OUVERTURE DE DIA
Et c'est parti pour le show - Le forum ouvre ses portes, venez nombreux !

N'hésite pas après ta validation, à demander
GUIDE DU FORUM
Pour ne jamais te perdre - Tu peux utiliser ce guide, qui pourra te diriger parmi les sujets.

Et si tu as besoin, n'oublie pas que les staffeux sont les meilleurs
des bergers, toujours présents si besoin.

Partagez | 

 (AVALON) Tu me crois la marée, je suis le déluge.


Silence is a true friend who never betrays.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière

Identity Card
Arrivée à Londres : 02/10/2017 Missives : 31 Points : 118 Traits empruntés : Eva Green Petite schizophrénie : Saf la dépressive - agressive Pseudonyme : Pim's Crédits : Gogole Je suis né(e) le : 21 Décembre 1980 et j'ai donc : 37 ans J'appartiens aux : Sorciers au rang de : Chamane, leader du clan Blackfield Actuellement, je suis : Veuve noire et je travaille comme : Psychiatre militaire, meneuse d'interrogatoire plus ou moins sanglant. je suis de la caste : Haute noblesse
Tell Me More
Got It !

Lun 30 Oct - 23:18
Avalon Syan Blackfield
C'est parce que nous avons été des prédateurs féroces que nous sommes là aujourd'hui.

PIM'S
alias Marie

Psychopathe aux cheveux roses / rouges / roux je travaille dans un milieu pas super drôle donc je me défoule ici, en écrivant ou en allant embêter mes petits chats et ma colloc  :booh:
Avatar ‣ Eva Green
Personnage ‣ Inventé par ma petite tête
Crédit ‣ Google, tumblr et AngelDust


Nom & Prénom ‣ Avalon Syan Blackfield, elle ne prononce plus le nom de son défunt mari qu'elle à porté pendant leur cinq années de mariage.
Date de naissance ‣ 21 Décembre 1980, jour d'un solstice d'hiver.
Age ‣ Bientôt 37 ans.

Nationalité ‣ Irlandaise
Origine ‣ Irlande
Métier (études) ‣ Officiellement psychiatre militaire spécialisée dans les troubles psychotiques à tendances destructrices, officieusement meneuse d'interrogatoire et bourreau de torture pour le compte d'Interpol.
Niveau social ‣ Très grassement payé par Interpol, héritage conséquent de la famille Blackfield, son mari lui à légué toute sa fortune.  
Statut marital ‣ Veuve noire.
Orientation sexuelle ‣ Pansexuelle.

Branche ‣ Chaman 
Élément ‣ Eau

Présence à Londres ‣ Avalon se trouve à Londres depuis un peu plus de deux ans, elle à fui l’Écosse où elle était installée avec son mari, Gowan, qui est décédé. Elle attends de cette ville l'oubli et la possibilité d'étendre ses connaissances et de trouver de nouvelles alliances.

Sorcier






Curiosités


Généalogie ‣ La famille d'Avalon est la source principale de sa noirceur, hormis son nom de famille qui lui importe pour son prestige le reste n'est pas important. Sa mère et l'un de ses frères sont toujours en Irlande, elle ne veux plus aucun contact, elle les à répudier et ils n'ont même plus le droit de porter le nom des Blackfield. Son père est mort, elle s'en est assurée elle même. Seule blessure familiale : la mort de son plus jeune frère. Elle gère le clan Blackfield d'un main de fer, malgré le fait qu'ils aient été décimés pendant le grand massacre leur clan se reforme lentement sous sa houlette.

Points forts ‣ Avalon est une psychopathe assumée, elle ne recule devant rien pour arriver à ses fins, quitte à se salir les mains.
Elle gère ses affaires et celle de son clan comme une mini entreprise et sans aucun état d'âme. C'est aussi ce qui lui permet d'être un atout indispensable pour les dossiers sensibles d'Interpol.
Elle maîtrise son élément sur le bout des doigts et s'en sert tout le temps, presque inconsciemment. Elle collectionne les grimoires et donc les connaissances, et son art de la transe frôle la perfection.

