plus tard, et elle reprenait une mine un peu plus sérieuse en sortant son vrai portable pour écrire encore quelques textos, puis en réclamant un nouveau du thé.


- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
Moi, quand j’ai plus rien à faire ici, je me retire… Plus une goutte d’eau. Plus un rayon de soleil. Je me dessèche, de la tête aux pieds. Et puis, un jour, la corneille raconte qu’elle a entendu au loin quelqu’un qui recommence à pleurer. Alors là, j’ouvre un œil, je rampe, mangeant la neige, léchant l’eau croupie… et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire, ils comprennent que je suis de retour. — .
Je suis l'élément, l'atmosphère
Revenir en haut Aller en bas

Jack McCaw
Voir le profil de l'utilisateur
Humain

Identity Card
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra 738306678706titreadmiin
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Tumblr_n9214vewXT1qj06c7o1_500 Arrivée à Londres : 16/11/2017 Missives : 462 Points : 2419 Traits empruntés : Travis Fimmel Petite schizophrénie : Thenos Rhodes & Luke Riggs Couleur RPs : #751717 Crédits : Lux Aeterna (avatar) /// vikings.diary.ru (gifs) [A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra FnXq Je suis né(e) le : quatre juin 1989 et j'ai donc : vingt-huit ans. J'appartiens aux : humains. Actuellement, je suis : célibataire et je travaille comme : gérant et barman au Frye's, je suis de la caste : moyenne. je vis à : South District. j'offre mon allégeance : à personne en particulier et mes valeurs sont que : je tente de comprendre ces créatures qui m'entourent et de voir si elles sont aussi différentes des humains qu'on le dit.

Tell Me More
Got It !

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra EmptyJeu 7 Déc - 22:34



SPICY ENCOUNTER


Zohra St-John & Jack McCaw


Les flammes crépitaient et le blouson fondait à vue d’œil, entrainant avec lui une des preuves du meurtre de l’agresseur. L’endroit dans lequel le barman les avait amené était zone sûre, en tout cas pour lui. Tout ce que Jack avait dans la tête était d’en terminer une bonne fois pour toute. Moins il pouvait apercevoir l’atrocité cubique du visage de Zohra et mieux il allait se porter. Les relations entre le refuge et la contrebandière allaient être très tendues… Le barbu avait un choix à faire, mais dans tous les cas la survie du lieu de cache de Callum serait mise en péril avec pour seule responsable : Zohra. Le devoir de Jack était donc de s'assurer que tout irait au mieux.

L’immondice du lieu offrait un étrange malaise à Jack qui levait un sourcil et fit une moue en se tournant vers la demoiselle qui ôta ses chaussures. Quel manque d’hygiène à vouloir patauger dans la crasse. Le grand blond aurait mieux fait de continuer sa route plutôt que de jouer le malin, se retrouvant maintenant dans une position inconfortable. Le fait de laisser le tueur éliminer sa proie aurait pu être une bonne chose, mais l’humain avait trop bonne conscience pour laisser faire un tel phénomène. Alors que d’autres auraient simplement crier au danger, lui, avec sa plus grande bonté, avait bondit pour maitriser l’encapuchonner. C’est une circonstance qui pouvait se définir comme être au mauvais endroit au mauvais moment.

Se débarrasser du boulet pour le bien de tous ? L’idée avait rapidement traversé l’esprit du gallois qui s’y était finalement résigné. Certes, cela faisait bien longtemps que Jack n’avait pas ôté la vie d’un homme, mais supprimer quelqu'un dans l’intérêt de ce pourquoi il luttait... C'était un fait sur lequel il pouvait sérieusement se pencher. Cette tragédie avait déjà engendré beaucoup de méfaits et les conséquences futures pouvaient être terrible pour la sécurité du refuge. Jack avait besoin de réfléchir et de se concentrer sur les bonnes solutions. Dans l'immédiat, toute cette histoire ne présageait rien de bon.