Points faibles ‣ Son caractère est un de ses points faibles principal : colérique et impulsive elle se laisse emporter par ses passions, surtout les plus noires.
Sa faille la plus profonde reste le décès de son mari, lâchement assassiné par les sionistes. Cette perte à été si terrible qu'elle en à perdu leur bébé qu'elle portait. Cette double peine n'a fait qu'enraciner les démons qu'elle avait déjà en elle.
Avalon à une peur panique de l'attachement, elle ne veux être dépendante de personne. Ce qui la rends dangereuse autant pour elle que pour les autres, elle n'a que peu de limites dans sa folie.
Ses transes peuvent la mener très loin, et son tempérament de feu ne lui permet pas toujours de bien gérer son flux. Chaque transe est tellement forte qu'elles la marque physiquement et plus Avalon en fait plus elle  s'affaiblit.

Implication personnelle ‣ Avalon à toujours été contre les sionistes, ses racines de sorciers ne lui permettaient pas un autre choix, le massacre de ses ancêtres restent bien trop ancrés. Elle à donc été élevée dans la haine de ces hommes, et à perfectionner sa magie dans le seul but de pouvoir les vaincre. Elle apprécie certaines espèces plus que d'autres et est prête à les protéger si ces dîtes races s'allient à son clan contre les sionistes. Le meurtre de son mari n'a fait que renforcer sa haine, la transformant d'ancestrale à viscérale.

Maîtrise de l'élément ‣ Formée par son braggan de père Avalon à tout appris par elle même, avec ses erreurs et ses réussites. Elle maîtrise l'eau à la perfection malgré le fait qu'elle ai découvert son élément associé très tardivement et dans la douleur, puisque sa découverte à causé la mort de son frère, Diogène.

Maîtrise de la discipline ‣ Ayant longuement étudié les grimoires de son père avant de pouvoir passer à la pratique Avalon connait énormément de rituels et pratique la langue ancestrale. Même si elle possède de larges connaissances elle préfère quand même se fier à son intuition quand il s'agit d'utiliser sa magie. Entrer en transe reste particulièrement difficile et extrêmement douloureux pour elle.  



Caractère


Avalon est un volcan en fusion, en permanence. C'est une femme volcanique qui ne connais pas de juste milieu tout est passionnel chez elle, l'amour comme la haine. Tout est soit bon soit mauvais, tout est soit noir soit blanc. Entière, cynique et franche, elle n'aime pas les non dits et met les pieds dans le plat avec un plaisir qu'elle ne dissimule même pas. Il ne faut pas s'attendre à ce qu'elle prenne des pincettes elle dit toujours la vérité toute nue, quitte à blesser.

C'est une grande manipulatrice, ce qui lui as permit d'avoir un si bon poste à Interpol et surtout d'être à la tête de son clan. Elle sait manipuler les hommes, autant par sa beauté que par sa formation de psychiatre. Et s'il faut ajouter un soupçon de magie pour qu'elle obtienne ce qu'elle désire cela ne lui pose aucun problème. Son physique, qu'elle sait avantageux, l'a plus d'une fois desservit dans son enfance mais à présent elle en joue dès qu'elle en à l'occasion.

Elle aime avoir des hommes à ses pieds, dans son lit, les femmes aussi quand elle est d'humeur à provoquer. Mais dès que son partenaire ou elle même commence à montrer des signes d'attachements elle fui à toute jambes. Hors de question pour elle de se lier à quelqu'un, d'avoir une faiblesse, de se laisser aller. Elle n'a abaisser ses barrières que peu de fois, avec son mari Gowan, qui est mort et l'a laissée plus morte que vivante. Et encore une fois avec son plus jeune frère, qu'elle à tué. Ces blessures intimes la hante, Avalon est une femme possédée et à la fois fascinée par ses propres démons et par ceux des autres.

Souvent prise de mélancolie les grands espaces et ses voyages pour Interpol la ressourcent et lui permettent de canaliser sa magie et ses transes qui lui échappent souvent. Parfois elle se prends à rêver d'une autre vie, pendant ces instants elle peut être d'une grande douceur qui casse avec son image de femme dure et froide. Mais son côté cynique est trop prenant et ne lui laisse que peu de répit, lui imposant la dure réalité.



_________________
« Nous sommes ceux que vous ne voyez pas. Nous prenons sans rendre. La vie, la Mort. Sans pitié. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière

Identity Card
Arrivée à Londres : 02/10/2017 Missives : 31 Points : 118 Traits empruntés : Eva Green Petite schizophrénie : Saf la dépressive - agressive Pseudonyme : Pim's Crédits : Gogole Je suis né(e) le : 21 Décembre 1980 et j'ai donc : 37 ans J'appartiens aux : Sorciers au rang de : Chamane, leader du clan Blackfield Actuellement, je suis : Veuve noire et je travaille comme : Psychiatre militaire, meneuse d'interrogatoire plus ou moins sanglant. je suis de la caste : Haute noblesse
Tell Me More
Got It !

Lun 30 Oct - 23:18
Black Widow - In Vivo








Nous nous propageons sans contrôle, sans limite, au péril même de nos ressources, et s'il le faut, nous nous ferons nous-mêmes la guerre pour survivre.


     
Et si tout commençait par la mort. La lente, indiscutable, merveilleuse mort. La mort de son père, son très cher et très détesté père. L'histoire d'Avalon est celle de beaucoup trop d'enfants, sauf qu'ils n'ont pas tous son don pour manipuler la magie. Mais c'est l'histoire classique, un père qui aurait voulu un fils aîné digne de ce nom, capable de l'aider à remonter dans l'échelle sociale de son clan. Mais non il avait eu trois enfants, et seul sa fille aînée se trouvait dotée du flux divin. Il avait toujours fait ressentir sa déception à Avalon, il l'avait encore plus méprisé quand elle avait fini par maîtriser la magie bien mieux que lui. Il avait planté dans son cœur les graines de la colère et du mépris dès son plus jeune âge.

Non vraiment il n'y avait rien à dire de plus sur son enfance passer dans une famille fastueuse qui lui refusait tout, enfouie sous les livres de magie à subir sans arrêt les réprimandes de son père alors que ses frères jouissaient de la vie. A apprendre une langue ancestrale, à apprendre par cœur les gestes des rituels, à composer des potions.  

Revenons donc à la mort de son père, son terrible père. Cette mort est lié à la maîtrise de son pouvoir et pour cela il faut revenir quelques années en arrière.


Acte I

Blackheart




La nuit était avancée mais rien n'était calme chez les Blackfield, le plus jeune garçon de la famille, Diogène, n'était toujours pas rentrer de l'école, son père et plusieurs voisins étaient partis à sa recherche. Il faisait froid en cette période, et Avalon dans son cœur le pensait déjà mort. Mais alors que tous désespérait le garde chasse ouvrit la porte d'entrée d'un coup de pied, Diogène blanc comme un linge dans ses bras. Sa petite tête dodelinait au rythme des pas de l'homme. Tout le monde s'agita autour du jeune garçon, Avalon regardait son frère, qu'on avait allongé sur le canapé, avec curiosité. De la bave mousseuse et blanche débordait de sa bouche et il respirait à peine.

« Il est tombé dans le lac, la glace à céder sous son poids.
-Allez chercher un médecin ! S'écria sa mère. »


Quelque chose dérangeait Avalon, comme si un léger fil tirait un peu son cerveau, une sorte de dérangement qu'elle n'arrivait pas à comprendre. Elle s'agenouilla près de Diogène, ses yeux vitreux ne semblaient pas la voir, sa respiration s'amenuisait. Ses mains la démangeaient au point de la brûler, de lui donner envie de s'arracher la peau. Elle oublia le reste autour, sa mère qui hurlait, son père qui tentait bien gauchement de trouver un rituel contre la noyade.
Elle posa les mains sur le torse de Diogène qui se souleva dans un soubresaut et d'un seul coup une galaxie s'ouvrit dans son esprit. Elle comprenait ce qu'il se passait, la réaction des molécules, l'assemblage délicat des substances actives. Elle avait l'impression de baigner dans un eau tiède, de tenir entre ses doigts la puissance infinie, comme un torrent furieux qu'elle était capable de maitriser.