Un tapis fut déposé auprès des pieds de Zohra qui gardait son air hautain depuis sa taille minuscule. Quant à Jack, il gardait son sang-froid en se disant qu’il avait toutes les cartes en main pour être hors de danger. Plus les minutes passaient, plus il se posait de question sur le sujet Zohra. Lui qui avait tant appris des créatures se demandait si elle n’en était pas une. Beaucoup de choses égalaient son entendement, mais Jack n’avait pas recensé toutes les créatures surnaturelles qui pouvaient errer sur Terre. Callum lui avait expliqué et appris toutes celles qu’il connaissait et celles qui pouvaient s'avérer être dangereuses… Le gallois allait continuer à se méfier de cette petite chose et même si celle-ci n’était qu’une humaine parmi tant d’autres dans le but (encore et toujours) de protéger le refuge.

Le malaise s’était installé dans la pièce après ce que Zohra avait pu dire. A quel moment pensait-elle qu’ils étaient d’anciens militaires ? A moins qu’une certaine personne avait parler de son passé en y intégrant le barbu dans ses histoires. Sa formation remontait à des années et le grand blond n’avait rien perdu de ses préceptes. «  Servez-lui son thé et qu’elle la boucle. » Le niveau d’agacement que Zohra pouvait engendrer était incroyable. « Viens voir avec moi, j’ai une chose à te montrer. » Un sentiment de soulagement se créait en Jack, débarrasser pendant quelques minutes du plancton. Dans une pièce située plus loin dans le bâtiment, Jack et Mike se regardaient avec un air peu enjoué. « Tu vas faire quoi ? » Le barbu grimaçait en pensant aux problèmes qui se présentaient à lui, il devait prendre une décision. « Amène-la. » Le grand blond avait posé ses deux mains de chaque côté du bureau, prenant une attitude intimidante. Ses amis quittèrent la pièce quand Zohra fut conduite à lui. « Tout a été supprimé. Les preuves sur les réseaux et sur les caméras de surveillance. » Passant non loin d’elle, Jack observait les livres disposés sur la bibliothèque et enchainait ses dires. « On en a rien carré l’un de l’autre et tout c’que j’te demande c’est de te comporter comme une grande fille. »  Son regard devenait menaçant et l’humain était méconnaissable. « Alors bordel, c’est quoi ton putain de problème ? Tu veux notre mort à tous ? Dans l’intérêt du refuge… T’approches plus d’mon bar ou j’te jure que j’te botterais l’cul jusqu’à c’que tu me supplies d’arrêter. » Enchainait-il en l’invitant ensuite à plier bagage. Jack avait mis Zohra devant le fait accompli. La balle était dans son camp et si vraiment cette dernière avait un minime pourcentage de bonne conscience, sa décision serait de prendre en excellente considération les mots du barbu. Peut-être bien qu'un jour elle comprendrait que Jack n'est pas un humain comme les autres et il était bien décidé à le lui montrer.

Ainsi fait, Jack laissa repartir la demoiselle quand un homme de Mike entra pour la raccompagner. « Zohra… Pas seulement pour le refuge, mais dans notre intérêt à tous. Pense à celui qui t'a offert son aide. » Dit-il pour clôturer la conversation une bonne fois pour toute. Le visage de la femme n'allait certainement pas être supprimé de la mémoire des témoins d'aussitôt. Jack pouvait encore tourner la situation entièrement à son avantage, s'il le voulait. Nettoyant sa main ensanglantée et sans lancer un seul regard à son interlocutrice, l’humain attendit que la porte se referme pour se volatiliser par-delà les murs.


- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
our time has come
« Every human has four endowments - self awareness, conscience, independent will and creative imagination. These give us the ultimate human freedom... The power to choose, to respond, to change. » Per Ardua ad Astra
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

[A archiver] Spicy encounter ▬ ft. Zohra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEUS IN ABSENTIA ::  :: Old memorial :: Intimate documents-
Codage optimisé pour