« L'eau. »

Tout le monde se tourna vers elle, sa mère cria quelque chose alors que son père claquait un grimoire sur une table. Mais Avalon n'entendait pas, elle faisait le vide, elle se coupait du reste. Parce qu'elle savait. Bon dieu elle avait la connaissance dans sa tête, tout ses nerfs savaient vers où mener le flux, comment faire en sorte que la magie résorbe l'eau dans les poumons de son frère. Elle avait la résurrection dans ses mains. On l’agrippa et elle perdit toute sa concentration.

« Lâche moi ! »

Sa vocifération brutale eut le mérite de lui rendre sa maîtrise d'elle même, la colère lui permettait de canaliser et de renforcer sa magie elle s'en était toujours rendue compte. Profitant de cet instant elle dirigea le flux du torrent dans le corps de son jeune frère, il eut un nouveau soubresaut, un petit cri lui échappa et il reprit presque aussitôt des couleurs. Avalon en paya cependant le prix, à peine eut – elle délivrer son frère de sa catatonie qu'elle perdit connaissance. Avant de sombrer un rictus marqua ses lèvres, elle avait un don au delà de toutes ses espérances.  

Ce qu'elle ne sut qu'en revenant à elle c'est que son manque de maîtrise et sa colère avaient au final tuer son jeune frère. Elle avait retirer beaucoup trop d'eau du corps de son jeune frère qui avait succombé à la déshydratation quelques minutes après son évanouissement. La jeune fille ne s'est jamais remis de cette mort, elle a tué son propre frère par son incompétence. La seule personne à qui elle était réellement attachée était mort par sa faute. Plus jamais elle ne laisserait quelqu'un s'ancrer dans son cœur, parce que c'était évident qu'elle réussirait à lui faire du mal. Ou pire il réussirait à la blesser elle.

Acte II

Poison




Il lui fallu longtemps et un très grand nombre de grimoires pour comprendre, appréhender correctement et maîtriser son don. Son père avait maintes et maintes fois tenté de lui extirper les secrets de son pouvoir mais jamais elle ne lui avait céder. Il était avide, jaloux et il était hors de question qu'elle partage sa connaissance avec lui, ce stupide braggan. C'est à partir de ce moment là qu'il avait commencer à la battre, il avait toujours de bonnes raisons pour lui assener un coup de ceinture, un coup de livre dans la nuque. Et le fait qu'elle ait tuer son fils adoré n'avait rien arrangé à son dégoût envers elle.

Avalon était avide de connaissances, elle voulait tout savoir c'est ce qui la conduisit à faire des études pour devenir psychiatre et à se spécialiser dans les troubles psychotiques et plus précisément ceux conduisant à la violence. Parce qu'elle voulait se comprendre elle même, elle qui était toujours sur le point d'exploser, qui aimait à distiller un peu de terreur a ceux qui le méritaient pour qu'ils se sentent mal en sa présence. Elle voulait comprendre pourquoi elle prenait tant de plaisir à tuer son père à petit feu.

Elle avait décider à sa majorité, quand elle comprit que son père ne lui laisserait jamais de répit qu'il la traquerait, qu'il la détruirait lentement mais surement tout au long de son existence, qu'elle mettrait rapidement un terme à son emprise sur elle. Alors elle c'était mis à étudier d'arrache pied, pour trouver le poison parfait, ni un trop violent qui pourrait l'accuser, ni un trop long à agir tout simplement parce qu'elle n'en pouvait plus. Elle étouffait, même majeur elle restait sous sa coupe, dépendante de lui, il lui fallait briser ses chaînes. Pourquoi ne pas s'enfuir tout simplement vous direz vous ? Parce que Avalon n'est pas de celle qui fui, elle est de celle qui affronte, qui combatte et qui terrasse.  

Chlorure de potassium. Elle avait trouver l'arme parfaite, il lui était facile de s'en procurer dans les établissements de santé où elle passait faire des stages. Son père était tellement sur de son invulnérabilité qu'il ne faisait même pas attention à ce que Avalon lui donnais à boire. Indétectable en cas d'examen sanguins mais avec des effets dévastateurs sur les muscles le potassium fit lentement son travail.

Avalon eut le plaisir indicible d'être là le jour où son père passa l'arme à gauche. Ils étaient seuls dans la bibliothèque tout les deux quand son père porta soudain sa main à sa poitrine. Les yeux fous, incapable d’appeler à l'aide il s'effondra à genoux alors que son cœur ralentissait dangereusement. Il fit des grands signes à Avalon qui le regarda par dessus son livre. Lentement elle pris le temps de terminer sa page, de l'écorner pour ne pas la perdre. Le livre sur les genoux elle se pencha un peu en avant.

« Comment ? »

La voix de son père n'était plus si grave qu'a l'ordinaire, ce n'était qu'un mince filet ténu saturé de gargouillis d'agonie. Le ventre d'Avalon se tordit de plaisir, elle eut un frisson alors qu'un rictus creusait une fossette sur sa joue. Son père tomba en arrière, sa cage thoracique se soulevait par intermittences, en saccades violentes. Avalon se leva, ses talons claquant sur le parquet, elle surplomba son père, s'accroupit et le regarda se rétracter.

« Potassium. Elle se lécha la lèvre. Tu n'a toujours été qu'un stupide braggan, pathétique qui frappait sa fille pour se dire qu'il avait au moins du pouvoir sur quelqu'un. Son père ouvrit la bouche mais elle le fit taire d'un claquement de langue. Tu meurt par ta propre faute, c'est toi qui m'as faite ainsi. »

Il agonisa encore quelques secondes, pour le plus grand plaisir d'Avalon qui avait attendu et imaginé ce moment durant beaucoup trop d'années. Pendant un moment elle se demanda comment une enfant pouvait apprécier autant de voir mourir son géniteur, mais tout ça n'était du qu'a la façon dont il l'avait élevé, sans amour, la punissant tout les jours juste parce qu'elle était née. Quand enfin il laissa échapper son dernier souffle elle se releva et quitta la bibliothèque pour ne plus jamais revenir.

Acte III

Hysteria




Obtenir l'héritage familial fut plus simple qu'elle ne l'imaginait, sa mère n'eut même pas le courage de se battre contre sa propre fille. Une fois qu'elle eut signé les papiers elle quitta l'Irlande pour ne plus jamais y revenir. Elle s'installa donc en Écosse et rédigea une thèse sur les troubles violents. Bien rapidement elle fut contactée par Interpol.

Sous couverts d'être embauchée comme psychiatre militaire elle mena des missions quasiment perdues d'avance où ses compétences de sorcière furent mises à contribution, tout cela dans le plus grand des secrets évidemment. Elle appréciait grandement d'être le vilain et noir secret d'une organisation comme Interpol. Elle se retrouva bientôt avec carte blanche pour mener des interrogatoires, tant qu'elle obtenait des réponses Interpol fermait les yeux sur la manière dont elle menait l'interrogatoire.

Sa position à Interpol et ses connaissances lui permirent de retourner à ses origines et de détrôner le leader actuel de son clan afin d'en obtenir la gouvernance. Le clan Blackfield est réputé pour sa sauvagerie et son implication dans le conflit, elle se retrouva à sa tête pour ses 26 ans, elle fut la plus jeune chef de clan.

Cette vie lui plaisait, elle défiait les lois des sionistes en montant dans la hiérarchie malgré sa race, reprenait la main sur son clan pour le faire renaître et satisfaisait en douce ses envies les plus noires. Et c'est là que Gowan vint frapper à sa porte.

Gowan, irlandais pure souche, rude et doux à la fois, il lui appris à aimer quelqu'un plus que sa propre personne, à le vouloir corps et âme quitte à tout laisser derrière elle. Ce n'était qu'un humain et pourtant il la fit revenir à la lumière mieux qu'un Phoenix aurait pu le faire par le feu et les cendres. Elle l'épousa sans se poser de questions. Il la tempérait, éteignait les flammes noires qui dévoraient son cœur. Ce fut l'amour de sa vie, elle vécut cinq années de bonheur à ses côtés, délaissant son clan, sa magie, prenant un congé sans limite d'Interpol.

Et arriva la nouvelle qui la fit faillir, elle qui n'avait plus jamais laisser tomber l'armure depuis la mort de Diogène. Un enfant. Ils attendaient un enfant, fruit de leur amour, de la patience de Gowan, de l'abnégation d'Avalon, le meilleur d'eux deux.

Et les sionistes étripèrent son bonheur, dans le sang et la violence. Ce qu'elle avait toujours connu, comme si une ombre sanglante pesait sur son destin, quoi qu'elle fasse. Gowan fut assassiné. Et Avalon sombra, ses ténèbres l'avalèrent si profondément qu'elle en perdit leur bébé. Encore une mort sur sa conscience déjà dévastée. Elle repris son travail pour Interpol, repris les rênes du clan et déménagea à Londres.

La capitale allait assouvir tout ses besoins meurtriers et elle aurait sa vengeance quoi qu'il lui en coute.      





_________________
« Nous sommes ceux que vous ne voyez pas. Nous prenons sans rendre. La vie, la Mort. Sans pitié. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Harpie

Identity Card
Arrivée à Londres : 12/12/2016 Missives : 149 Points : 384 Traits empruntés : Deepika Padukone ♥ Petite schizophrénie : Pas encore, mais l'asile n'est pas loin (a) Pseudonyme : Supernova Crédits : .nyx & tumblr Je suis né(e) le : 24 octobre 1974 et j'ai donc : 43 petites années J'appartiens aux : hordes des Harpies, bien que je sois une solitaire Actuellement, je suis : porteuse d'une bague, symbole d'une autre sorte d'alliance et je travaille comme : femme du monde, secrètement à la tête d'une lourde organisation de contrebande je suis de la caste : des MasterCard Black j'offre mon allégeance : à moi même, pas à mon espèce et mes valeurs sont que : si chaque chose à sa place, les humains ne sont pas à la leur.

Tell Me More
Got It !

Jeu 9 Nov - 20:01
Champagne !
Tu as désormais un personnage tout beau, tout neuf et validé



     

J'aime beaucoup cette version ... j'ai réellement hâte de pouvoir tester les limites de cette créatures-là  :con:

Te voila donc opé(e) ! :swag: Mais avant de te ruer comme un(e) malpropre dans le flood (ouais ouais on te connait déjà !) ou sur la CB, il te reste encore quelques petits devoirs de citoyen à accomplir. Et pour te guider, parce qu'on est trop sympa (a), il n'y a qu'a cliquer sur les liens à suivre ! Pour commencer, il ne faudra pas oublier de réserver ton avatar. Et oui, ça ne va pas se faire tout seul ! Autres réservations importantes, ton métier, et ton logement dont il faudra demander la création. Après... c'est la fête ! Tu pourras partir en quête de liens et de rps après avoir créé tes propres topics. Jusque là, c'est déjà pas mal, non ?  :roll:  Et pour le reste ce sera de la tarte. Tu pourras t'en aller poster d'éventuels scénarios (deux maximums, dont il te faudra attendre la validation), balancer un max de pré-liens puis partir faire le flan partout sur le forum !

Et si tu es nouveau(elle) sur le forum, voici les deux sujets qui pourront être des plus utiles pour t’intégrer : le guide du forum, et les bonnes fées ! N'hésite surtout pas à parcourir le premier et à t'inscrire sur le second. En attendant si tu as des questions, les Staffeux sont évidemment à ton écoute  =)

N'oublie pas les top-sites, car nous comptons sur tes votes pour faire connaitre DiA à un maximum de personne. Sur ce, c'est l'heure de partir à l'assaut du forum donc je ne te retiens pas plus longtemps !

Longue vie sur DiA  :keur:

:string:  :string:  :string:


_________________

CONQUEROR
I walk alone, I'm everything
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

(AVALON) Tu me crois la marée, je suis le déluge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEUS IN ABSENTIA ::  :: Children of the Gods :: Blessing of the gods-
Codage optimisé pour